PortailAccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [remplace Poème] Poésie, errance d'une sramette blanche

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Kayna
Jadien
Jadien
avatar

Nombre de messages : 131
Age : 23
Localisation : Bonta
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: [remplace Poème] Poésie, errance d'une sramette blanche   Sam 28 Nov 2009 - 21:14

    Ifreann avait instinctivement porté sa main à son bras qui s'était mis à saigner, lâchant subitement le bâton qui avait atterri sur le sol dans un gros fracas.

    - Saloperie ! -

    Kayna comme Ifreann étaient d'accord sur ce point là : ça faisait mal, et ça, elle n'allait pas le pardonner si facilement à Poésie. Relâchant les chaînes d'Ifreann, Kayna l'autorisa à se charger de cette petite qui ne manquait pas de culot, et elle allait tout faire pour qu'elle regrette son geste. De plus, elle l'avait cherché ! Alors pourquoi devoir se retenir ? Peut-être pour gagner au jeu du "qui sera le moins con"... Les yeux de la jeune Fecatte devinrent totalement rouges, d'un rouge luisant, où se reflétait la soif de vengeance. Et puis, les deux rivales étaient au même niveau : chacune avait le même âge. Sauf que l'une avait reçu un apprentissage hors du commun, celui de Lâmenoire (chose qu'ignorait Kayna Ifreann), et l'autre avait en elle une âme cruelle, dangereuse et complétement folle.
    Alors que l'adolescente s'apprêtait à se baisser pour ramasser son arme, un bruit derrière elle la fit subitement se redresser, sur ses gardes, et regarder derrière elle avec un regard noir et perçant.


    Nachew a écrit:

    Ahh ! ... Qu'est ce que !?

    C'était Nachew. A peine s'était-elle absentée cinq petites minutes que la Taverne était déjà sens dessus-dessous. Les tables étaient renversées, certaines chaises étaient à terre, voire cassées, des chopes qui n'avaient pas encore étaient débarrassées étaient renversées par terre... Entre autres, c'était un bazar monstrueux, et ce qui était censé être une taverne plutôt accueillante ressemblait désormais à la milice de Brâkmar.
    Enfin, Ifreann détourna son regard de Nachew, qui semblait terriblement choquée par ce qui était arrivée - ou plutôt par l'état de la salle, le reposant sur Poésie. Elle fronça ses sourcils encore plus, serra les dents à se les casser et ferma les poings, bien décidée à se venger, de la quelque manière qu'il soit, violente ou meurtrière. Seule quelque chose perturbait la jeune femme, et l'empêchait d'avoir totalement confiance en ce qu'elle faisait. C'était peut-être bête à dire, mais, c'était à cause de l'absence de sa coiffe sur sa tête... Elle se sentait nue, en fait.
    Ses cheveux noirs étaient ébouriffés, les mèches qui étaient censées tomber sur son front partaient dans tous les sens. Des gouttes de sueur s'écoulaient le long de ses tempes, signe qu'elle avait chaud et surtout qu'elle avait besoin de FRAPPER. Elle avait décidé de se battre à mains nues, cette fois. Et l'occasion pour elle se présentait de bien abîmer son adversaire, perchée sur la fenêtre.
    Elle allait faire quelque chose de dangereux...
    Elle se mit à courir en direction de la fenêtre, slalomant entre les chaises et évitant de glisser sur les objets ou les boissons par terre, et lorsqu'elle fut à environ quatre mètres de la fenêtre, elle fit un bond pour pouvoir retomber sur une table qui ne semblait plus stable après le choc (et qui d'ailleurs s'écroula après le passage d'Ifreann)... Et elle refit un bond, s'aidant de la table, se lançant, les deux bras en avant, comme si elle allait sauter dans une rivière, pour passer par la fenêtre...
    Elle ferma les poings et emporta avec elle, hors de la taverne, Poésie, qui, en même temps, se prit un choc dans la figure à cause des mains fermées d'Ifreann, et elles atterrirent lamentablement sur le choc, roulant sur quelques mètres. Une fois arrêtée, la jeune fecatte avait le dessus : elle leva bien haut son poing, menaçant, et lui envoya violemment à la figure.


    - Tu aimes le sang ?! En voilà ! En voilà ! - Criait Ifreann avec un rire de psychopathe, totalement incontrôlable, continuant à frapper...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poison-prince.forumactif.com
Poésie
(Personnage secondaire d'Aubaine)
avatar

Nombre de messages : 37
Age : 30
Localisation : Endormie comme un bébé dans la taverne misère de brakmar ou en train de faire une bétise.
Date d'inscription : 13/11/2008

MessageSujet: Re: [remplace Poème] Poésie, errance d'une sramette blanche   Mar 1 Déc 2009 - 11:18

Poésie avait valsait dehors et se retrouvait coincée sous une furie. Elle avait du sang dans la bouche, le siens. Sa lèvre supérieure était fendue et elle saignait du nez mais l'autre continuait à frapper. Pas question de se laisser faire ! Ce n'était pas dans sa nature de se laisser battre sans réagir, mais l'arrivée des deux femmes sur le sol, plutôt brutale, l'avait sonnée. Du coup, quand elle se repris, ce n'était plus un air joueur qui faisait briller ses yeux, mais un sombre mélange de colère et d'excitation. Se remettre debout, frapper elle aussi, arrêter les coups qui lui meurtrissaient le visage. Heureusement, elle avait pour elle sa souplesse de sram et s'extirpa de la prise de Kayn d'une brusque détente musculaire. Ses mains avaient saisies les poignets de son adversaire tendit quelle la repoussait en arrière pour se remettre debout.

A peine libérée, elle fit un bond en arrière et chercha du regard sa dague qui avait volée lors du choc. La nuit s'était refermée sur la lame, Kayn était toujours devant elle et aucune des deux n'avaient apparemment l'intention d'abandonner le combat. Peut être Nachew avait elle eu tort de les laisser faire car, si c'était un jeu, Sram seul sait jusqu'où il pouvait les mener. Déjà un fluide pourpre goutait sur les vêtements blancs de Poésie et son visage était éclaboussé de sang. Rien de grave pourtant, les coups sur le visage sont tout de suite très impressionnant sans pour autant annoncer de véritables séquelles. De plus, les yeux verts de l'adolescente brillaient toujours, ne laissant aucun doute sur ses intention belliqueuse. Le combat n'était pas finit, loin s'en faut et elle n'abandonnerait pas tant qu'elle n'y serait pas forcer par son corps. La douleur ne lui faisait pas peur et elle avait appris à la supporter, alors quelques coups au visage et un peu de sang n'allaient pas l'arrêter. Ses cheveux noirs tombaient raidement, alourdis par la pluie qui n'avait pas cessé. Elles étaient toutes deux couvertes de boue après cette rixe à même le sol, et pas franchement présentables. Mais où était donc cette dague ?


"Tant pis, j'ai pas l'temps d'la r'trouver. J'vais t'montrer qu'moi aussi j'sais taper tien. i' aura pas qu'mon sang ici !" pensa t-elle en exécutant un pas sur le coté. Ce ne serait pas la première fois qu'elle combattrait à main nues même si elle était plus habituée à tenir une dague dans sa main. Elle resta immobile un moment, laissant son adversaire se relever. Dans la nuit, à la seule lueur de la fenêtre brisée de la taverne, elle avait vraiment l'air d'une disciple de Sram, couverte de sang et prête à bondir. L'attaque ne tarda d'ailleurs pas car la patience et l'observation n'étaient pas ses principales qualités. La jeune fille fonça sur sa proie, ou plutôt sa compagne de jeu, gardant les poings contre elle. D'un coup d'épaule, elle défit la garde de Kayn et se glissa dessous pour porter un coups rapide sec dans le menton de la fécate. Puis, continuant son mouvement, elle la poussa afin de la déséquilibrée et se dégagea pour ne pas être entrainée si elle tombait au sol. Un bond en arrière, elle était à nouveau prête au combat.

- Toi aussi t'vas goûter au sang !

Dans cette bagarre d'une rare violence pour deux jeune adolescentes, pas un instant les pensées de Poésie n'allèrent à Nachew. Elle devait être bien abattue pourtant, mais la jeune fille ne s'était même pas posée la question. Toute à son combat, rien d'autre n'avait d'importance avant que ce soit terminé. Après, peut être regretterait elle les dégâts qu'elle avait causé sans pour autant en demander pardon bien sûr. Après tout, elle était plus inconsciente et naïve que véritablement violente.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kayna
Jadien
Jadien
avatar

Nombre de messages : 131
Age : 23
Localisation : Bonta
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: [remplace Poème] Poésie, errance d'une sramette blanche   Mar 1 Déc 2009 - 22:41

    - Bwark ! -

    Sous le coup donné par Poésie, Ifreann se mordit la lèvre qui se mit à saigner. Dans sa chute, elle tenta de se rattraper à sa rivale, mais celle-ci, ayant trop bien préparé sa tactique, avait reculé et la jeune Fecatte s'écrasa lamentablement sur le sol, son dos tapant en premier, puis l'arrière de sa tête, la laissant se faire déchirer par une grosse douleur et lâcher un petit cri perçant. Impossible de se relever, son mal la paralysait et la laissait là, lamentablement allongée par terre, recouverte de boue. Ses cheveux noirs étaient teintés de cette texture marron ainsi que ses vêtements déjà bien abîmés (en notant qu'il fallait vraiment les changer cette fois-ci, petite note prise en une fraction de seconde par Kayn). Pourtant, elle n'allait pas abandonner, quitte à en finir sa vie assise et paralysée. Sa fureur la poussa et lui donna l'énergie pour se relever, et, lentement mais sûrement, elle se mit d'abord sur quatre pattes, puis se releva, encore un peu maladroite et sonnée. Le sang avait gouté le long de son menton et avait tâché, en plus de la boue, ses vêtements.

    - Tu vas... -

    Et, impossible de finir, elle s'écroula à nouveau...

    - Rah ! -

    (On calme le jeu :p)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poison-prince.forumactif.com
Poésie
(Personnage secondaire d'Aubaine)
avatar

Nombre de messages : 37
Age : 30
Localisation : Endormie comme un bébé dans la taverne misère de brakmar ou en train de faire une bétise.
Date d'inscription : 13/11/2008

MessageSujet: Re: [remplace Poème] Poésie, errance d'une sramette blanche   Mer 2 Déc 2009 - 9:30

"Pourquoi elle s'relève pas ?" se demanda Poésie, des yeux surpris posés sur Kayn. Elle s'était d'abord préparée à une attaque mais son adversaire s'était en nouveau vautré dans la boue au lieu de lui sauter dessus. Jamais encore la jeune fille n'avait vu pareille technique de combat. Un piège ? Si oui elle ne voyait pas où il était. Elle n'avait pourtant pas taper si fort... Où alors elle était mal tombée peut être et elle s'était vraiment fait blessée ? Ce serait déjà plus cohérent avec sa réaction mais faudrait lui apprendre à chuter correctement parce qu'il lui fallait pas grand chose pour rester à terre. Un manque de souplesse peut être ? Elle avait déjà vu des énutrophes rester bêtement coincés mais pas des fécas et celle ci semblait quand même habituée au combat, la preuve, elle s'était pris de sacré coups au visage.

Poésie s'approcha, n'ayant plus du tout l'air prête au combat. Si Kayn avait vraiment tentée une ruse, elle se serait fait avoir. En même temps elle se faisait toujours avoir mais c'est une autre histoire. Finalement, avisant que son attaquante ne semblait plus en mesure de se relever, elle s'agenouilla devant elle, ses yeux verts emplit incompréhension mais certainement pas de compassion. Après tout, elle avait attaqué, elle en assumait les conséquences, quoi de plus normal ? Poésie tendit une main pâle tachée de rouge vers elle.


- T'es bête, maintenant t'peux plus marcher... C'normal s'tu t'laisse tomber comme ça... Vient, Nachew elle doit connaitre un docteur pas loin peut être.

Son geste devait être bien inutile, Kayn ne serait pas plus capable de se relever parce que Poésie tendait la main. Un instant elle envisagea de la porter mais elle ne brillait pas par sa puissance physique et aurait du mal à soulever cette charge. Oui mais si Nachew elle voyait dans quel état elles s'étaient mise toutes les deux... Elle commençait à connaitre assez la sacrieuse pour imaginer la crise de stresse. Ce n'est pas ce qu'elle voulait, il s'agissait juste d'un jeu dans lequel une des deux s'était fait trop mal pour continuer à jouer. Evidement en la portant à la taverne, le résultat serait le même, mais Poésie n'était pas allée aussi loin dans sa réflexion.

- Bon bah j'te porte à la taverne. Bouge pas ! D'jà t'es lourde...

Soulevant Kayn, avec ou sans son accord, elle se dirigea vers l'entrée de la taverne en titubant. La jeune fille avait passé un bras sous les épaules de la disciple de féca et l'autre sous ses genoux. Quand elle poussa la porte d'un coup de pied brutale (pour éviter de tomber en levant la jambe trop longtemps mais ça Nachew ne le savait pas), les occupants de la taverne purent voir qu'elles avaient mis encore plus de bazar dehors que dedans. Il était impossible de faire la distinction entre la boue et le sang qui les couvrait toutes deux, et qu'elles amenait d'ailleurs sur le sol de la taverne de Jade. Poésie posa Kayn sur une table pendant que tous le monde restait surpris et s'exclama d'une voix toute naturelle :

- Nach', elle s'est fait mal, faut appeler un éniripsa !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kayna
Jadien
Jadien
avatar

Nombre de messages : 131
Age : 23
Localisation : Bonta
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: [remplace Poème] Poésie, errance d'une sramette blanche   Ven 4 Déc 2009 - 22:44

[HRP] Bon bah là j'peux pas faire grand chose Kayn est pas en forme, donc aux autres ^^ [/HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poison-prince.forumactif.com
Poésie
(Personnage secondaire d'Aubaine)
avatar

Nombre de messages : 37
Age : 30
Localisation : Endormie comme un bébé dans la taverne misère de brakmar ou en train de faire une bétise.
Date d'inscription : 13/11/2008

MessageSujet: Re: [remplace Poème] Poésie, errance d'une sramette blanche   Sam 5 Déc 2009 - 1:42

[hrp] Nachounette ? On a besoin de touahhhh ! I love you [/hrp]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nachew
Impératrice
Impératrice
avatar

Nombre de messages : 1634
Age : 30
Localisation : Surement pas sous les fesses de Primo !
Date d'inscription : 04/12/2006

MessageSujet: Re: [remplace Poème] Poésie, errance d'une sramette blanche   Sam 5 Déc 2009 - 15:50

Ni une ni deux, Kayn s'était ruée sur Poésie. Elles continuèrent à se battre tandis que Nachew reposait son plateau de briochettes sur une table.
Lorsque que cette dernière atteint la fenêtre dévastée pour les surveillée, Kayn était au sol, apparemment sonnée.

Poésie, placée quelques mètres plus loin, semblait surprise. Le tambourinement de la pluie qui s'abattait toujours sur le sol détrempé masquait le son de sa voix et la Sacrieuse ne pu qu'observer son déplacement.
Voila que la frêle disciple de Sram soutenait Kayn pour la relever... que fallait-il en conclure ?
La jeune femme avait porté son pouce à la bouche pour en mordiller nerveusement les côtés.
Comment devait-elle réagir ? Pourquoi ces deux fillettes étaient-elle tant sur les nerfs ? Que faisait cette violence dans l'enceinte du Royaume... ?

C'est alors que la porte s'ouvrit avec grand fracas, tirant la Sacrieuse de ses pensées.


*vrille un regard glacial sur la raison de ce boucan*

Le froid s'engouffrait à présent dans la bâtisse, tout comme la boue qui s'insinuait sous chaque pas de la Sramette. Pourtant, l'angoisse de Nachew s'envola sur les paroles de Poésie.
Kayn était bien amochée et c'est tout ce qui comptait à présent.
Son dévouement pour les autres et sa profonde envie de protéger tous ceux qui l'entourent prirent le dessus.


*s'avance calmement, presque robotiquement vers les deux jeunes filles*
*ferme la porte d'un geste sec*

Bien que Nachew ne paraisse pas plus énervée que ça, on sentait bien qu'il y avait un malaise. Ses oreilles pointaient vers le bas, comme lorsqu'elle était triste.

Il n'y a plus d'Eniripsa chez nous... Mon mari est mort. Lâcha-t-elle subitement.

La Sacrieuse ferma un instant ses yeux blancs pour ne pas se laisser submerger par sa tristesse.
Tous ceux qui avaient pu connaître Theevas savaient à quel point ces deux amants étaient liés.
Jusqu'à présent on le savait simplement disparu, et la nouvelle de Nachew du surement en choquer plus d'un dans la taverne.
Toute fois, elle se concentra sur ce que son amour lui avait enseigné.


*attrape le poignet de Kayn pour sentir son pouls*
Il est rapide... bien trop rapide...

Étrange... vu les frissonnements qui parcourait la jeune Fecate, son corps aurait du rentrer dans une espèce de léthargie... mais non... était-ce du à la fureur d'Ifreann ?

*arrache la jupette entourant sa taille par-dessus son pantalon*
*essuie le visage couvert de boue et de sang de Kayn ainsi que ses membres*

Que s'est-il passé ? Ou l'a tu frappée pour qu'elle soit dans cet état ?

Bien que ne regardant pas Poésie, ses paroles lui étaient indéniablement destinées.

*lui soulève les paupières pour regarder l'état de ses pupilles*


[HRP] A toi de choisir pour les couleurs Kayn ! ^^ [/HRP]


Dernière édition par Nachew le Dim 6 Déc 2009 - 17:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kayna
Jadien
Jadien
avatar

Nombre de messages : 131
Age : 23
Localisation : Bonta
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: [remplace Poème] Poésie, errance d'une sramette blanche   Sam 5 Déc 2009 - 18:09

    "If... Ifreann... Réveille-toi..."

    - He... Hein ?... Où est-ce que... -

    L'interpellée entrouvrit les yeux. Tout autour d'elle était flou, et seule la luminosité qui l'éblouissait l'obligea à les refermer. Cependant, elle avait pu apercevoir une silhouette se découper dans cette lumière blanche et aveuglante. Quelque chose de très doux et de délicat effleura son visage ; jamais elle n'avait ressenti une telle chose, ou du moins, jamais elle n'avait vraiment pris plaisir à le ressentir. Elle ressentait un calme intérieur, et jamais de sa vie d'âme errante elle n'avait pas eu envie d'être diabolique, de se battre ou même d'être simplement froide.
    Ifreann se redressa difficilement, s'appuyant sur ses coudes... Et lorsqu'elle ouvrit entièrement ses deux yeux, elle eut cru que son coeur avait raté un battement : assise sur les genoux, tout près d'elle, Kayna. C'était bien la première fois qu'elle la voyait en face... Bien la première fois qu'elle pouvait la regarder comme une personne à part. Entre autres... C'était la première fois que les deux âmes qui habitaient ce même corps pouvaient enfin se regarder telles qu'elles étaient réellement. Tout d'abord troublée, la jeune envoyée de Talhian admira les yeux verts, si étincelants, de celle qui se trouvait face à elle, puis elle jeta un coup d'oeil à sa chevelure mi-longue d'un noir luisant, qui lui retombait sur l'épaule.


    - Mais Kayn... Je ne comprends pas... - Bafouilla Ifreann, les yeux écarquillés.
    - Regarde-toi, Ifreann. Tu es toi. - Coupa Kayna en désignant d'un coup de menton quelque chose qui se trouvait derrière son interlocutrice.

    Comme par magie, un très grand miroir s'était matérialisé dans cet espèce de lieu blanc du plafond au sol, et à nouveau, la bouche de l'envoyée de Talhian forma un "o", déstabilisée. Devant Kayna agenouillée se trouvait cette jeune femme aux yeux rouges, mais qui, pourtant, semblaient refléter beaucoup de confusion et la haine qui donnait toute cette valeur à ses yeux avait disparu. Ses cheveux étaient de la même couleur que Kayn, mais étaient beaucoup plus longs (et pour preuve, ils trainaient sur ce sol inexistant). Elles pouvaient ressembler à des soeurs jumelles, cependant, ces choses les différenciaient et surtout deux détails importants : Ifreann était dotée d'oreilles tombantes et d'une queue de loup noirs. Ni l'une ni l'autre ne fit attention au petit signe derrière l'oreille gauche d'If : celui de Talhian, qui montrait l'appartenance de la jeune âme de la femme-louve à celle de Talhian.


    - On a subi un choc. - Expliqua Kayna, tout à fait posée (c'était d'ailleurs bien la première fois que les deux adolescentes - même si on ne pouvait pas trop définir l'âge réel d'Ifreann - ne se disputaient pas).
    - Mais... C'pas normal... Quand on s'bat, c'est pas... Enfin ça nous est jamais arrivé ça... - Murmura Ifreann à la fois pour elle-même et pour Kayn.
    - Cette fille a quelque chose... Je n'sais pas quoi... Mais elle a réussi à nous envoyer... (elle regarda autour d'elle) ... Ici. Et chacune dans le corps qui nous appartient. -
    - Mais... -
    - On doit y retourner... On doit retourner dans notre vrai monde, Ifreann. On ne sait pas ce qui peut nous arriver... -
    - Comment ?... -


    Et sur ces mots, Kayn glissa sa main sur celle d'Ifreann et la saisit, puis ferma les yeux... Tout s'éblouit d'un seul coup...



~~



    Kayna Ifreann ne retrouva pas totalement ses esprits ; elle sentait juste quelque chose de désagréable au niveau de ses yeux, qui étaient soudainement devenus verts. Etait-ce un rêve ?... Et que leur était-il arrivé ?...



[HRP] Du coup j'ai été inspirée ^^. Désolée pour le monologue huhu, mais tu connais la couleur des yeux, Nachou =) [/HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poison-prince.forumactif.com
Nachew
Impératrice
Impératrice
avatar

Nombre de messages : 1634
Age : 30
Localisation : Surement pas sous les fesses de Primo !
Date d'inscription : 04/12/2006

MessageSujet: Re: [remplace Poème] Poésie, errance d'une sramette blanche   Dim 6 Déc 2009 - 17:41

[HRP] Très joli, j'ai bien aimé ton "monologue" ! :) [/HRP]


Découvrant les pupilles vertes et immobiles de Kayn, Nachew les protégea à tour de rôle de la lumière en les masquant d'une de ses mains.

Elle à l'air sous le choc... Il faut qu'elle recouvre ses esprits.
*sans détourner son attention de Kayn*
Poésie ! Tu ne m'a toujours pas répondu !

Petit à petit, les yeux de la Fecate devraient s'habituer à la clarté et lui rendre une vision plus nette.
La Sacrieuse, dans une douceur infinie, caressait à présent le front de la jeune fille, ôtant ses mèches rebelles de son visage.
Attendant l'explication de la Sramette, elle murmurait tout de même le prénom de la jeune jadienne pour l'inciter à reprendre connaissance...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Poésie
(Personnage secondaire d'Aubaine)
avatar

Nombre de messages : 37
Age : 30
Localisation : Endormie comme un bébé dans la taverne misère de brakmar ou en train de faire une bétise.
Date d'inscription : 13/11/2008

MessageSujet: Re: [remplace Poème] Poésie, errance d'une sramette blanche   Lun 7 Déc 2009 - 9:28

Après avoir posé Kayn sur une table, Poésie avait reculée d'un pas et était restée figée. Mince, pourquoi elle ne bougeait plus l'autre ? Elle aurait préférée que la fécate continue à l'attaquer, là au moins elle aurait su quoi faire. Enfin, elle n'avait pourtant pas taper si fort ! Elle pouvait pas être fragile à ce point cette fille ! Bon, elle s'était peut être fait mal en tombant mais c'était pas sa faute... Enfin un peu mais... Et puis en plus Nachew elle lui posait une question et elle ne savait pas trop comment répondre. Fallait il raconté tout ce qui s'était passé ? Elle n'avait pas pour habitude d'expliquer ses combats à voix haute ni de chercher à expliquer quoi que ce soit d'ailleurs. Aussi resta t-elle sans rien dire jusqu'à ce que la sacrieuse la relance.

- Bah j'lu'ai mis un coup d'poing dans l'menton... Mais elle aussi elle m'a tapé... Puis j'ai pas frapper si fort qu'ça d'abord, elle s'est fait mal en tombant ! D'abord faut pas attaquer quand on sait pas tomber sans s'faire mal...

Si ses paroles n'étaient pas franchement repentantes, la culpabilité se voyait sur son visage. Il était bien rare qu'elle baisse la tête ainsi. On peut même dire qu'elle n'avait jamais adopté cette attitude devant un autre que son maître et juste après avoir fait une bêtise. Mais elle n'avait jamais non plus été responsable de l'inconscience d'une fille de son âge. Bon, Elle avait bien tapé sur des anges fut un temps mais déjà, ils ne se gênaient pas pour la blesser gravement, et ils étaient la plus part du temps bien plus âgés et plus fort qu'elle. De plus, elle ne comprenait pas l'état de Kayn après un si court combat. Un coup de malchance sans doute. Jetant un regard en biais à Nachew, elle poursuivit, cherchant plus à remettre sur pied son adversaire qu'à se faire pardonner. Ce que les autres pouvaient penser d'elle, elle s'en était toujours moquée.

- J'peux aller chercher Poème p't'être... Heu, j'sais pas trop où elle est mais... J'crois qu'je sais... Aubaine aussi elle sait un peu soigner mais juste un peu et elle elle est à la maison... Elle a quoi ? C'est quoi un air sous le choc ?

*Repose les yeux sur Kayn.*

- Pourquoi elle a des yeux verts maintenant ?

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nachew
Impératrice
Impératrice
avatar

Nombre de messages : 1634
Age : 30
Localisation : Surement pas sous les fesses de Primo !
Date d'inscription : 04/12/2006

MessageSujet: Re: [remplace Poème] Poésie, errance d'une sramette blanche   Lun 7 Déc 2009 - 14:09

Le coup au menton expliquait donc le filet de sang qui s'échappait de sa bouche, mais pas cette inconscience. Pour avoir aidé la jeune fille à retrouver la maitrise du feu, Nachew la savait combative et résistante !

*soulève avec précaution la tête de Kayn pour regarder dessous*

La boue qui enduisait les deux adolescentes avait finalement du bon. En effet, les cheveux de la Fecate étaient parfaitement séparés en grosse mèche collées par cette substance marron.
Du coup, la Sacrieuse n'eu pas besoin de chercher loin, la blessure étant apparente.


Là, regarde, elle à une plaie derrière le crane, souffla-t-elle d'un ton posé.
Elle n'a pas l'air bien grave, le coup qu'elle a reçu en tombant a du la sonner plus qu'autre chose.
C'est ce que veut dire être sous le choc.
Son corps s'est en quelques sortes paralysé pour lui éviter tous dégâts supplémentaires au cas où sa blessure aurait été grave. C'est un moyen de défense quoi, qui survient souvent lorsque la tête est touchée.


Pour ses yeux...
*marque un temps*
... Hum... Je suppose que le choc l'a plongée dans un état second...
*se dit que Poésie ne va s'en doute pas comprendre*
Enfin que du coup elle doit divaguer, comme quant tu fais un rêve ou un cauchemar et que du coup Kayn à repris le dessus sur l'âme qui cohabite avec elle.
Quand ses yeux son rouges... c'est une certaine Ifreann qui prend possession d'elle. Enfin c'est compliqué et c'est pas le moment d'en discuter !


*prend Kayn dans ses bras*
Pas la peine d'aller chercher qui que ce soit, on va d'abor la réchauffer et nettoyer sa plaie.
Va donc me chercher un linge avec de l'eau tiède !
Je la porte jusqu'à la cheminée.


Sans plus attendre, Nachew transporta Kayn prêt de l'âtre chaleureux.
Des coulées de boue marquaient leur chemin, mais ce n'était rien par rapport aux gouttes de vie qui s'échappait encore du corps de la Fecate.
Poésie avait l'air débrouillarde, pas besoin de perdre du temps à lui expliquer ou se trouvaient ce qu'elle lui avait demandé, elle parviendrait bien à ses fins.
En attendant son retour, la disciple de Sacrieur mis en pratique l'enseignement de sa déesse en effectuant un transfert de vie.
Impressionnante au vu du sang qui jaillissait de ses avant-bras, cette pratique n'en restait pas moins plus utile que dangereuse car même si Nachew perdait pas mal de son liquide vital, ce dernier revigorerait le corps de Kayn.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Poésie
(Personnage secondaire d'Aubaine)
avatar

Nombre de messages : 37
Age : 30
Localisation : Endormie comme un bébé dans la taverne misère de brakmar ou en train de faire une bétise.
Date d'inscription : 13/11/2008

MessageSujet: Re: [remplace Poème] Poésie, errance d'une sramette blanche   Mar 8 Déc 2009 - 9:51

Poésie sembla hésitante quelques instants. Faire gentiment ce que Nachew lui disait ou refuser et abandonner Kayn à son état sans s'en préoccuper ? Oui, elle avait une belle blessure à la tête en tous cas mais s'était de sa faute, elle avait qu'à savoir tomber ! Après tout elle s'était battue aussi, elle méritait d'en souffrir les conséquences ! "Pourquoi j'l'aiderai alors qu'c'est elle qu'm'a attaquée la première ?" et sur ses bonnes pensées, elle s'en alla chercher ce que Nachew avait demandé.

Déjà, elle avait repairer une pièces au fond de la taverne puisque la sacrieuse s'y était rendue tout à l'heure. Elle s'y dirigea donc non sans jeter un regard courroucé en arrière et ouvrit la porte sans douceur. A l'intérieur, la cuisine, et donc tout ce donc elle avait besoin. Sans hésiter, elle commença à fouiller dans les placards laissant parfois au sol des bières et autre victuailles. Pas question de perdre son temps à tout laisser en état, puis on verrai après si il fallait ranger parce que là, fallait amener du tissus pour soigner l'imbécile qui s'était fait mal.

Ressortant avec une poignet de tissus plutôt disparates, torchons, rideaux, nappes et autres toiles qu'on peut trouver dans une cuisine, Poésie les jeta sur la table et en profita pour constater l'état de Kayn. Elle mettait de sang partout, ou alors c'était Nachew qui avait débordé ? Pas grave, manquait l'eau tiède.


- Tien d'jà...

Elle repartit vers la cuisine en quête de la deuxième requête. Alors là... Déjà il fallait allumer du feu. Comme Nachew avait fait des briochettes, elle n'eu pas de mal à trouver une source de chaleur et ralluma le four. Bah quoi, l'eau chaude faut bien la faire cuir ! Après avoir vider plusieurs placard, elle trouva enfin une sorte de plat en terre qui devait résister à la chaleur et peut être même être étanche. L'eau ensuite. Plusieurs tonneaux trônaient contre le mur et au troisième qu'elle ouvrit, elle trouva ce qu'elle cherchait. Une fois le plat remplit et mis au four, elle revint vers la porte pour interpeler Nachew.

- V'là, ça chauffe.

Puis sans plus s'occuper de tout ce petit monde, le jeune fille se mit à courir et sauta lestement à travers la fenêtre pleine de verre brisés. Non non, elle ne fuyait pas ni rien de ce genre, elle avait juste perdue une dague dehors mais ne voyait pas l'intérêt d'en informer la tribu. Quand elle réapparue, elle tenait l'arme boueuse dans la main et semblait encore plus sale qu'avant. Le sang que Kayn avait fait couler de son visage était complètement mêlé à la boue mais son état ne semblait pas l'inquiéter plus que ça. Une fois à nouveau à l'intérieur, elle partit chercher le plat d'eau, maintenant tiède, et le ramena près de Nachew.

- Tien, t'as tout mais moi j'vais rentrer m'laver parqu'à cause d'elle...

De toute évidence, elle en avait bien besoin...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nachew
Impératrice
Impératrice
avatar

Nombre de messages : 1634
Age : 30
Localisation : Surement pas sous les fesses de Primo !
Date d'inscription : 04/12/2006

MessageSujet: Re: [remplace Poème] Poésie, errance d'une sramette blanche   Mar 8 Déc 2009 - 13:55

La Sacrieuse avait pris soin de remercier Poésie pour les linges et l'eau. Un simple merci, pour ne pas trop se déconcentrer, mais un merci sincère.

*trempe un morceau de torchon dans l'eau tiède*
C'est loin chez toi ?
*le presse pour retirer le surplus d'eau*
Non parce qu'il pleut encore...
*tamponne délicatement l'arrière de la tête de Kayn*
... et ma maison n'est pas loin...
*rince et recommence*
... et parce qu'à cause de votre comportement hargneux à toutes les deux, c'est le souk ici.

Nachew tourna son visage un instant en direction de Poésie pour que cette dernière ait l'occasion de voir qu'elle ne plaisantait pas. Pas un trait de sévérité ne parcourait la figure de la jeune femme et le ton de sa voix n'avait rien d'un ordre. Pourtant, son regard blanc et profond incitait à prendre en considération ses paroles.

*fouille sa poche et en fait jaillir une petite clé comme l'on lance un pile ou face avec un kamas*
Tiens, tu n'es pas stupide, je te fais confiance !
Tu peux t'y laver, y manger, y dormir un peu même si tu veux.

*change de linge pour nettoyer son propre sang*
J'attendrais qu'elle se réveille pour ma part.
Puis... je crois que tu voulais me demander quelque chose...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Poésie
(Personnage secondaire d'Aubaine)
avatar

Nombre de messages : 37
Age : 30
Localisation : Endormie comme un bébé dans la taverne misère de brakmar ou en train de faire une bétise.
Date d'inscription : 13/11/2008

MessageSujet: Re: [remplace Poème] Poésie, errance d'une sramette blanche   Mar 8 Déc 2009 - 15:28

Poèsie regarda la clef, un peu surprise. Bon, Nachew lui avait déjà confié celle de la bibliothèque mais quand même... Celle de sa propre maison ? Puis bon, oui, il pleuvait mais... Et alors ? Ce n'est pas quelques gouttes de pluie qui l'empêcheraient de sortir. En même temps, elle n'avait aucune envie de rentrer chez elle dans cet état. Il faudrait répondre aux questions d'Aubaine et elle ne la lâcherait pas de si tôt quand elle apprendrait que c'est en Jade qu'elle s'était mise dans un pareil état. Non, elle préférait encore se laver dans une rivière à bien réfléchir, et donc la proposition de la jadienne était plutôt intéressante. L'eau est drôlement froide en cette saison. La jeune fille pris la clef et recula d'un pas mais avant qu'elle pu remercier et se sauver, ou même se sauver tout court, Nachew enchaina sur sa dernière question.

"J'voulais demander quoi ?... Ah... Oui mais... J'sais plus si j'veux la réponse... Ou alors c'est pour ça qu'Nachew elle la soigne alors qu'elle est pas contente contre nous ?" pensa t-elle avant de reposer ses yeux verts sur la clef. Oui, pourquoi la lui avait elle passée ? La taverne était dans un splendide désordre et elle ne la fichait pas à la porte comme l'aurait fait n'importe qui. Et Kayn ? Elle avait bien cherchée ce qui lui était arrivée après tout. Que Poésie l'aide parce qu'elle était impliquée est une chose, mais pourquoi Nachew ? Parce qu'elle faisait partie d'un groupe ? Et elle alors, pourquoi ? Parce qu'elle était la sœur d'Aubaine ? Mais aucune véritables réponses au milieux de toutes ses interrogations. Pourtant, il serait judicieux de poser la question à la sacrieuse car de toute évidence, elle serait la plus à même de répondre.

- Hum... Mouais... J'voulais...

Peut être pour la première fois de sa vie, Poésie pris le temps de réfléchir à la façon de s'exprimer. Tous le monde répondait à coté, elle en avait mare ! Du coup elle était forcée de redemander pour comprendre et elle n'aimait pas se répéter. Surtout ces temps ci, elle avait trop de choses à classer dans sa tête de gamine perturbée pour s'attarder trop longtemps sur une question. Il y en avait une autre bien plus importante à ses yeux qui la torturait depuis quelques temps mais celle ci, Nachew n'aurait pas la réponse, ou même si elle l'avait, la jeune sramette blanche ne voulait pas l'entendre d'une autre qu'elle même. S'égarant un instant dans ses souvenirs, elle revint au présent sans avoir le moins du monde cherchée une formulation adéquate en fin de compte. Comme quoi, inutile de réfléchir trop longtemps...

Ses yeux verts se posèrent sur Nachew et pendant ce bref dialogue, elle ne fut plus une gamine tapageuse mais une jeune femme tentant de comprendre la vie. Un air sérieux qui lui allait bien mal empreint son visage tandis que le reste de son corps rappelait son jeune âge. Bien sûr, à seize ans, elle aurait du être presque adulte dans un monde pareil mais ce n'était pas le cas. Poème s'était montrée trop protectrice avec elle, ne lui avait jamais laissée subir les conséquences de ses actes, et après, la situation s'était inversée mais les évènements trop violents avaient brisé quelque chose chez elle, l'empêchant de trouver son chemin vers l'age adulte. Dans son sérieux flottait une blessure. Une de ces plaies qui ne font pas mal si on n'y touche pas mais qui ne guérissent jamais vraiment. Pourtant le reste de son être rappelait simplement une fillette ayant jouée trop brutalement dans la boue.

- J'veux savoir pourquoi t'es en Jade. Pourquoi tous les autres ils sont en Jade aussi, et pourquoi les gens ils... Se r'groupent. C'est juste parc'que comme ça quand quelqu'un s'fait mal les aut' i's l'soignent ? Mais alors pouquoi qu'c'est qu'on va chercher des trucs pour la dame qui veut du suc d'scara ? On peut juste v'nir quand elle est blessé et elle fait pareil et voilà. Puis pourquoi t'm'aides alors qu'j'suis qu'la sœur d'Aubaine ? C'juste pour ça ?

*Reporte son regard sur Kayn.*

- Kayn elle sait pas pourquoi, elle a pas répondu. Puis toi t't'ennerves quand on est là puis tu ramènes des brioches. Puis Sramette aussi elle veut pas l'dire. Et pourtant tous le monde reste presque ou alors i' vont dans d'autres groupes. Aubaine j'lui ai d'mandé, elle a dit qu'Jade elle s'y sentait juste bien et qu'elle aimait bien être dans l'royaume juste pour voir les habitants.

*Reprend son souffle brièvement avant de continuer.*

- Moi j'viens parc'qu'c'est juste calme j'crois et parc'que j'voulais t'd'mander.

"Et parce que Fuay il est là et que donc mon maître aussi, un peu. Mais non, j'suis pas v'nu pour le voir. T'façon i' s'montre jamais ici. Il serait pas content si il savait que j'suis v'nu... P'être j'devrais pas v'nir ici mais aussi il a disparu..." continua t-elle mentalement, les yeux baissés sur le sol. Sa promesse l'empêchait de dire ces mots tout haut et elle en souhaitait en aucun cas parler de lui devant Nachew. Elle se demanda à nouveau ce qui l'avait poussé à venir ici mais aucune réponse ne venait. Le calme, c'était le seul élément qu'elle possédait. Mais pourquoi ? Pour chercher à se reconstruire quant elle était à nouveau en train de sombrer ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nachew
Impératrice
Impératrice
avatar

Nombre de messages : 1634
Age : 30
Localisation : Surement pas sous les fesses de Primo !
Date d'inscription : 04/12/2006

MessageSujet: Re: [remplace Poème] Poésie, errance d'une sramette blanche   Mer 9 Déc 2009 - 16:23

La Sacrieuse ne pouvait guère faire plus pour Kayn, aussi attira-t-elle son tabouret orné de verre pillé pour s'installer à ses côtés. Elle espérait que les caresses de ses mains ainsi que des flammes qui dansaient non loin d'elle, la tireraient de son coma.

Ainsi, la jeune femme pu accorder toute son attention aux multiples interrogations de Poésie qui semblaient vraisemblablement très importantes à ses yeux.


Et bien en voila des questions intéressantes ! glissa-t-elle en plissant les yeux.
Je vais tenter de t'éclairer sur tout, mais il y a tant de choses à dire que je risque d'en oublier !

Bien que simplistes, ces questions étaient pourtant primordiales pour comprendre le fonctionnement d'une guilde.
En effet, les réponses qui en découleraient formeraient la définition du Royaume, sa raison d'être et son objectif.
Nachew savait également qu'il fallait qu'elle soit claire, que ses paroles devaient éviter de contenir des métaphores afin d'être comprises par la jeune fille et c'est pourquoi elle ne se précipita pas dans son apport d'informations.


Bien, alors... Pourquoi est ce que je fais partie du Royaume de Jade ?
*plonge dans ses souvenir, ses yeux regardant dans le vide vers la gauche*
Je me souviens qu'au début je ne voulais dépendre de personne... me débrouiller seule pour ne pas avoir de compte à rendre.
Et puis j'ai rencontré quelqu'un qui a radicalement changé ce point de vue.
Il se nommait Theevas, c'était un fervent disciple d'Eniripsa.


*sourit en se rappelant sa rencontre avec celui qui possède son cœur*
Seule j'avais du mal à avancer... je m'épuisai à réaliser la moindre quête... Et puis un jour, j'ai laissé Theevas m'aider pour déloger un répugnant rat d'égouttant dans les mines d'Astrub. Seuls nous n'étions pas de taille, mais à nous deux nous eûmes l'effet d'une vraie tornade !
Réalisant que nous étions complémentaires, on ne se quitta plus et avant de trouver en lui la fougue et la passion d'un amant, c'est un ami complice que je gagnai.

Avide de découvrir le reste du monde des Douzes, il chercha un groupe de personnes sympathiques pour partir à l'aventure et découvrit le Royaume.
Peu de temps après notre mariage, il me demandait de le rejoindre dans cette petite communauté.
Je finis par accepter et c'est ainsi que je me retrouvai plongée dans l'univers de Jade !


*regarde Poésie*
Tu vas surement me dire mais s'il est mort, pourquoi tu restes ici ?
Et bien c'est parce que j'y ai découvert différentes valeurs en lesquelles je crois à présent !


Sentant que la jeune Sramette ne se satisferait aucunement du terme de "valeurs", Nachew entreprit de les exposer mais elle voulait avant s'assurer que son interlocutrice était prête à écouter longuement.

Je veux bien te les décrire ces valeurs, mais ça risque d'être long...
Tu veux peut-être aller faire un brin de toilette et manger quelque chose avant ?



[HRP] Je vais éviter de vous écraser par un gros pavé de cinq pages xD [/HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Poésie
(Personnage secondaire d'Aubaine)
avatar

Nombre de messages : 37
Age : 30
Localisation : Endormie comme un bébé dans la taverne misère de brakmar ou en train de faire une bétise.
Date d'inscription : 13/11/2008

MessageSujet: Re: [remplace Poème] Poésie, errance d'une sramette blanche   Jeu 10 Déc 2009 - 0:31

Poésie était restée parfaitement immobile durant toute la tirade, chose bien rare. D'habitude elle agissait avant d'écouter mais là elle attendait sa réponse, qui ne semblait pas venir. Les yeux verts de la jeune fille ne lâchaient pas Nachew un instant, comme si elle ne prenait plus garde à rien d'autre. Mais dans son attitude, il était on ne peut plus claire qu'elle s'impatientait. Une de ses mains était posée sur la table et l'autre serrait encore la dague comme si elle se préparait à attaquer. Mais son esprit n'était pas au combat, plutôt à la réflexion, et la dague n'était rien de plus qu'un objet qu'elle avait toujours tenu et choyé. Finalement, elle baissa les yeux en silence, les sourcils froncés et l'air concentrée.

"J'm'en fiche... C'est pas c'que j'veux savoir... Moi j'ai b'soin d'personne pour m'battre... Ou alors juste mon maître mais il voudrait pas que j'sois là lui. Pourquoi elle dit pas vraiment c'qui faut ? Pourquoi personne sait répondre ? Même elle... Elle a juste suivit un éniripsa parce qu'elle voulait être avec lui, c'est tout. Mais c'est pas ça en vrai, ça explique pas... Elle dit pas pourquoi elle aide les autres même quand eux ils l'aident pas et pourquoi elle est dans un groupe et pas juste avec tous le monde... C'est parce que les valeurs ? " pensa t-elle avant de prendre la parole d'une voix bien exigeante. Tête à nouveau relevée, et le même regard sérieux qu'auparavant, elle ne se lança pas dans un long discours car elle n'avait jamais été douée pour ça mais il était hors de question qu'elle déserte la place. C'était à la sacrieuse de parler.

- Nan, j'irai après. Dis c'que c'est les valeurs.

Les yeux toujours figés sur Nachew, ses pensées n'en continuèrent pas moins de défiler.

"Des valeurs pas comme l'argent j'crois. Ou alors le royaume il est riche mais dans c'cas ça sert à rien qu'je reste, c'est pas ça qu'jeux savoir. Des valeurs comme maman en parlait ? Elle aussi elle nous garder près d'elle parce qu'elle nous aimait même si c'est pas not' mère. Alors c'est juste l'amour les valeurs ?" Elle abandonna là ses réflexions trop douloureuse. Elle, l'amour ne la mènerait pas vers une communauté, loin de là. Il aurait plutôt tendance à l'en écarter. Elle laissa échapper un soupire et reporta son attention sur Nachew, enfin prête à l'écouter.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nachew
Impératrice
Impératrice
avatar

Nombre de messages : 1634
Age : 30
Localisation : Surement pas sous les fesses de Primo !
Date d'inscription : 04/12/2006

MessageSujet: Re: [remplace Poème] Poésie, errance d'une sramette blanche   Jeu 10 Déc 2009 - 14:50

La Sacriesue, qui s'était une fois de plus laissée emporter par ses souvenirs, fut brutalement ramenée à la réalité. La jeune fille postée devant elle se contrefichait de son passé et de ses amours.
Ses sourcil froncés en disaient long sur son agacement et pourtant, elle ne lui avait à aucun moment coupée la parole.

Quelle obstination décidément ! Si la politesse lui faisait défaut, elle possédait au moins cette ténacité hors norme qui devait surement lui permettre d'arriver à ses fins le plus souvent !


*lance sur un ton quelque peu narquois*
Bien bien... Entendu Chef !

*prend un air un peu plus sérieux, étant quelque peu refroidie*
Bon alors, je commence par évoquer... l'amitié le soutien et la confiance !

Vois-tu, nous faisons très attention aux personnes à qui nous offrons un blason Jadien. On ne le distribue pas a tout va... On se base tout d'abord sur la sympathie de la personne car notre petit groupe privilégie la convivialité et la bonne humeur plutôt que la puissance.
Ainsi, un climat de confiance et de paix s'installe entre nous et je trouve des plus agréables de savoir que l'on peut compter sur les autres pour nous remonter le moral ou bien de sentir que l'on peut parler de tout sans être jugé. Je crois que c'est ce point qu'apprécie tout particulièrement ta sœur.

Ensuite vient l'entraide, qui va de paire avec l'amitié d'ailleurs.
Biensur, on veille les uns sur les autres...

*regarde un moment le visage de Kayn*

Mais au Royaume, on se serre aussi les coudes !
Non, ça ne veut pas dire qu'on est trop nombreux, mais qu'au contraire, même si on est peu, ensemble on arrive à faire de grandes choses !
Pour te donner un exemple concret, une fois par exemple, on a réussi à vaincre des adversaires bien plus expérimentés que nous car de leur coté c'est à peine s'ils se connaissaient. Nous, nous avions appris de notre vie ensemble et notre cohésion à été plus efficace que leurs muscles.

Mais ça ne se résume pas à un avantage de défense ! Tous ensembles, on peut parcourir de vastes donjons qui nous seraient inaccessibles seul et qui nous paraitraient beaucoup plus fastidieux si nous devions les traverser aux côtés de gens inintéressants ou mal élevés...
On s'apporte aussi de l'aide pour confectionner nos habits que ce soit en mettant généreusement à disposition nos talents d'artisanat, ou en aidant à recueillir les ressources nécessaires à la fabrication.

Tu trouves peut-être ça bizarre de donner des choses gratuitement, mais on est heureux de le faire pour des gens que l'on estime le mériter. Je trouve que contrairement à l'égoïsme, c'est une grande force que de pouvoir demander et apporter de l'aide.

On peut aussi compter les uns sur les autres pour demander conseil sur n'importe quel sujet, que ce soit pour une technique de combat ou un équipement adapté, ou encore un conflit avec une personne. C'est intéressant d'obtenir des avis différents.


Puis ensuite, il y a aussi le côté divertissement ! On a l'envie commune de s'amuser ensemble. De tout simplement passer des moments entre nous, sans même qu'il y ait de but précis, juste pour se détendre avec des personnes que l'on apprécie.


Au fur et à mesure de ses phrases, Nachew semblait se détendre et son sourire refit rapidement surface. Convaincue par se qu'elle racontait, elle ne s'essoufflait pas.

C'est là que j'en viens à l'une de tes interrogations !
Pourquoi est ce que les gens se regroupent comme ça...


*marque un temps*

Eh bien tu sais, une famille on l'a choisi pas, ou tout bêtement, on n'en a pas. Une guilde tu l'as choisie et elle t'apporte en principe ce dont tu manques. Enfin, plutôt ce que tu recherches.
Et ça, ça dépend totalement de chaque individu.
Je t'ai exposé ce qui nous réunissait en Jade, mais il existe un tas d'autre communauté qui recherchent totalement autre chose.
Par exemple certains préfèrent mettre en avant leur efficacité au combat, ne jurant que par la puissance de leur entrainement et de leurs armes.
D'autres sont axés plutôt dans le commerce et dans l'artisanat ou encore dans l'élevage.
Certains encore sont des sortes d'armées de Bonta ou Brakmar, ou alors de vils pirates...
Je te cache pas qu'il existe aussi des guildes sans fondement... qu'on sait pas ce qu'ils fichent ensemble à les voir se disputer sans arrêt...

C'est un peu pareil pour les Jadiens, ils ont chacun une raison précise qui les a attiré ici...
Mais il faut garder en tête que toutes ces valeurs que j'ai citée doivent être aussi présentes.


Pour Kayn...
*se gratte derrière la tête*
Je crois que tu n'as pas eu tellement de chance. Tu sais, ces yeux dont je t'ai parlé, ben quand ils sont rouges, considère qu'elle est de mauvais poils et qu'il faut la laisser tranquille.

Après... pour Sramette... je sais qu'elle est venue là pour être avec Fuay. Mais elle a toujours hésité à nous rejoindre, je crois qu'au fond, elle ne se sent pas à sa place ici car elle ne partage pas spécialement nos valeurs d'après ce que j'ai pu voir. C'est peut-être pour cela qu'elle évite la question.

*hausse les épaule en parcourant les zones ombrées de ses yeux*

Bien que sachant qu'elle n'avait pas répondu à tout, Nachew décida de faire une petite pause dans son discours car elle venait quand même de s'exprimer durant assez longtemps. Peut-être Poésie n'avait-elle pas tout compris ?

*se tourne vers le chafer-serveur*
Un Sang de Vampire bouillant s'il te plait !

*en direction de la Sramette*
N'hésite pas si t'a soif.... ou si tu as des questions.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kayna
Jadien
Jadien
avatar

Nombre de messages : 131
Age : 23
Localisation : Bonta
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: [remplace Poème] Poésie, errance d'une sramette blanche   Sam 12 Déc 2009 - 0:15

    Kayna entrouvrit les yeux. Elle est encore sonnée, encore sous le choc de cette bataille dont elle ne se souvenait que le début, mais surtout de cette vision, de ce rêve, ou quelque chose dont elle ne connaissait pas réellement la nature. Elle finit par totalement les ouvrir, laissant découvrir ses yeux verts nullement troublés par une tâche de rouge. Elle était allongée là, sur cette table, calme, et comme vidée, comme autre part... Encore trop faible, elle ne put se redresser, et encore moins parler. Kayna se contenta juste d'accorder un regard farouche à Sramette, à Nachew puis à Poésie...

    Il fallait à tout prix ce qu'elle sache qui et d'où venait cette fille. Elle semblait la connaître, elle semblait l'avoir déjà vu, et elle avait l'impression d'avoir déjà dû combattre face à de telles tactiques, à une telle force intérieure, bien qu'enfouie, mais qu'Ifreann avait pu ressentir... D'ailleurs, Ifreann ?...

    "Ifreann... Réponds... Ifreann..."

    Aucune réponse... Mais qu'est-ce qu'il s'était passé ? Elle devait comprendre... Où était Ifreann ? Pourquoi elles s'étaient vues comme deux personnes entièrement à part ? Et surtout pourquoi elle se sentait gelée comme ça ? Depuis le temps qu'elle rêvait d'être débarrassée d'Ifreann, depuis le temps qu'elle se battait pour ça... Pourquoi voulait-elle qu'elle revienne, pourquoi elle se sentait aussi vide sans elle, et pourquoi tous ces pourquoi ?!

    Et étrangement, encore allongée, Kayna porta ses mains légèrement tremblantes sur son visage et se mit à sangloter...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poison-prince.forumactif.com
Poésie
(Personnage secondaire d'Aubaine)
avatar

Nombre de messages : 37
Age : 30
Localisation : Endormie comme un bébé dans la taverne misère de brakmar ou en train de faire une bétise.
Date d'inscription : 13/11/2008

MessageSujet: Re: [remplace Poème] Poésie, errance d'une sramette blanche   Dim 13 Déc 2009 - 12:28

Spoiler:
 
Attentive, Poésie avait commencer à écouter la longue tirade sans mot dire, mais au fur et à mesure, elle commençait à s'agiter. Bon sang, la réponse était bien plus compliqué que prévue, elle n'arrivait pas à faire le trie, à voir toutes les implications, et ça l'agaçait. « Un climat de confiance et de paix » ? Elle sauta sur la table et s'y assit, semblant plutôt calme encore. Aubaine était donc en Jade pour cette raison ? La jeune sramette blanche la trouvait plutôt ennuyeuse, sa sœur. Et puis, qu'est-ce que la confiance en fait ? Mais elle n'eut pas le temps de demander sa définition à Nachew car celle si continuait sur sa lancée. Elle en avait bien une de définition, celle dont Lâmenoire se servait pour la garder à sa botte. Autant dire que son appréhension de cette notion était quelque peu altérée. La confiance n'était pas à double sens pour elle, ni naturelle. Même quand on a confiance, on surveille et si l'autre trahit cette confiance, on lui en fait payer le prix. Aubaine n'était pas ainsi bien sûre et elle se souvenait encore de l'atmosphère chaleureuse qui régnait dans la demeure de Poème avant que celle ci ne chavire.

Avant qu'elle puisse creuser cette première notion, la sacrieuse passait déjà aux idées suivantes. L'amitié et l'entraide... Ce sujet était plus facile à comprendre pour elle, ou du moins pour l'amitié. Elle savait encore apprécier certaines personnes, c'était d'ailleurs le cas de cette femme qui lui avait donné les clefs et qui ne posait pas de questions auxquelles elle n'avait pas le droit de répondre. C'était aussi le cas de Sramette, ou peut être s'agissait il plus d'un légère admiration pour son ainée. Fuay avait été son ami, mais sa relation avec l'assassin avait peu à peu effrité ce sentiment. Maintenant il lui faisait presque peur même si elle ne le fuyait pas pour autant. Quant à Kayn... Elle l'aimait bien, comme on apprécie une camarade de jeu. Leur relation s'envenimait vite ? Et alors ? Justement, la jeune fille aimait se mesurer à d'autres. La seule chose c'est qu'elle n'avait pas connu la véritable Kayn. Apprécier les gens est une chose, mais pourquoi les aider ? Pour qu'ils nous aident à leur tour après ? Les fois où certains avaient essayé de lui porter secours lui avaient laissé d'assez mauvais souvenirs. Une bonne intention ne donne pas forcément un bon résultat, elle ne le savait que trop bien. Et tôt ou tard, il faut payer...

Mais Nachew ne semblait pas de cet avis. Elle donnait gratuitement parce que les gens le méritait soit disant. Ne voyant pas en quoi elle avait mérité que la sacrieuse prenne le temps de lui répondre, et sachant très bien que les informations sont encore plus précieuses que les aide physique, Poésie ne pouvait que douter. Mais c'était un fait, elle répondait. Parce qu'elle avait une sœur en Jade ? Parce qu'elle ne se rendait pas compte de la valeurs des paroles ? Parce qu'elle n'avait rien de mieux à faire vu que Kayn « dormait » ? La jeune fille sauta de la table où elle s'était assise et commença nerveusement à jouer avec sa dague. Elle la lançait en l'air et rattrapait l'arme par la lame sans se blesser, mais son regard ne quittait pas celle qui parlait. Les questions s'alignaient dans sa tête, ou plutôt s'emmêlaient dans le plus grand désordre. Impossible de les poser maintenant, l'autre parlait toujours.

Alors, Jade servait aussi à combattre en groupe ? Elle se souvenait vaguement d'un temps où elle s'était elle aussi trouvé un cercle de compagnons d'arme. Mais elle était encore très jeune et ils la traitaient comme une gamine fofolle qu'on emmène se battre parce qu'elle est amusante cette mauvaise graine. Bien sûre, on s'entraine mieux en groupe que seul, cette idée lui parlait bien plus que les précédentes. Elle ne cherchait pas le gloire, ou n'en voulait que la face cachée, mais les longues heures à s'entrainer seule, comme son maître le lui avait fortement conseillé étaient pesantes. Oserait elle lui désobéir pour rejoindre un groupe ? Il l'apprendrait et... Elle se rappelait très bien de la remontrance la dernière fois qu'elle l'avait fait. Mais la dague s'immobilisa dans sa main, signe qu'elle réfléchissait à cet aspect là du groupe.

Puis, Nachew lui expliqua le cas de Kayn et Sramette. Pour Kayn, ce fut simple, elle n'y compris pas grand chose. Ou alors était elle comme Poème ? Une autre en même temps qu'elle même ? Elle regarda les paupières closes de sa camarade et s'approcha pour mieux l'observer. En tous cas, elle n'était pas comme sa mère, elle venait jouer avec elle et aimait se battre, donc ça lui plaisait. Vu cette première rencontre, Poésie préférait quand elle avait les yeux rouges. Elle ne connaissait pas encore la gentille facette de Kayn mais elle était forcément moins intéressante. Quant à Sramette, elle l'avait toujours vu jadienne et n'en avait jamais été étonnée. L'ombre avait ses raisons pour tout et ne voulait jamais les dire. Ou alors elle mentait. La jeune fille aurait bien voulu savoir la vérité, mais aucune chance qu'elle la lui apprenne à moins d'une longue longue conversation où elle ne manquerait pas de la questionner elle aussi.

Kayn avait ouvert les yeux et Poésie darda son regard tout aussi vert dans sur la blessée. Bon, ce n'était pas si grave, mais dommage que les yeux ne soit plus rouge. En plus, l'autre couleur lui donnait un air étrange qu'elle aimait bien. Elle s'apprêtait à avertir Nachew mais la jeune fille se mit à pleurer. Ah non, elle préférait l'autre, décidément. Elle s'adressa à Kayn en fronçant les sourcils et avec son habituel air un peu boudeur.


- T'as quoi toi ? C'fait pas si mal... C'juste une blessure ! Hé !

*Lui attrape le poignet.*

- Arrête, dis c'que t'as !

*Relève la tête vers Nachew.*

- Elle pleure toujours quand elle s'fait mal ?

Ses questions, elle ne les avait pas oublier mais pour le moment, elle avait juste plus urgent à traiter. Elle n'était pas habituée à voir des gens en larme, surtout pour une blessure. Ce n'était pas pour cette raison que Kayn pleurait mais la jeune sramette blanche n'avait aucun moyen de le savoir.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nachew
Impératrice
Impératrice
avatar

Nombre de messages : 1634
Age : 30
Localisation : Surement pas sous les fesses de Primo !
Date d'inscription : 04/12/2006

MessageSujet: Re: [remplace Poème] Poésie, errance d'une sramette blanche   Mer 16 Déc 2009 - 13:05

Le squelette avait apporté la boisson que lui avait demandée la Sacrieuse.
Alors qu'elle portait le bol à ses lèves, Kayn commença a entre-ouvrir les yeux.

Comblée, Nachew engloutit sa première gorgée d'un trait, bien que cette dernière fut bouillante.
Mais son sourire naissant se transforma vite en un air interrogateur lorsque Kayn se mit inexplicablement à sangloter !


*répond à Poésie*
Kayn n'est pas du genre à pleurer pour un bobo, elle a plutôt tendance à râler sur la cause de ce dernier !

*se penche vers la Fecate et murmure*
Heh ! Kayn ! Calme toi !
C'est nous, Poésie et moi, tu as eu une absence.

*lui essuie comme elle peut les joues*
Qu'est ce qui ce passe ma belle ?


[HRP] Désolée pour le temps de réponse, j'suis plutôt occupée en ce moment !

*a une combinaison de la tête aux pieds, un masque, des gants, des lunettes de protections*

J'suis en stage dans une entreprise qui fabrique des micropuce electronique... c'est la guerre à la moindre poussière ! xD

*a normalement pas le droit de se balader sur le net*

Mais ça va, mes "collègues" sont sympas ! :p

A bientot ! [/HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kayna
Jadien
Jadien
avatar

Nombre de messages : 131
Age : 23
Localisation : Bonta
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: [remplace Poème] Poésie, errance d'une sramette blanche   Mer 16 Déc 2009 - 16:08

    Kayna tenta de calmer ses larmes, et fit plus attention à la phrase - prononcée dix fois plus gentiment - de Nachew plutôt qu'à celle de Poésie, qui semblait être prononcée gravement. Elle croyait entendre un enfant, qui ne se rendait pas compte de ses actes, et qui ne pensait pas avoir fait mal dans un simple jeu. Sauf que Poésie ne savait pas qu'elle était complétement à côté de la plaque. La blessure de Kayn avait, bien qu'elle soit douloureuse, n'était que secondaire. La blessure la plus profonde se trouvait au fin fond d'elle-même, l'absence, le manque.

    Un instant, elle replongea dans ses souvenirs, notamment les plus difficiles : lorsqu'elle avait appris que son père était Solryss, et que Sramette avait, un jour, été sous ses ordres, que sa mère était encore vivante, mais disparue, que son mari avait été tué, ... Tout ça, elle l'avait vécu avec Ifreann, et avait survécu grâce à la force d'Ifreann. Elle partageait ses souvenirs les plus marquants avec elle, et au jour d'aujourd'hui, il ne lui restait plus personne, plus rien, qui pouvait lui rappeler son passé. Et la seule qui la soutenait, bien qu'elle le fasse d'une manière les plus dures, était bien sur l'âme de Talhian qui l'habitait auparavant.

    Revenant à son présent, observant Nachew, puis Poésie, Kayn tenta de s'expliquer sans donner trop de détails ; elle n'avait pas vraiment envie de partager ça avec eux, et elle voulait d'abord être seule pour pouvoir y réfléchir sans bruit, sans l'aide de personne.


    - Désolée, c'est le choc... J'ai... Je sais pas... Mais j'ai pas trop mal pourtant... Juste... J'ai fait un cauchemar, durant mon absence... Et ça m'a troublé... -

    C'était vraiment de l'improvisation, sur ce coup. Et ça avait ni queue ni tête...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poison-prince.forumactif.com
Poésie
(Personnage secondaire d'Aubaine)
avatar

Nombre de messages : 37
Age : 30
Localisation : Endormie comme un bébé dans la taverne misère de brakmar ou en train de faire une bétise.
Date d'inscription : 13/11/2008

MessageSujet: Re: [remplace Poème] Poésie, errance d'une sramette blanche   Lun 21 Déc 2009 - 21:20

Poésie semblait aussi perplexe devant les explications vaseuses de Kayn qu'un peu plus tôt devant les propos éclairés de Nachew. Finalement, la jeune fille pris le partit de tourner le dos et de se diriger vers la porte. Pour l'avoir vu pleurer, elle ne tenait pas Kayn en très haute estime et regrettait déjà le caractère emporté d'Ifreann. Si elle avait peur de ses cauchemars, que Nachew s'en occupe, ce n'était pas intéressant. En plus elle répondait encore plus n'importe comment à ses questions. Finalement, le coté sauvageonne de Poésie reprenait le dessus et elle se désintéressait de son entourage. Une fois à la porte, elle se retourna quand même vers Nachew, une main sur le battant et lui lança deux trois mots d'une voix grognon.

- J'vais m'laver.

Sans rien dire d'autre, elle se dirigea vers la demeure de la sacrieuse qu'elle avait pu repérer durant ses visite en Jade. Une fois à l'intérieur, la jeune sramette blanche chercha directement la salle de bain afin de se laver en utilisant les produits de son hôtesse, une éponge trouvée dans la cuisine et une bassine d'eau pas franchement chaude. Puis elle se sécha avec la serviette qui se trouvait là. Ses vêtements étaient tout boueux et elle n'avait pas franchement envie de les remettre, aussi ne se gêna t-elle pas pour fouiller dans ceux de Nachew pendant que celle ci devait rester auprès de la blessée. Les vêtements n'étaient pas franchement à sa taille. Le pantalon large dont s'habillent les disciples de Sacrieur était complètement ridicule sur la frêle jeune fille et elle n'avait pas assez de poitrine pour que le haut tombe correctement. De plus, c'était bien la première fois qu'elle n'était pas habillée en blanc. Non qu'elle tienne particulièrement à cette couleur qui avait tendance à foncer très vite pendant ses escapades, mais elle avait toujours été vêtue ainsi, tout simplement. Elle retourna dans la salle d'eau pour trouver de quoi se peigner et démêla brutalement ses longs cheveux noirs. Avant le départ de Poème, elle les avait toujours eu mi-long ce qui facilitait les chose mais là, il n'y avait plus personne pour les couper donc il descendait jusqu'au bas de son dos. Ses rapides ablutions achevées, elle partit s'assoir dans la cuisine, sur la table plus exactement. La douche devait avoir durée une dizaine de minutes tout au plus, la jeune fille n'était vraiment pas coquette.

Prenant une poignée de noix laissées sur la table, elle se mit à grignoter en réfléchissant. Elle avait beaucoup de questions à poser, tant qu'elle ne savait plus par où commencer. Déjà il fallait qu'elle demande à Nachew comment elle jugeait que quelqu'un était digne de son attention. Oui, ce serait la première question, et après, on verra bien ce qui se passera. Incapable de se projeter vraiment dans l'avenir alors qu'elle avait toujours vécu au jour le jour, Poésie pris le panier de noix et repartit vers la taverne en pensant même à fermer la porte à clef derrière elle, preuve d'une grande attention quand on la connaissait. Évidemment, il ne fallait pas trop regarder les traces boueuses qu'elle avait laissé un peu partout aussi...

La porte de la taverne claqua à nouveau, laissant entrer le froid et une Poésie bien plus propre dans les vêtement de Nachew. Elle posa le panier de noix sur la table sans douceur mais sans renverser, et fixa ses yeux verts sur Nachew sans se demander si elle interrompait une conversation.


- Tien, y avait ça à manger sur la table. Comment tu sais si il faut aider quelqu'un ou pas ? Si il le mérite ?

Si la phrase était pour elle parfaitement dans la continuité de ses pensées, il faudrait voir si la sacrieuse serait capable de s'y retrouver, elle.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kayna
Jadien
Jadien
avatar

Nombre de messages : 131
Age : 23
Localisation : Bonta
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: [remplace Poème] Poésie, errance d'une sramette blanche   Mar 22 Déc 2009 - 0:08

    Ah, un instant de pause, sans Poésie, quelle chance ! Et Kayn en profita pleinement, sans chercher à, d'ailleurs, le dissimuler, car elle poussa un soupir de soulagement. Elle ne connaissait pas cette petite, mais la haïssait déjà. Etait-ce normal ? Malheureusement, la tranquillité fut de courte durée, car déjà la jeune Sramette revenait à la charge. Un avantage : elle avait apporter à manger. Des inconvénients : elle recommençait avec ses questions inutiles et qui avaient le don d'énerver.

    - Tien, y avait ça à manger sur la table. Comment tu sais si il faut aider quelqu'un ou pas ? Si il le mérite ? -

    Sur le coup, la jeune Fecatte voulut lui répondre sèchement, mais elle canalisa ses envies de lui envoyer les paroles qui la traversaient dans la figure, et pesa le pour et le contre de ses mots pour tenter de lui donner une réponse qui pourrait lui faire fermer son clapet un peu :

    - C'est à toi de le décider. Si tu aimes quelqu'un, naturellement tu l'aides, mais si tu ne l'aimes pas, ben, logiquement, tu l'enfonces. Après, tu peux rester indifférente. C'est comme tu le veux. -

    Bon, là sa réponse était complète, non ? De toute manière, si elle en reposait une, Kayn se pendait. Non, elle n'irait peut-être pas jusqu'à là, mais elle préférerait s'en aller avant que ça dégénère à nouveau. Pourtant, hors du caractère agaçant (et c'est gentil, comme mot) de Poésie, un doute persistait, une envie de rester pour la découvrir encore plus la tentait. Qui était-elle, d'où venait-elle, que faisait-elle ici ? C'était à elle de poser les questions, maintenant. Ding ding, Poésie avait dépassé le seuil, dix questions par jour, pas plus ! Pourtant, Kayna garda le silence, en attendant une quelconque réponse de Nachew ou de Poésie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poison-prince.forumactif.com
Nachew
Impératrice
Impératrice
avatar

Nombre de messages : 1634
Age : 30
Localisation : Surement pas sous les fesses de Primo !
Date d'inscription : 04/12/2006

MessageSujet: Re: [remplace Poème] Poésie, errance d'une sramette blanche   Lun 28 Déc 2009 - 18:51

La réponse de Kayn au sujet de ce soit disant cauchemar intrigua quelque peu la Sacrieuse, mais elle n'insista pas, rassurée de voir son amie de nouveau consciente.

Poésie grogna quelques mots avant de sortir ce qui aurait pu paraître malpoli au vu de la situation et du service que lui rendait la jeune femme.
Pourtant Nachew ne s'arrêta pas sur cette apparence. La fillette avait pris la peine de ramener Kayn a l'intérieur et malgré son air boudeur elle semblait s'intéresser à ce qui l'entourait. Elle sentait en elle une soif de connaissance et de recherche de réponses.

Si pour sa part elle était patiente, il n'en était pas de même pour tous : c'est ce que lui rappela le soupir de soulagement lâché par Kayn lors de son départ.

Mais comment inciter Poésie à faire preuve de plus de tact ?
La Sacrieuse cherchait déjà un moyen de la rendre plus agréable à vivre, entrainée par sa volonté de rendre les gens meilleurs.

Elle n'eut toutefois pas beaucoup de temps pour y réfléchir, la jeune disciple de Sram réapparaissant bruyamment dans la taverne.


*lève les yeux en direction du claquement de porte*
*se force à retenir un rire au vu de la dégaine de Poésie*
"Pfouhaha, on dirait un pichon kloune dans mes habits !"

Son fou-rire fut encore plus difficile à retenir lorsque le bol de noix percuta la table. Mais ce n'était vraiment pas le moment de s'esclaffer vu le ton sérieux de la question quposa Poésie.
Elle remercia Kayn intérieurement d'avoir pris la parole à sa place ayant du coup le temps de calmer ses émotions.


*prend à son tour la parole pour compléter*
Ce sont les noix de mon bworky et de mes bwak qui devaient trainer là.
Enfin bref !
Hum... Si ta réponse se tient Kayn, elle est assez simpliste.
Bien évidement, aider ou non une personne c'est une question d'affinité, mais faut-il encore prendre la peine de s'intéresser à cette personne pour savoir si on l'apprécie ou non.

Moi j'ai une règle, c'est de ne pas me fier aux apparences. J'aide les personnes qui me semblent intéressantes et en qui je décèle de la gentillesse ou du respect.
J'estime que toute demande polie mérite de l'attention mais aussi qu'il est important de comprendre pourquoi certains se comportent froidement ou hostilement.

On a tous des problèmes et parfois une simple main tendue alors qu'on ne s'y attend pas peut les résoudre ou du moins les atténuer. Pas besoin de se perdre en paroles pour expliquer, de simples gestes d'amitié peuvent cicatriser les blessures.
Comme je te le disais, j'ai appris en vivant au sein du Royaume que d'avoir le soutien de nos compagnons ça n'a pas de prix.
Je veux donner cette chance à chaque personne que je croise en leur transmettant cette notion d'entraide.

Je dirai que je sais plutôt quand une personne ne mérite pas d'être aidée : si elle se montre aussi prétentieuse, insultante ou profiteuse qu'un bwork !



*hausse les épaules en agrémentant souriant en coin*
Enfin si ce trait de caractère est si marqué chez moi c'est sans doute aussi parce que l'enseignement de Sacrieur m'a permis de savoir canaliser la souffrance des autres.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Poésie
(Personnage secondaire d'Aubaine)
avatar

Nombre de messages : 37
Age : 30
Localisation : Endormie comme un bébé dans la taverne misère de brakmar ou en train de faire une bétise.
Date d'inscription : 13/11/2008

MessageSujet: Re: [remplace Poème] Poésie, errance d'une sramette blanche   Mar 29 Déc 2009 - 13:49

Elle était vexée. Vexée de ne pas comprendre ce que les autres trouvaient si simples, vexée qu'on se moque d'elle parce qu'elle portait dans vêtements complètement inadaptés, vexée d'avoir du mal à interpréter les paroles de Nachew aussi. Sram ne lui avait pas appris à comprendre les autre, il ne lui avait rien appris du tout d'ailleurs. En même temps, ce sont des principes qui s'apprennent au contact des autres, hors elle n'avait sans doute pas passé assez de temps à s'intéresser à l'humanité pour savoir ce que toutes personne a intégré à son âge. Si on y ajoute la dernière année qui fut plutôt une régression en terme de relation sociale, on peut aisément comprendre le comportement et les questions de la jeune sramette blanche. Peux ont apprendre autre chose que la haine et l'art du combat de la part d'un assassin ? Et encore, la haine, il n'était même pas parvenu à la lui enseigner. Sa naïveté l'avait sauvé, et peut être aussi l'insistance d'Aubaine à la ramener sur le droit chemin n'y était elle pas pour rien. Mais là, elle avait trop de raisons de se vexer. Un enfant boude quand il ne comprend pas, quand il trouve la situation injuste ou quand il se sent coupable. Là, les trois conditions étaient réunis même si l'injustice était antérieur à son arrivée en Jade.

On aide ceux qu'on aime bien, on enfonce les autres. Ce principe était on ne peut plus simple mais il n'expliquait pas les actes de certains. Kayn n'avait fait que lui répéter ce qu'elle savait déjà mais elle avait tort, cette règle ne fonctionnait pas. Seulement, la réponse plus élaborée de la sacrieuse, elle n'était pas sûre de la comprendre. Les mains tendues, elle les avait toujours repoussé et elle rejeta une fois de plus l'aide qu'elle ne comprenait même pas qu'on lui proposait.


- M'en fiche qu'c'est pour les bworky, ça c'mange les noix ! Et j'me fie pas aux apparences moi, mais tous le monde, si. Personne comprend en vrai !

Elle marqua une pause, apparemment complètement à coté de la plaque. Son discours avait pourtant un sens pour elle, mais les autres auraient bien du mal à le trouver. De toutes façons ils ne comprendraient pas, elle en était sûr. Elle recula d'un pas nerveux, ses yeux vert lançant presque des éclaires. Elle se sentait acculée une fois de plus, forcée d'admettre une vérité qu'elle ne pouvait pas accepter. Incapable d'en fouloir à Nachew, elle reporta sa hargne sur Kayn.

- T'sais pas qui j'suis et t'm'as attaqué juste parc'qu'posais des questions ! T'en sais rien si elles sont bêtes mes questions, c'est encore plus nul d'pas savoir et d'pas d'mander ! Et c'pas vrai qu'on aide ceux qu'on aime bien, pas toujours !

*Se retourne vers Nachew.*

- J'rentre chez moi, j'aime pas tes trucs c'pas à ma taille. Puis elle va bien maintenant.

Finalement, elle posa une main blanche sur la porte sombre et l'ouvrit en grand, laissant à nouveau entrer le froid. Elle avait trouvé ce qu'elle était venu chercher, trouvé des réponses mais avait sans doute besoin de temps pour les assimiler. Mais en tous cas, elle n'avait pas trouvé le calme et la paix qui brillaient généralement en Jade. La porte claque, la jeune fille court sous la pluie, court sans but en silence. Elle s'assoit seule contre un arbre et elle attend. Elle cherche à comprendre ce qu'a voulu lui expliquer le bras droit de Jade, mais ses pensées s'emmêlent, s'effritent, s'égarent. Elle n'a pas le droit de suivre cette voie, il vient le lui rappeler. Elle revoit Kayn aussi, elle apprend des secrets et en livre tout autant. Elle n'a pas su se taire, elle s'en veut. Pourtant le calme qu'elle a par le passé ressenti en Jade l'appel mais elle ne revient que plusieurs jours plus tard.

[Retour au présent parce que j'en avais mare de jouer dans le passé ^^]

Elle est allongée dans la bibliothèque, un parchemin entre les mains. A coté d'elle les vêtements soigneusement lavés et pliés par Aubaine traine sur le parquet poussiéreux. elle tien une plume à la main et écrit en silence. Sa sœur veut qu'elle rapporte les vêtements à Nachew en main propre mais elle repousse au maximum la confrontation, s'enfermant dans la bibliothèque.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [remplace Poème] Poésie, errance d'une sramette blanche   

Revenir en haut Aller en bas
 
[remplace Poème] Poésie, errance d'une sramette blanche
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 2 sur 3Aller à la page : Précédent  1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Poème à ma mie
» [Addon] GEM remplace Groupe Calendar
» Mule sramette air level 140
» Brouillons de Poème quand on s'ennuie.
» section poème

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Royaume de Jade :: L'administration Jadienne :: Les intégrations jadiennes-
Sauter vers: