PortailAccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 [remplace Poème] Poésie, errance d'une sramette blanche

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
AuteurMessage
Poésie
(Personnage secondaire d'Aubaine)
avatar

Nombre de messages : 37
Age : 29
Localisation : Endormie comme un bébé dans la taverne misère de brakmar ou en train de faire une bétise.
Date d'inscription : 13/11/2008

MessageSujet: [remplace Poème] Poésie, errance d'une sramette blanche   Jeu 17 Sep 2009 - 9:00

Aubaine l'avait appelée cette nuit. Oh, ce n'était pas le premier message que lui apportait le petit écureuil roux de sa sœur mais le ton différent de ce mot l'intrigua. Assise dans une sombre ruelle, la jeune sramette blanche regardait dans le vide, les yeux posés sur le mot mais regardant au delà, et elle hésitait. Que lui voulait donc sa sœur ? Pourquoi ces termes si... Autoritaire ? Elle se comportait tout à coup comme si elle prenait la place de leur mère au lieu du caractère effacé qu'elle adoptait habituellement. Ou avait elle mal lu ? Poésie entra dans une taverne au hasard des rues et s'assit sur une chaise miteuse. Elle lança un regard autour d'elle, il ne s'agissait pas de se faire surprendre mais seul un chafer gardait les lieux. Un habitué, elle le connaissait bien à force de hanter ces lieux, désœuvrée. L'adolescente plaqua le parchemin sur la table et le relut à la lueur du feu, marmonnant poour essayer d'en décoder le contenu.

- Hum... tu dois rentrer je t'en prie. Des choses ont changées et nous devons nous serrer les coudes car je crois que la lettre que j'ai reçu annonce des choses bien plus graves qu'elle n'en a l'air. Murmura Poésie, lisant la lettre à voix basse.

"Une lettre, elle pourrait dire de qui c't'idiote au moins ! Ça sert à quoi qu'j'vienne t'façon, j'ai plus rien à voir avec elle... Puis en plus il risqu'rait d'me suivre, ce s'rait pas bon pour Aubaine, d'jà qu'elle est malade..." Pourtant, après un soupire, elle repris sa lecture en fronçant les sourcils. La suite l'intriguait et la poussait à obéir pour voir la fameuse lettre. Mais n'est-ce pas ce sur quoi Aubaine avait compté ?

- J'ai besoin de toi et je veux que tu lises cette missive. Tu en connais plus que moi à ce sujet et je pense que tu pourras plus facilement l'interpréter. C'est une lettre de maman. J'ai aussi une surprise qui te fera peut être plaisir... Ta sœur... Oui bah ma sœur elle m'soule, j'vois pas pourquoi j'irais. marmonna t-elle encore.

Le chafer tourna ses orbites vides vers elle comme si il voulait engager la conversation, mais rien. Il écoutait seulement. Poésie se leva et pris la direction de la milice, apparemment pas décidée à suivre les directives de sa frangine. La bibliothèque secrète se trouvait là, comme d'habitude et elle fila sans un mot vers l'étagère pour prendre un livre. Le bouquin poussiéreux qu'elle choisi s'effritait à demi mais elle n'avait pas pu finir de le lire la dernière fois. Il était intéressant, selon les premières pages il traitait de... Enfin de lui quoi. Mais une fois de plus les éléments s'opposèrent à sa lecture en la personne d'un groupuscule de fanatique Brakmarien. Elle avait déjà eu affaire à eux et avait du filer pour ne pas se faire enrôler de force dans leur cercle de tueur à gage. Aussi ne leur laissa t-elle pas le temps de réagir. Dague à la main, elle se précipita vers la sortie avant qu'ils ne réagissent. Un coup d'épaule au premier, mais le second la saisit à la gorge.

- Oh, mais c'est la gamine qui s'est sauvée la dernière fois ! Comme on se retrouve ma jolie !

Poésie rua et il finit par la lâcher. Normal, elle avait maintenant un beau cercle d'hommes armés autour d'elle et pas le moindre échappatoire. Elle leur lança un regard noir et furieux et... Fonça sans réfléchir vers la porte. Une fois de plus elle ne du sa survit qu'à sa chance et son entrainement, mais aucunement à la réflexion. Elle couru vers Otomai, le livre sous le bras. Que pouvait elle faire d'autre ?

[...]


Poésie courait maintenant vers Jade. Chimère l'emmenait à grandes enjambées, comme si elle comprenait les sentiments de sa cavalière. Pour le moment, son seul but était de s'éloigner et de retrouver un lieu tranquille où elle pourrait réfléchir. Mais dans la taverne de Jade, il y avait trop de bruit, alors elle s'assit devant un mur de pierre, dans l'ombre lancée par la lune, et se mis à écrire un nouveau parchemin en silence, une page qu'elle porterait à la bibliothèque, comme les précédentes.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Zoyan
Novice
Novice
avatar

Nombre de messages : 41
Age : 23
Date d'inscription : 26/06/2008

MessageSujet: Re: [remplace Poème] Poésie, errance d'une sramette blanche   Ven 18 Sep 2009 - 1:11

Le jeune Iop parcourrait la noirceur de Jade, pour quelle raison? Iop seul le sait, peut-être Zoyan était-il insomniaque? Non, pour dormir, il avait sa recette, mais, il la gardait secrète, qu’adviendrait-il si un Sadidas tombait là-dessus? Un sommeil de plusieurs années, garanti. Mais, revenons en a nos bouftous, Zoyan parcourrait la noirceur de Jade, a la recherche de Maurice. Pourquoi? Parceque ça pourrait être affreux si le Chacha tombait sur FITS ou Autre iop qui vive en jade, il devait trouver ce chacha tigré au plus vite.

(…)


Comme l’Iop marchait silencieusement sur un sentier un peu éloigné de jade il vit une petite silhouette noir et blanche, il fallait attaquer rapidement sinon, il allait se faire prendre à son propre jeu. Zoyan s’avança lentement dans un buisson qui était sur le côté du chemin.

"3, 2, 2, 5, 7, euh…"

"Oh et puis zut!"

Bébé Iop sauta du buisson, les yeux fermés et senti sa main faire mouche et, c’était bel et bien la fourrure de Maurice.

-AH!! T’ai eu!

Le Iop prit Maurice dans ses bras et reprit le chemin à sens inverse, vers Jade. Il arriva a un endroit où la Route se séparait en deux, et en si bon Iop qu’il est, il laissa Maurice décider, celui-ci décida de prendre la droite, le Iop le suivit sans broncher.

-J’espère que c’est par là fit Zoyan, très peu silencieusement.

Il finit par sortir du chemin de terre battue et vit une silhouette blanche au loin, il n’avait aucune idée de qui ça pouvait bien être, instinctivement, il Hurla :

-Hey toi là-bas, oui toi! Qui va là!?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Poésie
(Personnage secondaire d'Aubaine)
avatar

Nombre de messages : 37
Age : 29
Localisation : Endormie comme un bébé dans la taverne misère de brakmar ou en train de faire une bétise.
Date d'inscription : 13/11/2008

MessageSujet: Re: [remplace Poème] Poésie, errance d'une sramette blanche   Ven 18 Sep 2009 - 8:11

Poésie jeta précipitamment ses parchemins sous un buisson et bondit sur ses pieds une dague à la main. Elle fit un pas menaçant en avant, se dévoilant à la lumière de la lune, cheveux noirs en broussaille, comme d'habitude, avant de se rendre compte qu'elle connaissait bien l'imprudent qui l'avait dérangé. De toute manière elle avait finit sa lettre mais elle jeta tout de même à Zoyan un regard furieux. Finalement, elle ramassa son parchemin, l'encre étant reversée bien sûr, et regarda la vieille plume ébouriffée, tournant le dos au potentiel danger.

*grommelle des insultes inintelligible à la plume et se retourne après l'avoir jeté.*

- Tu sais très bien qui j'suis ! Puis t'fais quoi là toi ? Ah 'ui t'es jadien aussi et tu vas boire à la taverne, c'est ça ?

*Le fixe de son habituel air boudeur.*

- T'es nul, à cause d'toi j'ai renversé l'encre !

*Roule le parchemin.*

- Viens, j'vais à la bibliothèque mettre ça.

Sans attendre de réponse, Poésie pris la direction de l'antre des livres Jadien. Elle connaissait par cœur les sentiers du royaume depuis un bon moment, ayant l'habitude d'errer à travers le monde. Au fond, elle n'était pas mécontente de voir arriver une connaissance mais elle ne voudrait tout de même pas donner l'impression d'apprécier sa visite ! La sramette blanche jeta un coup d'œil par dessus son épaule pour voir si l'autre la suivait. Elle avait beau s'en défendre, la solitude dans laquelle elle s'enfermait lui pesait.

"D'jà j'vais ranger ça parc'qu'veux pas qu'les jadiens i'm'vois avec c'parchemin. Bon l'iop c'pas grave, i' sait p't'être même pas lire mais... Au moins i' m'attaque pas lui, il est gentil un peu. Sauf des fois il m'énerve."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Poésie
(Personnage secondaire d'Aubaine)
avatar

Nombre de messages : 37
Age : 29
Localisation : Endormie comme un bébé dans la taverne misère de brakmar ou en train de faire une bétise.
Date d'inscription : 13/11/2008

MessageSujet: Re: [remplace Poème] Poésie, errance d'une sramette blanche   Ven 30 Oct 2009 - 13:14

Le temps avait encore passé. Poésie et Aubaine vivaient toutes deux dans la demeure que Poème avait laissée derrière elle. Doucement, des relations plus étroites s'étaient tissées entre les deux sœurs au creux des difficultés de la vie de tous les jours, du moins pour le moment. Mais la jeune sramette restait toujours elle même : imprudente et indépendante. Pourtant, elle avait fini par plus ou moins s'attacher à une petite femme silencieuse et transparente, Miettes. Pourquoi ? Pour ne plus courir seule peut être, ou pour avoir quelqu'un qui l'attendait... Bien sûr il y avait Aubaine, mais ce n'était que sa sœur après tout et ces inquiétudes avaient plutôt tendance à lui taper sur les nerfs.

Un petit détour par Jade, plus perdue encore que d'habitude. Elle revenait là ou son cœur pouvait apaisé un peu au milieu de la verdure. Il pleuvait et elle en avait mare d'être mouillée. Elle était fatiguée d'avoir couru si longtemps après une troupe de Kanigrous... Ou plutôt des troupes d'ailleurs. En plus Miettes l'avait abandonné sous le prétexte fumeux d'aller surveiller son frère ! Elle entra donc dans la taverne sans un bruit et fila dans l'ombre vers une table près de l'âtre. Sans un mot, elle s'adossa aux pierres, ne semblant pas connaitre l'utilité d'une chaise. Sa main était comme toujours près de sa dague mais la jeune fille ne semblait pas vouloir combattre quoi que ce soit. Elle était sur ses gardes, toujours, mais n'en avait elle pas de bonnes raisons ?

La sramette blanche n'était pas seule dans la taverne, mais elle était entrée en toute discrétion. Le chafer de servisse tourna la tête vers elle en un craquement d'osselets et elle lui jeta son plus noir regard. Il lui falait bien trouver quelqu'un contre qui passer ses nerfs ! finalement, elle planta nerveusement sa dague dans la table et fit signe au squelette de venir.


- J'veux une bière, p'is j'ai d'quoi payer cette fois !

Sa voix portait peu mais restait sèche et grognon. d'un geste vif et nerveux, elle s'écarta de la pierre qui commençait à lui bruler le dos et enleva sa cape trempée pour l'étendre sur le dossier d'une chaise comme Aubaine avait miraculeusement réussi à lui apprendre. Comme quoi elle savait finalement se servir d'une chaise. Son chapeau dégoulinait toujours sur son visage mais la jeune fille ne semblait pas même s'en rendre compte. Elle éleva légèrement la voix comme après sa brève discussion avec le chafer, certains avaient du l'entendre.

- B'jour Jade. J'veux rester un peu.

Sans autre commentaire, elle sortit une feuille de parchemin et une plume usée et les regarda d'un air vide. Elle voulait écrire, mais quoi ?

[hrp] Finalement je continue ma sramette parce que je l'adore et comme je la joue beaucoup... Donc si quelqu'un veut jouer avec moi ce sera avec plaisir, je souhaite toujours la faire entrer en Jade.[/hrp]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
-Sramette-
Jeune Jadien
Jeune Jadien
avatar

Nombre de messages : 62
Age : 25
Localisation : Quelque part à Astrub... à deux pas du zaap, dans une maison calme.
Date d'inscription : 04/04/2008

MessageSujet: Re: [remplace Poème] Poésie, errance d'une sramette blanche   Sam 31 Oct 2009 - 2:19

La porte de la taverne sembla s’ouvrir d’elle-même.
Sur le seuil se tenait Sramette, cela faisait un petit moment qu’elle ne s’était plus montrée.
Prodigieusement épargnée par la pluie, il n’y avait que de son solomonk que s’échappait un fin filet d’eau.
Elle avait bien changé depuis le temps des Nephthys.
Elle avait grandement changé depuis une semaine à peine…
Sa nouvelle apparence marquait la rupture avec l’ancien temps… Un solomonk avait remplacé sa dantgoule et elle avait jeté sa vielle guenille pour une cape blanche. Révolues, les ailes de bois étaient tombées aux profits de celles de plume…
Au fond, la vie n’était qu’un cycle qui se répétait…

L’ancienne mercenaire s’avança dans la salle et s’assit sur la chaise en face de Poesie. Tout n’était que silence, dans ses gestes comme dans ses paroles.
Ce ne fut qu’après l’avoir longuement dévisagée qu’elle prit enfin la parole :


- Sombresoir Poesie.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Poésie
(Personnage secondaire d'Aubaine)
avatar

Nombre de messages : 37
Age : 29
Localisation : Endormie comme un bébé dans la taverne misère de brakmar ou en train de faire une bétise.
Date d'inscription : 13/11/2008

MessageSujet: Re: [remplace Poème] Poésie, errance d'une sramette blanche   Sam 31 Oct 2009 - 3:11

Dès l'ouverture de la porte, elle se doutait bien de qui il s'agissait. Mais alors qu'elle s'avançait, une question demeurait sans réponse : Avait elle envie de la voir ? Impossible comme toujours de se décider, et puis qu'importe, elle était là, rien de plus. Le passé s'évertuait à reparaitre ces temps ci apparemment. Fuir ou faire front ? Comment l'accepter sans se laisser dépasser ? Sauf qu'il n'y avait plus sa mère entre elle et peu de chance pour qu'elle revienne. Peut être que ce ne serait pas aussi difficile cette fois ? Et puis de toute manière, elle se battrait !

Sans s'en rendre compte, elle venait de reprendre et planter violemment sa dague dans la table de bois. Dans ce geste, aucune haine, juste une habitude de violence peut être et le reflet de son mauvais caractère. Mais comme elle regardait Sramette, cet manie irréfléchi semblait nettement une menace à son encontre. Poésie détourna les yeux vers la dague, s'en saisit et la rangea à sa ceinture. "Sombresoir" elle n'avait pas changée. "Sombresoir" allait elle encore mentir comme elle le faisait si bien ? Non, pas devant les Jadiens. Enfin, peut être... Seuls deux êtres dans ce royaume l'inquiétaient et elle avait un des deux devant elle. Pourtant, même si elle la dérangeait, oui, elle était contente qu'elle soit venu. La question, elle y avait répondu. Peut être était elle contente justement parce qu'elle dérangeait sa vie. L'ordre, elle n'avait jamais aimé ça et depuis elle avait donné du fil à retordre à sa mère d'adoption.

- B'soir Sramette. T'es pas là d'habitude. Mais là vu qu'y a plus les mercenaires c'est p't'être pour ça ?

Son regard erra une fois de plus dans la salle, mais rien de nouveau. Pas de réponse, pas d'ouverture. Ou peut être qu'elle ne savait pas chercher mais c'est compliqué de chercher quand on ne sait pas ce qu'on cherche ! Le calme ? C'était tout vu, elle ne l'aurait pas. Puis de toute façon elle n'en voulait pas.

- J'suis v'nu sans Aubaine...
"Normal, j'viens jamais avec elle..."


*prend la bière que le chafer vient de lui apporter et goûte.*

- C'est quoi c'truc !

*jette un regard furrieux au chafer, ayant consciencieusement recrachée sa gorgée dans le verre.*

- C'dégueulasse !

*Repousse la bière, l'air encore plus les nerfs à vifs qu'avant et sans la moindre intention de payer apparemment.*

- Pourquoi t'es en Jade toi ?

Une fois de plus, Poésie passait d'un extrême à l'autre, et cette dernière question était sèche mais très calme. Quant à la bière, elle n'en avait tout simplement jamais goûté et trouvait ça bien amère. Mais voilà, encore une lubie passagère. La question en revanche n'était pas posée au hasard. Elle attendait réellement la réponse et elle voulait savoir pour comprendre. Comme tout, naïve, ses questions paraissaient sans doute bien souvent absurdes mais elles ne l'étaient pas pour cette adolescente à l'expèrience de vie si particulière.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nachew
Impératrice
Impératrice
avatar

Nombre de messages : 1634
Age : 29
Localisation : Surement pas sous les fesses de Primo !
Date d'inscription : 04/12/2006

MessageSujet: Re: [remplace Poème] Poésie, errance d'une sramette blanche   Sam 31 Oct 2009 - 18:37

Une petite voix boudeuse parvint à se faire entendre dans la taverne, malgré les conversations alentours.
Nachew, qui discutait avec un Jadien (han mais qui ?!!) à quelque tables de la jeune fille, tourna la tête en sa direction pour voir de qui il s’agissait.
Curieusement, ce visage ne lui était pas inconnu, mais impossible de lui mettre un nom dessus...
En tout cas, sa demande, un tantinet autoritaire, lui avait décroché un sourie. Quel caractère !

Ce n’est que lorsque Sramette la salua à son tour, qu’elle pu se rappeler de leur rencontre et surtout de leur entendement.
Poésie, la gamine qui s’amusait à voler le chapeau de Fuay jadis ! Elle avait bien grandie depuis.
Mais surtout, la Sacrieuse apercevait enfin celle qui lui avait écrit ce message dans lequel elle lui demandait maladroitement la permission de se rendre dans la bibliothèque de Jade.
Alors comme ça elle voulait aussi écrire dans la taverne ?


*sourit en coin en regardant tendrement la jeune fille recracher sa bière*
*murmure à son interlocuteur*
Cette fillette a du gout ! Tu vois, elle sait reconnaître ce qui est imbuvable !
Je vais aller lui chercher quelque chose de plus gouteux !


*se lève e marche tranquillement jusqu’au comptoir*

Passant derrière, elle se mit à fouiller parmi la multitude de fioles et de bouteilles.
Elle remplit le fond d’un verre de jus de fwaise bien rouge et compléta avec du lailait frais.
Quelques gouttes du liquide blanc vinrent tacher le bois du comptoir lorsque Poésie posa sa dernière question.
Si simples et semblant si innocentes, ces paroles formulaient pourtant la question que plusieurs personnes se posaient en silence.
Une personne si sombre... parfois si inquiétante et malveillante... Que faisait-elle dans un Royaume si tranquille et ou le mot d’ordre était l’entraide. Bien qu’appréciant discuter avec elle, Nachew avait déjà été dérangée par la façon de penser contraire à cette valeur de celle qui avait été la Muse de Fuay.
A vrai dire elle avait toujours espéré que son apparence si froide s’estomperait en Jade.
Qu’en était-il aujourd’hui ? Cette cape blanche qu’elle portait... qu’est ce que cela signifiait ?

Essuyant le bar, Nachew attendait de toute son attention la réponse de Sramette.



*pense*
"Pourvu qu’elle ne se défile pas..."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kayna
Jadien
Jadien
avatar

Nombre de messages : 131
Age : 23
Localisation : Bonta
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: [remplace Poème] Poésie, errance d'une sramette blanche   Sam 31 Oct 2009 - 22:49

    (... J'adore ton personnage Aubaine, il me fait penser à une ou plusieurs personnes que je connais très bien ^^...)

    Elle était là, dos appuyé contre le mur.
    Elle était depuis, oh, bien un quart d'heure.
    Et elle écoutait.
    En fait, personne ne s'était rendue compte de sa présence ; elle avait trouvé sa place dans un coin très sombre, où l'on ne pouvait voir sans l'aide d'une petite flamme.
    Seuls, peut-être, ses yeux luisaient : l'un vert, l'autre rouge.
    Elle ne comptait pas se montrer, pour le moment. Non, elle se contentait simplement... D'accorder toute son attention aux deux Disciples de Sram. L'une qu'elle ne connaissait qu'à peine, mais qu'elle jugeait bien impolie - bien qu'Ifreann l'adore pour son caractère semblant au sien -, et l'autre qu'elle connaissait... Oui, qu'elle connaissait, il y a bien longtemps.
    Cette fois-ci, Kayna ne se laissa pas aller à sa rêverie : pour elle, le passé était le passé, et elle venait de tomber sur une discussion qui semblait pour l'heure importante et intéressante.
    Le blason Jadien autrefois accroché à son pull n'était plus là. Pour elle, son appartenance au Royaume n'était que théorique : elle avait déserté celui-ci depuis... Bien des mois, elle ne les comptait plus, depuis. Mais elle était de retour, et ce n'était pas pour autant qu'elle allait le réintégrer comme si de rien n'était. Ce n'était vraiment pas sa façon d'agir.
    Kayna Ifreann secoua la tête, replaçant quelques mèches qui tombaient sur son visage, en notant qu'il fallait les raccourcir un peu si elle voulait continuer à voir quelque chose.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poison-prince.forumactif.com
-Sramette-
Jeune Jadien
Jeune Jadien
avatar

Nombre de messages : 62
Age : 25
Localisation : Quelque part à Astrub... à deux pas du zaap, dans une maison calme.
Date d'inscription : 04/04/2008

MessageSujet: Re: [remplace Poème] Poésie, errance d'une sramette blanche   Dim 1 Nov 2009 - 10:07

Sramette observa en silence les gestes, les réactions de Poesie. Au fond, peu de choses changeaient vraiment… Et celles qui changeaient se remarquaient vite.
Elle ne souriait plus. Elle se demandait si elle sourirait encore un jour maintenant qu’elle n’avait plus envie d’afficher ce masque…
Du dos de la main, l’Ombre s’amusa à repousser encore un peu plus loin la bière. Le temps qu’il lui fallait pour se décider à répondre à la question, le temps de se comprendre elle-même et les raisons de ses actes.
Elle ne comprenait que les actions des autres… Les siennes étaient un mystère.
Le gouffre insondable de ses motivations… Elle n’avait aucune envie de montrer à quiconque l’étendue de ses profondeurs.


- Les Nephthys sont tombés, Nombres tomberont avec eux et je n’ai pas l’intention d’en faire partie.

La jeune femme leva ses yeux de la bière et fixa Poesie droit dans les siens. Elles ressemblaient vraiment, c’en était troublant… Son regard se détacha de Poesie pour jeter un bref regard dans la salle, pour la troisième fois, déjà…

- Qui sait pourquoi je suis ici ? Surement pour les bons plats que sert la taverne des Drads… Ou peut-être pour les mêmes raisons que j’étais chez les mercenaires.

Elle recentra son regard sur son interlocutrice. Un regard froid, presque mort, qui accompagnait un visage neutre, sans émotion aucune.
La disciple de Sram acheva son geste avec une fluidité surprenante, et, du dos de la main, envoya la choppe au sol. Rien de choquant ou d’abrupt dans son attitude, c’était un geste qui semblait naturelle tant son exécution était harmonieuse. Ne fusse que le bruit du choc entre le verre et le sol…
L’harmonie chaotique.


- Tu ne devrais boire autre chose que l’eau qui provient de ta main…

Puis elle se leva et s’écarta de la table. Sa cape glissa légèrement pour laisser paraître une esquisse d’aile blanche. Signe habituel de servitude à Bonta, sur son dos ne représentait qu’une envie passagère de s’occuper. Tout en avançant vers la porte, elle parlait. A qui ? Nul ne le savait.

- Je ne sais pas ce qui t’attire, mais je doute que tu le trouveras à Jade.

Sramette n’avait pas réellement envie de quitter la salle, oh non. Simplement l’envie de ne pas entamer une telle conversation en ce lieu, en présence d’oreille indiscrète, mais surtout le souhait de ne jamais continuer cette conversation.
Elle s’approcha de la porte, posa la main sur la poignée.
Puis elle ferma la porte qui n’était pas véritablement fermée et s’adossa au mur près de celle-ci.
Ainsi personne ne s’esquiverait discrètement de cette pièce.


- Les courants d’air… Expliqua-t-elle d’un bref mouvement de main.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Poésie
(Personnage secondaire d'Aubaine)
avatar

Nombre de messages : 37
Age : 29
Localisation : Endormie comme un bébé dans la taverne misère de brakmar ou en train de faire une bétise.
Date d'inscription : 13/11/2008

MessageSujet: Re: [remplace Poème] Poésie, errance d'une sramette blanche   Dim 1 Nov 2009 - 12:40

Poésie ne la lâchait pas du regard. Sa main était automatiquement retournée vers sa dague, une habitude dont elle avait du mal à se défère même lorsqu'elle était en relative sécurité. Et puis de toute façon, elle se fichait bien de ce que les autres pourraient penser de son geste ! Elle restais silencieuse, attendant sa réponse. Bien sûre, elle avait remarquer le mouvement de Nachew et contrairement à celle ci qui avait eu du mal à se souvenir de son nom, Poésie n'avait pas besoin qu'on le lui rappelle. Vu qu'Aubaine parlait souvent d'elle... Kayn aussi elle l'avait vu, mais vu qu'elle la connaissait très peu, sa présence ne lui importait pas tant qu'elle ne se manifestait pas. Juste, le fait qu'elle soit cachée dans l'ombre avait en partie motivé ce nouveau contacte entre sa main et sa dague. On l'observait, elle n'aimait pas du tout cette situation. L'atmosphère était tendue alors que Jade était habituellement un lieu de repos pour la jeune sramette blanche.

"Toi aussi t'es un peu tombé même si tu l'dis pas. T'es pas comme avant, un peu."

Son regard se heurta à celui de Sramette et elle pris immédiatement son air de défit un peu enfantin. Elle n'avait pas peur d'elle et comptait bien le lui montrer ! S'imaginait elle qu'elle pouvait la faire fuir d'un simple regard ? ! Quand à l'explication, ce n'était pas du tout ce qu'elle attendait mais, malgré sa naïveté, elle connaissait assez Sramette pour se douter qu'il lui faudrait insister... Ce dont elle en se priverait pas, bien entendu.

Son regard suivit le verre, elle n'avait pas dit un mot. Elle attendait toujours sa réponse vu que l'autre avait encore esquivé, comme toujours. Mais elle avait réussi à lui faire dire des choses avant. La bière elle s'en fichait, c'est pas bon. Mais la mise en garde... Rien qu'une de plus et elle n'avait pas pour habitude de suivre les sages conseils, quelque soit la personne qui les lui offrait.

Un instant, elle avait cru qu'elle fuirait. Elle n'en aurait aps été surprise par ailleurs. Avant que Sramette ai fermé la porte, elle se trouvait à un mètre à peine d'elle, prête à la retenir. "Les courants d'air"... Bien sûre... Elle venait surtout se placer prêt de la porte ! Poésie se plaça face à elle, à une distance raisonnable pour pouvoir réagir en cas d'attaque, et la fixa d'un air boudeur.


- T'en sait rien c'que j'cherche, alors comment t'peux savoir que j'trouve pas ici ? ! Puis t'as pas répondu en plus. Si t'voulais manger tu s'rais allée au comptoir ! Puis... J'croyais qu'fallait pas manger ou boire c'qu'on a pas fait soit même ? T'es même pas logique, t'essaie juste encore d'fuir !

*lance un regard encore plus sombre à Sramette.*

- En plus tu t'trompes, puis Nachew elle a dit qu'pouvais v'nir quand j'voulais !

Elle retourna d'un pas vif et nerveux vers la table et jeta un regard noire à cette fichue bière. Elle l'aurait bu pour montrer qu'elle s'en fichait de ses conseils si ce liquide n'était pas aussi amère mais là... Elle se retint de la balancer violemment par terre. Pleine de colère est sans personne contre qui la tourner, elle fit à nouveau face à Sramette.

- T'façon t'sais p't'être même pas c'que tu cherches toi aussi. déclama t-elle d'une voix froide et calme malgré son énervement apparent.

"Elle sait rien... J'veux juste être tranquille mais pas toute seule... Elle m'empêche d'réfléchir et elle dit rien qui aide... Puis en plus elle ment toujours !"

Elle serra le manche de sa dague pour se maitriser, sans grand succès. Si elle commençait tout juste à apprendre à moduler légèrement sa voix pour ne pas trop laisser transparaitre ses émotions, ce n'était pas très utile car ses gestes et expressions ne laissait aucun doutes sur ses pensées. Elle tourna brusquement les yeux vers Kayn, ne supportant plus d'être fixée dans l'ombre.

- T'es qui toi ! Puis t'veux quoi ? !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kayna
Jadien
Jadien
avatar

Nombre de messages : 131
Age : 23
Localisation : Bonta
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: [remplace Poème] Poésie, errance d'une sramette blanche   Dim 1 Nov 2009 - 15:14

    "... Laisse-moi faire, Kayn..."
    "Non, tu vas encore tout foutre en l'air, If'..."
    "Fais-moi confiance, bordel !..."
    "J'espère que je ne fais pas d'erreur..."


    Dans un long soupir agacé, Kayna Ifreann ferma ses yeux, puis les rouvrit, laissant découvrir ses deux iris d'un rouge flamboyant. La jeune disciple de Feca continuait de fixer - ou du moins, le terme correspondant le mieux serait dévisager - l'adolescente qui lui avait adressé la parole quelques secondes plus tôt. Elle détestait qu'on lui parle sur ce ton. Elle la connaissait seulement de vue, et était loin d'être son chien-chien. A vouloir jouer l'impoli, elle allait un jour perdre à ce jeu, car elle ne savait pas sur qui elle pouvait parfois tomber. Des personnes parfois plus fortes qu'elle.
    La jeune femme aux cheveux noirs sortit de l'ombre, s'avançant avec un pas léger en avant. Un pas digne d'un espion, un pas silencieux et souple. Elle ne quittait pas du regard son interlocutrice, comme la défiant du regard. Elle voulait s'amuser à ça ? Soit.
    Ifreann lui adressa un sourire ; un sourire cependant amusé et diabolique. Elle déploya de petites ailes, déjà sorties mais camouflées par ses longs cheveux, montrant son appartenance à Brâkmar la Sombre.


    - Qui je suis ? Un monstre et un ange à la fois, deux personnes différentes, un grand mystère. -

    If' prenait un malin plaisir à toujours tourner autour du pot ; là, elle ne comptait pas lui dévoiler sa véritable identité maintenant. Et encore, fallait-il qu'elle en ait une... Etait-elle Kayna ? Etait-elle Ifreann ? Avait-elle une famille, un passé ? Elle-même l'ignorait...
    D'une voix calme et froide, elle conclut, répondant à la seconde question de la jeune disciple de Sram :


    - Et je ne veux rien. Je suis ici, en temps que... (elle marqua une pause, murmurant) ... Jadienne. Alors, continue. Ou si la présence d'autres personnes te gène (elle donna un coup de menton dans l'air en direction de la porte), la sortie est par-là. -
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poison-prince.forumactif.com
Nachew
Impératrice
Impératrice
avatar

Nombre de messages : 1634
Age : 29
Localisation : Surement pas sous les fesses de Primo !
Date d'inscription : 04/12/2006

MessageSujet: Re: [remplace Poème] Poésie, errance d'une sramette blanche   Dim 1 Nov 2009 - 15:53

Sramette avait répondu et la Sacrieuse laissa filer d'entre ses lèvres un petit soupir.
Ce blanc ne lui apportait décidément pas plus de douceur...
Pour toute réponse à la question de la fillette, elle avait demandé aux occupants de la taverne, comme si elle ne connaissait pas elle-même la raison de sa présence en Jade.
Toutefois, elle avait mentionné les Drads. Peut-être était-ce la solution ? A l'époque c'était en effet pour être surtout auprès de son amant qu'elle s'était installée au Royaume, mais aujourd'hui, cette motivation existait-elle encore ?
Nachew se souvint que Cynn avait parlé d'une histoire de sorcellerie... concernant les anciennes muses de Fuay... Et qu'il en était à présent délivré.
Voila qui faisait encore un point obscur...


*est sortie de ses pensées par le bruit de la choppe qui s'écrase sur le sol*
*marmonne*
Mais c'est pas vrai...

La boisson était presque prête. La jeune femme y ajouta simplement une baguette de bois décoré à l'extrémité d'une représentation du Moon sculptée, servant à homogénéiser le mélange.
Telle une petite furie, Poésie avait craché ses offuscations à Sramette et Nachew se dirigeait pour sa part vers sa table.


*se retourne vers le coin sombre lorsque Poésie s'adresse à Kayn*
*poursuit sa marche en écoutant la réponse peu courtoise de la Fecatte*
"Tiens... Kayn est de retour ?"

Détestant ces climats emplis de tentions, Nachew opéra fidèle à elle-même.

Et un Lailait frappé à la fwaise ! s'exclama-t-elle gaiment à l'intention de Poésie.
*lui faisant un clin d'œil*
C'est vachement meilleur que la bière !
Et si tu préfère le chaud, suffit de remplacer la fwaise par du sang tout juste prélevé de vampyre...

*mime un coup de hache*
... Et là c'est hachement mieux !

*lui décroche un sourire apaisé*
Et évidement que tu es libre de te promener où tu en as envie en Jade !
Je suis ravie que tu te montres enfin d'ailleurs !
Tu as été si discrète que je ne t'ai jamais croisé !


*lance un regard faussement inquiet vers Kayn*
Tu attires les regards en plus...

La Sacrieuse au teint doré, bien que n'ayant pas encore eu l'occasion de développer une quelconque complicité avec la jeune disciple de Sram, ôta malicieusement la coiffe de Poésie d'un geste spontané et naturel avant de lui ébouriffer les cheveux de sa main libre.

Tu vas finir par me piquer la vedette !

Ne lui laissant pas le temps de représailles, Nachew posa le chapeau sur la table et s'accroupie ensuite pour ramasser les débris de la choppe sur le plancher.
Posant les morceaux de verre sans aucune précaution au creux de sa main, elle émit calmement encore quelques mots :


Sramette a raison ! Il faut se méfier des courants d'air !
Ils pourraient bien ébranler toute une taverne. Puis faire quelques dégâts...
Et pire encore... Blesser des personnes !


Sur cette dernière phrase, Nachew avait serré les bouts tranchants de verre dans sa main.
Son regard blanc et profond avait croisé un instant celui de Sramette, et quelques larmes de sang s'échappait à présent de sa paume.

Des courants d'air hein ? Pareil à ces fantômes jadiens qui fragilisaient le Royaume tout entier...

La tristesse qui parcouru brièvement les traits de son visage se volatilisèrent lorsque qu'elle fit de nouveau face à Poésie.


*Imperturbable, désigne le verre brisé puis parcours la salle de ses yeux, presque sévèrement*
Je vais jeter tout ça, puis j'espère que tu auras le droit à un peu plus d'hospitalité !
Le Royaume est d'ordinaire accueillant mais les voyages en terres lointaines de certains semblent leur avoir fait oublier ce point.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Poésie
(Personnage secondaire d'Aubaine)
avatar

Nombre de messages : 37
Age : 29
Localisation : Endormie comme un bébé dans la taverne misère de brakmar ou en train de faire une bétise.
Date d'inscription : 13/11/2008

MessageSujet: Re: [remplace Poème] Poésie, errance d'une sramette blanche   Dim 1 Nov 2009 - 20:39

Poésie s'apprêtait à répondre à Kayn avec toute sa courtoisie habituelle mais Nachew ne lui en laissa pas le temps. Mais tout de même, non seulement elle n'avait rien compris à sa réponse brumeuse, mais en plus elle s'opposait à elle ? La jeune fille ne pouvait que prendre la mouche vu son agréable caractère.

L'adolescente fit fièrement un pas en avant vers Kayn. Elle prenait sa respiration pour lancer sa répartit quand Nachew les sépara en bousculant la conversation. Pas franchement d'un caractère pacifique, Poésie ne se calma pas pour autant et jeta un regard foudroyant à la fécate pendant que Nachew lui passait un verre. Elle fut bien vite décontenancée par l'attitude familière de son hôtesse, n'ayant vraiment pas l'habitude de côtoyer des gens accueillants.


"C'est pour ça que j'suis là ?"
*Regard en biais vers Kayn.*
"Non. C'pas parc'que j'suis là j'peux pas discuter d'trucs important et j'aime pas comme elle m'regarde !"
*Tourne la tête vers Sramette, très gênée par les manière amicale de Nachew, elle qui se destine toujours à devenir une grande assassin.*
"Crois pas qu'tu vas t'en tirer comem ça, j'te r'trouv'rai plus tard au pire !"

Si ce n'était que des pensées, son regard en disait assez long sur ses intentions, elle qui avait toujours été blanche et transparente comme une enfant. Mais, toute furieuse qu'elle soit, elle pouvait difficilement ne pas se laisser entrainer par l'air joviale de Nachew. Mais celle ci n'arrêtait pas de parler ! Pas moyen de placer le moindre mot, pas moyen de continuer sur sa lancée ! Et sans doute était-ce que qu'elle voulait. Immobile, incapable de trouver une réaction plus adapter que celle qui consistait à serrer le manche de sa dague, Poésie ne repris ses esprits que quand la sacrieuse lui vola son chapeau. Elle s'empressa de le récupérer et l'enfonça sur sa tête. Le flot de paroles ne voulait pas cesser, elle l'entendait comme lointain, sans suivre vraiment.

"Qu'est ce qu'elle veut ! J'suis pas sa fille ! Même Poème elle avait pas l'droit d'faire ça !"

Tenant son chapeau enfoncé sur sa tête, cherchant à regarder partout à la fois, la jeune fille regarda finalement Nachew s'éloigner avec un brin de soulagement. Mais que ce serait il passé si elle n'était pas intervenue ? La sramette blanche n'aurait pas hésiter un instant à attaquer Kayn sans doute, mais pour le coup elle se retrouvait bloquée vu que celle qui lui avait donné les clefs, permis de venir au royaume, semblait y être opposé. Accueillant ? Elle s'en fichait complètement de ce que les autres pouvaient bien penser d'elle et se moquait qu'ils le lui montre ou non !

Mais il y avait un verre devant elle, et le contenu en semblait bien meilleur que l'infâme choppe amère. Elle la pris dans sa main et en bu une gorgée en fixant Sramette d'un air de défit. Puis elle reporta son regard sur Kayn. Bon, Nachew la protégeait mais justement elle n'aimait pas qu'on la protège vu qu'elle voulait paraitre grande et à même de se défendre seule. Oui mais quand même... Le volume de sa voix avait considérablement baissé lorsqu'elle repris la parole.


- J'ai pas envie d'sortir puis t'as toujours pas dis qui t'es. Puis j'aime pas qu'on fixe comme ça. Si t'as une question, t'as qu'à v'nir l'dire. T'es qui ?

Ses yeux verts pétillaient. Elle était toujours en colère mais là ce n'était plus pareil parce qu'elle n'avait pas le droit de se battre et qu'elle voulait savoir. Savoir, connaitre... Même si elle s'y prenait mal elle cherchait réellement à comprendre.

- Si t'es d'Jade j'dois savoir ton nom p't'être, Aubaine elle a dis tous les jadiens.

*Tourne finalement la tête vers Sramette.*

- Toi tu l'sais, c'est qui ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nachew
Impératrice
Impératrice
avatar

Nombre de messages : 1634
Age : 29
Localisation : Surement pas sous les fesses de Primo !
Date d'inscription : 04/12/2006

MessageSujet: Re: [remplace Poème] Poésie, errance d'une sramette blanche   Dim 15 Nov 2009 - 22:17

[HRP] Puisque Sramette et Kayn semblent absentes est ce qu'une nouvelle personne ne pourrait pas intervenir ?

Y a notamment une petite insertion pas trop difficile : Nachew discutait avec un Jadien. Personne veut le jouer ?

Aller les garçons ! :p [/HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kayna
Jadien
Jadien
avatar

Nombre de messages : 131
Age : 23
Localisation : Bonta
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: [remplace Poème] Poésie, errance d'une sramette blanche   Dim 15 Nov 2009 - 22:51

[Ben si je suis là mais en fait j'attendais que Sramette réponde pour que ça soit une suite logique...]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poison-prince.forumactif.com
Nachew
Impératrice
Impératrice
avatar

Nombre de messages : 1634
Age : 29
Localisation : Surement pas sous les fesses de Primo !
Date d'inscription : 04/12/2006

MessageSujet: Re: [remplace Poème] Poésie, errance d'une sramette blanche   Dim 22 Nov 2009 - 21:10

[HRP] Je pense que tu peux répondre Kayn. :p
Ça va faire une semaine de plus on va pas attendre d'avantage.
Puis comme Poésie t'as posé la question en première, ce sera pas forcement illogique : Kayn peut répondre toute seule comme une grande sans laisser forcement le temps à Sramette de réagir. ^^ [/HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kayna
Jadien
Jadien
avatar

Nombre de messages : 131
Age : 23
Localisation : Bonta
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: [remplace Poème] Poésie, errance d'une sramette blanche   Dim 22 Nov 2009 - 22:18

    Poésie a écrit:

    - J'ai pas envie d'sortir puis t'as toujours pas dis qui t'es. Puis j'aime pas qu'on fixe comme ça. Si t'as une question, t'as qu'à v'nir l'dire. T'es qui ?

    Ifreann eut à ce moment un petit sourire amusé. Les attitudes, la façon de parler de cette disciple de Sram l'intéressait, voire l'impressionnait. Elle eut un long instant où elle ne fit rien, où elle ne dit rien, et décida d'ailleurs de continuer comme ça, histoire de faire rager son interlocutrice et, si possible, de voir ce qu'elle avait dans le ventre. Mais une pensée de Kayn la déçut : le règlement était clair ici, pas de bagarres, et les disputes n'étaient pas les bienvenues. Alors il fallait procéder d'une manière qu'Ifreann n'aimait pas, mais gérait assez : parler, tout simplement... La disciple de Feca jeta un coup d'oeil autour d'elle, sur Nachew notamment, et sur Sramette, qui gardait le silence, pour ensuite se retourner à nouveau vers Poésie. Bon, alors. Que lui avait dit cette dernière ? Elle lui avait demandé qui elle était et... Oh, si elle avait des questions à lui poser.

    - C'est toi qu'en as des tonnes de questions, j't'avoue que c'est même agaçant. -

    Voyant les regards tournés vers elle, If' décida de calmer les jeux, et se reprit :

    - Tu veux des réponses ? Tu veux savoir qui j'suis ? J'aurais bien envie de te dire... Trouve toute seule. Mais ce n'est pas mon but de provoquer. -

    Et elle compléta tout bas :

    - Du moins, pas celui de Kayn. -

    Bon, il était temps de procéder aux présentations, alors ! Ifreann, ce n'était pas du tout son fort. Autant dire que de toute sa vie d'âme errante, cela ne lui était jamais arrivé une seule fois. Et puis, elle préférait ça, elle aimait être anonyme, pouvoir rester dans l'ombre, travailler en silence, sans à avoir à entendre son nom, sans avoir à se faire interpeller ce qui la dérangeait beaucoup d'ailleurs... Non en fait, la seule personne à qui elle avait du se présenter, c'était Kayn. Bah, il fallait bien de toute manière, il fallait bien que la pauvre Fecatte dont le corps était habité par une autre âme connaisse un peu cette dernière. On ne pouvait pas appeler ce qu'elle avait fait "une présentation" : c'était du vite fait bien fait, quoi. Alors même Kayn ignorait qui était vraiment Ifreann, mis à part une âme envoyée par Talhian... Et Ifreann en conclut fièrement que, en fin de compte, elle avait réussi à garder l'anonymat. Elle secoua la tête pour éviter les flash back qui la replongeaient lors de sa "rencontre" avec Kayn, et décida de trouver une manière convenable de se présenter... Sans avoir à se présenter.

    "Kayn, aide-moi cette fois s'il te plaît..."
    "Hin hin ! Tu te débrouilles If', tu as voulu prendre les reines, tu continue jusqu'à la fin !"
    "Kayn !! Attention où je fais une connerie !"
    "Ifreann !! Si on change maintenant, on va encore paraître louches, et j'ai pas envie pour le moment ! Alors t'as qu'à t'faire intelligente, POUR UNE FOIS !"
    "... J'te rate pas, toi, la prochaine fois..."


    Et dans un soupir, Ifreann lâcha une brève phrase :

    - Ifr... Kayn. -

    Ben voilà, c'était tout simple !


[HRP] Désolée pour le charabiat U_U [/HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poison-prince.forumactif.com
Poésie
(Personnage secondaire d'Aubaine)
avatar

Nombre de messages : 37
Age : 29
Localisation : Endormie comme un bébé dans la taverne misère de brakmar ou en train de faire une bétise.
Date d'inscription : 13/11/2008

MessageSujet: Re: [remplace Poème] Poésie, errance d'une sramette blanche   Lun 23 Nov 2009 - 9:42

Poésie détailla Kayn quelques instants après avoir entendu ce nom. Oui, Aubaine avait du vaguement l'évoquer mais une fois de plus elle ne devait pas écouter, trop occupée à penser à elle même. Sa sœur lui parlait beaucoup quand elle rentrait à la maison, elle essayait de savoir ce que faisait son ainée, et pour cette même raison la jeune sramette blanche ne lui répondait que rarement. Depuis que Poème avait déserté les lieux, les deux fillettes étaient livrées à elles même. En fait, l'abandon était même plus lointain, leur mère avait disparue peu à peu, s'était effacée sous une autre identité. Depuis le drame, les jeunes filles ne l'avaient plus jamais vu comme avant et Poésie avait immédiatement profité de la longueur des rennes pour prendre le mord aux dents. Suivant son caractère, elle ne pouvait rester si calme que sa jeune sœur à tenter de mener seule une famille qui s'effilait. Non, elle avait préféré courir faire des bêtises qui avaient causées bien du souci à Aubaine et dont même Poème, si lointaine qu'elle soit, avait été entachée. Mais ce n'était là que le passé et le présent... Ne s'en différenciait que par l'absence maintenant totale de leur mère. Depuis la lettre elle n'avait plus jamais remis le pied à la maison et avait même pris soin de ne pas croiser les deux adolescentes par hasard.

"J'm'en fiche que tu m'trouves agaçante, j'm'en fiche qu'tu veuilles m'provoquer, j'ai droit d'être là t'façon..." pensa t-elle en rivant ses yeux verts sur la fécate. Décidément, ce nom ne lui apprenait rien, et donc elle boudait. Il faut avouer que son air boudeur était visible dès son entrée dans la taverne à peu de choses près. Le plus rageant c'est que que si elle avait simplement pris le soin de parler à sa sœur, elle aurait su à qui elle parlait. Mais de là a accepter que ce soit sa faute... Sachant qu'elle passait en Jade plusieurs heures quand elle y venait, en bonne apprentie assassin, elle aurait du se renseigner sur ses occupants sans doute ? Pour la prudence, la jeune fille était bien mauvaise élève. Elle répondit d'une voix ou l'arrogance enfantine n'était plus que vaguement retenue, sans lâcher Kayn du regard, comme si elle se préparait à l'affronter. Elle n'avait pourtant absolument pas cette intention, pas en Jade, pas dans la taverne. Juste une habitude de vie, des mécanismes auxquels sont corps comme son esprit ne dérogeaient que rarement.

- Et t'es qui Ifrkayn ?

*Se rend compte que sa question ne veut pas dire grand chose et s'en offusque.*

- J't'ai jamais vu en Jade toi, Sramette non plus elle vient pas souvent mais elle j'sais qui elle est. Toi la seule fois où j'te vois tu t'caches. Pourquoi t'es là pour t'cacher ? T'espionnes ?

Elle semblait se calmer au fur et à mesure. Son humeur était décidément toujours aussi changeante. Et puis il y avait une question qu'elle voulait poser sans parvenir à la formuler correctement. La preuve, Sramette n'avait pas répondu comme elle le souhaitait et sans doute plus par incompréhension que par réelle envie de cacher cette fois. Quoiqu'elle n'aurait pas plus donner la vérité si elle avait compris la véritable question. C'était tout simplement humiliant de chercher à se faire comprendre quand on ne s'est jamais préoccupé de l'avis des autres. Oh, elle ne s'en inquiétait toujours pas mais elle avait quelque chose à demander et se voyait incapable de le formuler en mots puisqu'elle ne s'était jamais souciée que son entourage comprenne ou non ses paroles. De toute manière, la plus à même de répondre venait de claquer la porte... Alors elle allait demandé à Kayn parce que même si elle ne la connaissait pas, elle lui ressemblait bien plus que Nachew. Elle aurait encore mieux aimée avoir la réponse de Sramette mais au moins, peut être n'aurait elle pas une phrase incompréhensible et sans sens, voir un mensonge. La jeune fille n'aimait pas lire entre les lignes même si elle commençait à s'y habituer, voir à être douée pour. Peut être parce qu'elle avait toujours un point de vu très naïf et extérieur ?

- Pourquoi t'es là en fait ? Enfin, pourquoi t'es dans un groupe... Un groupe comme Jade. Tu leur donnes des trucs et eux ils t'aident, c'est ça ? Mais les trucs tu pourrais les faire toute seule alors ça sert à quoi ?

La solution, elle en était proche mais elle ne parvenait pas à l'accepter sans l'entendre. Peut être à cause de sa vie ? Quand sa mère l'avait livrée à elle même, elle avait perdue quelque chose sans comprendre quoi et avait par la suite refusée qu'on lui redonne ce qu'elle avait perdue. Un simple soutient gratuit et sans arrière pensée peut être ? C'était ridicule, trop différent de ce qu'elle avait appris seule. Aubaine ne suffisait pas à la ramener mais au moins avait elle réussit à la faire réfléchir, peut être. Ou la jeune sramette blanche était elle en train d'évoluer, de grandir ? Elle avait encore bien du chemin à faire alors. Une main toujours posée sur la table de bois, elle attendait sans la moindre patience la réponse à la seconde question. La première n'était qu'accessoire. Non sans importance mais elle n'avait pas la même finalité.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kayna
Jadien
Jadien
avatar

Nombre de messages : 131
Age : 23
Localisation : Bonta
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: [remplace Poème] Poésie, errance d'une sramette blanche   Mer 25 Nov 2009 - 21:36

[Nachou, tu fais quelque chose, là, ou tu nous laisses parler ?]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poison-prince.forumactif.com
Nachew
Impératrice
Impératrice
avatar

Nombre de messages : 1634
Age : 29
Localisation : Surement pas sous les fesses de Primo !
Date d'inscription : 04/12/2006

MessageSujet: Re: [remplace Poème] Poésie, errance d'une sramette blanche   Mer 25 Nov 2009 - 23:25

[HRP] Je vous laisse encore un peu papoter.
Nach a pas mal d'éclats de verre dans la main, ça va lui prendre un peu de temps pour tous les retirer.
Puis si elle revient alors que le climat est encore trop tendu, elle va finir par s'énerver et j'ai pas spécialement envie de la jouer comme ça. :p [/HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kayna
Jadien
Jadien
avatar

Nombre de messages : 131
Age : 23
Localisation : Bonta
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: [remplace Poème] Poésie, errance d'une sramette blanche   Jeu 26 Nov 2009 - 22:24

    [HRP] D'accord, d'accord ! Alors je continue quand je le peux ^^ Mais prévenez-moi lorsque je dois laisser un peu de temps ! [/HRP]

    Poésie a écrit:

    - Et t'es qui Ifrkayn ?

    Merde... V'là qu'elle a enregistré le nom avec la petite faute involontaire faite par Ifreann !

    - Kayn ! Pas Ifrkayn ! -

    A peine le temps de rectifier son prénom que déjà Poésie se relançait dans ses phrases, ses phrases trop nombreuses et trop ennuyantes, et trop lourdes, et trop...

    Poésie a écrit:

    - J't'ai jamais vu en Jade toi, Sramette non plus elle vient pas souvent mais elle j'sais qui elle est. Toi la seule fois où j'te vois tu t'caches. Pourquoi t'es là pour t'cacher ? T'espionnes ?

    Ifreann, cette fois-ci, ne put dissiper un grognement sourd. Pour canaliser sa colère et éviter que son poing n'aille écraser la figure de son interlocutrice, la Fecatte aux yeux rouges serra les dents, fronça des sourcils et rangea ses mains dans ses poches (au cas où l'une viendrait subitement s'attaquer à Poésie). Bon, 'fallait quand même répondre... Et puis, valait mieux, même. Sinon elle n'allait jamais la lâcher... N'empêche qu'Ifreann, à ce moment-ci, avait envie de jouer. Bah, pourquoi pas ? Nachew étant trop occupée à retirer les bouts de verre plantés dans sa main, elle ne se rendrait compte de rien. Un seul problème persistait : Kayn.

    - Rho, mais t'fais chier avec tes questions à la con ! -
    "Ifreann !!"
    "Toi aussi tu m'prends l'chou ! Alors fous-moi la paix !!"


    Pourtant, lancée, Poésie n'avait pas l'air d'avoir encore prit conscience de la phrase que venait de lui lâcher Ifreann.

    Poésie a écrit:

    - Pourquoi t'es là en fait ? Enfin, pourquoi t'es dans un groupe... Un groupe comme Jade. Tu leur donnes des trucs et eux ils t'aident, c'est ça ? Mais les trucs tu pourrais les faire toute seule alors ça sert à quoi ?

    La disciple de Feca resta un instant à l'arrêt. Comme un film en action qu'on met sur pause alors que la scène est superbe... Ben, là, il fallait l'avouer, la jeune Sramette avait trouvé la question qui tuait. Kayn avait une raison, elle, et aurait pu la déclarer... Mais Ifreann, elle ? Bah en fait, elle n'avait pas de raison. En fait, elle n'avait pas eu le choix. Elle suivait, parce que, après tout, Kayn était celle qui devait commander...

    "Pas pour longtemps..." Pensa tout bas Ifreann pour que Kayna ne l'entende pas.

    - Bah... -

    N'empêche... Elle se rendit compte à ce moment-là qu'elle était bien contente que Kayn soit là, parfois. Elle avait besoin de son aide, de son intellectuel, parce que elle, à son inverse, réfléchissait avant d'agir !

    "Kayn, j't'en prie aide-moi là ! C'est toi que j'fous mal..."
    "Puh."
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poison-prince.forumactif.com
Poésie
(Personnage secondaire d'Aubaine)
avatar

Nombre de messages : 37
Age : 29
Localisation : Endormie comme un bébé dans la taverne misère de brakmar ou en train de faire une bétise.
Date d'inscription : 13/11/2008

MessageSujet: Re: [remplace Poème] Poésie, errance d'une sramette blanche   Ven 27 Nov 2009 - 23:09

Et voilà, elle n'avait toujours pas sa réponse. Pourquoi tous le monde évitait donc cette question ? Ils se regroupaient en armées, en clans, en guildes, et pas un seul n'était capable de dire pourquoi. Elle n'avait posé la question qu'à deux personnes mais si les deux ne savaient pas ce qu'elles fichaient dans leur groupe soit cent pour cent des personnes interrogées. Elles préféraient se défiler, alors du coup Poésie voulait encore plus savoir. Quelque chose qu'on lui cache vaut forcément la peine d'être su... Sinon on lui dirait, tout simplement ! La jeune fille de renfrogna et fusilla Kayn du regard comme si celle ci refusait de lui livrer la position d'un trésors après des heures de torture. Non seulement elle s'énervait au moins aussi vite qu'elle cette fille mais en plus elle ne servait à rien ! Elle avait toutes les raisons d'être encore plus furieuse en somme. En plus elle était trempée et elle avait faim et elle était fatiguée et elle n'avait pas envie de rentrer chez elle et... Et zut !

- Pourquoi personne sait ? ! Pourquoi tous le monde reste comme des troupeaux et que personne sait pourquoi ? !

*Fusille Kayn du regard.*

- Si t'sais même pas pourquoi t'es là, t'es idiote d'y rester ! Avant ici on pouvait rester au calme mais là même plus alors j'vois pas pourquoi t'es là ! Dis le si tu sais !

Ponctuant sa phrase par un coup de poing sur la table, on l'aurait cru prête à se lancer dans une rixe alors qu'il ne s'agissait, même pour la jeune sramette blanche, que d'une joute verbale peut être argumentée de façon un peu agressive mais en aucun cas violente. Enfin, la gentille conversation pouvait dégénérer en une joyeuse confrontation en un instant mais même quand elle ne parlait pas, Poésie risquait d'attaquer. Un danger ? Si elle était en effet apprentie assassin, elle était bien loin d'en avoir l'esprit. Elle proférait des menaces de mort à tout va mais serait probablement très choquée si elle était un jour amenée à tuer. Un combat n'était qu'un jeu après tout, et c'est bien pour cette raison qu'elle aimait les batailles.

Sans prévenir, elle tourna d'un coup le dos pour traverser la taverne à grands pas vers la porte où Nachew était sortit. Elle voulait savoir et elle saurait. Si ses manières n'étaient pas toujours, et de lui, les plus efficasse, elle avait une persévérance à faire soupirer un mort. Pourtant, elle n'ouvrit pas la porte tout de suite et se retourna à nouveau vers Kayn en haussant la voix.


- J'en ai mare des menteuse comme toi et Sramette ! Vous dites jamais la vérité ! Vous avez peur ou quoi ? ! On dirait qu'tous le monde à peur d'la vérité, même maman !

Son regard parcouru la salle un instant en silence, mais elle ne s'arrêta pas de parler plus d'une demi seconde. Elle n'aimait ni l'attente, ni le calme, ni les effet que peuvent produire sur un auditoire un long silence pesant. Le sien n'était qu'une simple pause pour regarder son entourage et reprendre son souffle. Non, elle ne s'entourait pas de mystère. Le jeune femme était naturelle et sauvage, toujours suivant ses émotions sans la moindre retenue. Si un jour on lui montrait l'utilité d'un mensonge, peut être apprendrait elle mais pour le moment, elle se contentait de ne pas dire. Des secrets, elle en connaissait de beaux. Mais par menace de mort, par promesses, ou simplement parce qu'elle n'en voyait pas l'utilité, il était bien rare qu'elle en révèle. Oui mais là sa question n'avait rien de bien compliquée alors Poésie n'admettait pas qu'on ne lui donne pas la solution.

- Nachew, sûrement qu'elle sait. Elle dira puisque t'as trop peur de parler. Ou si c'est pas ça, c'est que t'es comme un bouftou domestiqué !


Dernière édition par Poésie le Sam 28 Nov 2009 - 9:27, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Kayna
Jadien
Jadien
avatar

Nombre de messages : 131
Age : 23
Localisation : Bonta
Date d'inscription : 30/06/2008

MessageSujet: Re: [remplace Poème] Poésie, errance d'une sramette blanche   Ven 27 Nov 2009 - 23:56

    - Ooooouuuuuh mais elle commence sérieusement à m'chauffer celle-la !! -

    Ifreann ne chercha même plus à répondre aux questions incessantes de la jeune folle qui s'en allait un peu plus loin. Son seul but : la rattraper et lui en foutre une ou deux dans la figure. Là, elle tenait plus, il fallait qu'elle tape, il le fallait, elle la rendait complétement cinglé. Poussant Sramette sans le faire exprès pour passer entre deux tables (elle bloquait le passage), elle sortit d'on ne sait où son bâton et le saisit à deux mains, menaçante, s'approchant dangereusement de Poésie qui était retournée, dos vers la porte.

    - Tu veux savoir qui je suis ? UNE FOLLE !! -

    Et sur ces mots, tremblante, et ne pouvant plus maîtriser sa colère et son envie de baston, Ifreann s'arrêta, pris de l'élan et courra, brandissant son bâton au dessus d'elle, vers son interlocutrice. Kayn, quant à elle, essayait de maîtriser l'âme qui prenait le dessus, et cela se remarquait grâce aux ralentissements de la jeune Fecatte et à l'un des yeux qui changeait parfois de couleur, devenant tantôt rouge, tantôt vert. Et maintenant ? La disciple de Feca se rapprochait très rapidement de Poésie, prête à frapper...


[HRP] Désolée pour le petit Rp :/ [/HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://poison-prince.forumactif.com
Poésie
(Personnage secondaire d'Aubaine)
avatar

Nombre de messages : 37
Age : 29
Localisation : Endormie comme un bébé dans la taverne misère de brakmar ou en train de faire une bétise.
Date d'inscription : 13/11/2008

MessageSujet: Re: [remplace Poème] Poésie, errance d'une sramette blanche   Sam 28 Nov 2009 - 10:14

Et voilà, comme d'habitude ses conversations dégénéraient. Mais pour une fois ce n'était même pas trop sa faute ! Une folle ? Elle en avait bien l'air, elle ne semblait même pas savoir se servir d'un bâton (à cause de Kayn qui tente de la retenir). Mais puisqu'elle se jetait... Et bien Poésie se défendrait de la seule façon qu'elle connaisse : en attaquant aussi. Cette fille n'avait apparemment pas le moindre idée des capacités de son adversaire. Bien que socialement, elle n'en ai aucune, et qu'elle soit plutôt du genre à se jeter dans un combat sans réfléchir, elle restait tout de même l'élève d'un puissant assassin : Lâmenoire. Peut être cette particularité expliquait elle en partie son caractère car cet homme n'avait pas franchement la réputation d'être des plus tendre. Par bonheur, elle avait conservé une grande partie de sa naïveté malgré un apprentissage où sa vie était chaque jour remise en jeu, ce qui l'empêchait d'être réellement dangereuse. Pas une fois sa dague n'avait tué ni même faillit le faire. Sauf peut être quand elle l'avait tournée vers son propre maître mais c'est une autre histoire et elle n'avait en aucun cas l'intention de le tuer cet fois ci. Qu'est une menace de mort quand malgré toutes celle qu'elle avait lancée, aucune n'avait aboutie ? Rien. Bien sûre, des meurtres elle en avait vu mais une simple vision n'a rien à voir avec le souvenir d'un coup mortel qu'on a soit même porté.

L'ennemi s'avance, les réflexes se déclenchent. Sans hésiter ni même y penser, elle sort une autre dague de l'étui fixé à sa cuisse et se met en garde. Gestes naturel, choix du corps et non de l'esprit, elle fait face à Ifreann, une lueur joueuse dans ses yeux verts. Ce n'est qu'une bagarre de taverne, un jeu entre deux adolescentes, et pour elle, toute la tension tombe. Toutes deux savent ce qu'elles doivent faire puisqu'il n'y a qu'à penser où porter le premier coup. Tout est simple, sans question ni réflexion complexe, tout se résume à une lame effilée et un bâton fendant l'air. Aucune tension dans les gestes de l'apprentie assassin puisque ce combat ne semble avoir d'autre buts que de les calmer toutes deux. Rien de tel pour se dépenser si ce n'est une bonne rixe à l'extérieur car ici elles sont restreinte dans leurs mouvements.


- J'vais t'apprendre à t'nir ton arme moi ! T'vas mourir !

Que peuvent donner des menaces lancées sur un ton joyeux ? Mais Poésie n'attend plus, elle a bien assez repairé les mouvements de son adversaire comme ça. Ils sont saccadés, retenus et trop lent, comme si quelque chose l'empêchait de se lancer vraiment dans ce combat. Elle n'a quand même pas peur de Nachew cette idiote ? Dans tous les cas elle est bête, si elle ne voulait pas se battre il ne fallait pas attaquer. Du moins c'est ainsi que la jeune sramette blanche voit les chose en fonçant sur celle qu'elle crois être Kayn faute d'autre nom. Il est si facile de se glisser sous cette attaque si mal menée... Vive et souple, elle porte le premier coup de dague dans le bras de la jeune femme. Tout de suite, elle recule en maîtrisant la coude du bras qui tien le bâton.

- T'veux vraiment t'battre ? D'accord mais j'prends ma bonne dague !

Suivant ses parole, elle file vers la table qui se trouve à à peine quelques pas du point de première rencontre et la tire du bois d'un geste sec. L'arme qu'elle a utilisé va rejoindre son fourreau et une autre lame plus tranchante se pointe vers Kayn. Il manque quelque chose pour que le jeu soit plus amusant encore... Un vague souvenir d'une époque plus clémente ? Au risque de se prendre un coup de bâton, elle fonce une seconde fois et... Arrache le chapeau de l'attaquante. Le couvre chef vole à travers le pièce, suivit de près par Poésie, et finit sa course par un vole plané à travers la fenêtre. La jeune fille saute sur le cadre de bois et fixe son adversaire avec un sourire excitée d'enfant en plein jeu, car ce n'est rien d'autre, pour elle et si elle revoyait Kayn après une nuit de sommeil, sans doute se souviendrait elle d'une compagne de jeu et non d'une adversaire. Elle n'était pas assez forte pour risque de la tuer et un ou deux bleus supplémentaire, elle s'en fichait bien.

- S'tu veux ton chapeau, c'est dehors !

Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nachew
Impératrice
Impératrice
avatar

Nombre de messages : 1634
Age : 29
Localisation : Surement pas sous les fesses de Primo !
Date d'inscription : 04/12/2006

MessageSujet: Re: [remplace Poème] Poésie, errance d'une sramette blanche   Sam 28 Nov 2009 - 15:17

Nachew, qui s'était rendue dans la cuisine de Fuay, avait finit de retirer les éclats de verre les plus imposants. Quand aux plus fins, elle n'avait pas pris la peine de les retirer, passant seulement un linge tiède et humide autour de sa paume et noué à son poignet pour ramollir sa peau.

Ses reflexes de boulangère et son cœur immense l'avaient poussée à mettre au four quelques une de ses spécialités qui se vendaient si bien à Astrub : des briochettes.

Attendant la fin de la cuisson, elle entendit beugler Poésie qui se trouvaient apparemment juste derrière la porte :


Poésie a écrit:
- J'en ai mare des menteuse comme toi et Sramette ! Vous dites jamais la vérité ! Vous avez peur ou quoi ? ! On dirait qu'tous le monde à peur d'la vérité, même maman !
...

Poésie a écrit:
- Nachew, sûrement qu'elle sait. Elle dira puisque t'as trop peur de parler. Ou si c'est pas ça, c'est que t'es comme un bouftou domestiqué !

*ferme les yeux un instant en soupirant légèrement*
*dit à mi voix*
Eh beh... Pas facile à canaliser cette petite... quelle colérique...
Qu'est ce qu'elle peut bien vouloir savoir...?


Pourtant la Sacrieuse ne sortit pas immédiatement. Les briochettes allaient être prête sous peu et elle n'avait aucune envie de les laisser brûler.
Pendant que la jeune femme les disposait sur un plateau après les avoir sorties du four à main nu, Ifreann avait eu le temps de lancer son attaque et Poéie de rétorquer.


*sort, portant le plateau de sa main sans bandage*
Me voil...

A cet instant la fenêtre dans laquelle Poésie avait atterrie se brisa.

*lâche son plateau, surprise par le fracas*
Ahh ! ... Qu'est ce que !?

Désorientée, elle eu à peine le temps de remarquer le clignotement des yeux de Kayn avant que Poésie ne ressurgisse sur le montant de la fenêtre.

Poésie a écrit:
- S'tu veux ton chapeau, c'est dehors !

Voyant Poésie la dague à la main et Kayn avec son bâton, Nachew avait compris qu'elles se trouvaient en plein duel.
Ses traits se durcir quelque peu avant qu'elle ne remarque l'air joueur et amusé de la disciple de Sram.
Elle se rappela le jour où Arthas l'avait attaqué sans prévenir pour se défouler et se défaire de toutes les tentions qui l'emplissaient.
Arrêter les deux adolescentes n'était peut être pas la bonne chose à faire... Mais Kayn...
Nachew avait déjà été confrontée à Ifreann... Si elle était désagréable, elle ne savait pas si elle était dangereuse...
Il pleuvait encore beaucoup à l'extérieur.


*pointe la fenêtre et lance d'un ton sévère mais sans reproche*
Oui ! DEHORS toutes les deux !
Je ne veux plus de casse ici !
Notre Bourreaute et tenancière s'arrangera avec vous pour la fenêtre cassée...
Aller ouste !


La Sacrieuse s'agenouilla pour ramasser son plateau de briochettes toutes chaudes en y replaçant celles qui avaient roulées sous le choc.
Que ce soit grâce à leur combat, à la pluie ou à la délicieuse odeur des viennoiseries, les deux jeunes filles finiraient peut être par se calmer.
La Bras Doit de Jade décida qu'elle garderait tout de même un œil sur elles en sécurisant la fenêtre cassée si jamais elles choisissaient de poursuivre leur bagarre à l'extérieur.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: [remplace Poème] Poésie, errance d'une sramette blanche   

Revenir en haut Aller en bas
 
[remplace Poème] Poésie, errance d'une sramette blanche
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 3Aller à la page : 1, 2, 3  Suivant
 Sujets similaires
-
» Poème à ma mie
» [Addon] GEM remplace Groupe Calendar
» Mule sramette air level 140
» Brouillons de Poème quand on s'ennuie.
» section poème

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Royaume de Jade :: L'administration Jadienne :: Les intégrations jadiennes-
Sauter vers: