PortailAccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Poème [2nd perso d'Aubaine] [Acceptée]

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Poème
(Personnage secondaire d'Aubaine)
avatar

Nombre de messages : 59
Age : 29
Localisation : Dans une sombre ruelle, voir plus profond encore dans l'obscurité.
Date d'inscription : 22/04/2009

MessageSujet: Poème [2nd perso d'Aubaine] [Acceptée]   Jeu 23 Avr 2009 - 3:22

Assise au fin fond de la foret des abraknides, Poème réfléchissait. Sur une racine, sous la pluie battante, les cheveux dégoulinant sur ses frêles épaules, et un beau sourire aux lèvres, un sourire plein d'une merveilleuse douceur. Clignement de cils pour chasser la pluie qui lui brouillait la vue, puis immobile à nouveau. Les tourment du corps ne sont rien, elle tremble de froid alors que ses yeux ne montre que douceur et agréable joie. La pluie redouble de violence, mais elle ne fait toujours pas mine de partir se mettre à l'abri. Au pire, elle s'en tirera avec une bonne grippe, rien de grave.
Une branche craque, déjà elle est debout, dague à la main. L'abraknide recule, surpris, il voulait juste protéger cette jolie petite femme de la pluie ! La dague disparait et l'arbre se noie dans le profond regard bleu. Poème sourit et s'approche, elle pose une main douce sur le tronc et vient se blottir entre les racines. Encore plus surpris, l'abraknide rassemble néanmoins ses branches au dessus de la petite éniripsette pour la protéger.


(Poème) "Là bas, il y a temps à apprendre... Si ma fille refuse de parler, peut être pourrais-je moi même y aller... Mais le barde, il me connait. Parlera t'il ? Croira il encore en le bonté d'Espoir ? Qui sait... Un risque pourtant, si on me laisse entrer, j'aurais les connaissances et un soutient, une reconnaissance supplémentaire, mais si j'échoue, c'est que le barde aura parler et tous seront. Tenter ? Peut être est-ce jouable si il croit pouvoir me faire changer..."

l'écores râpe son dos nu comme elle se colle à l'arbre pour garder un minimum de chaleur. Elle lève ses yeux envoutant vers le pauvre abraknide qui la regarde d'un œil rond. Jamais il n'a eu affaire à une si étrange créature décidément. Voyant l'air indécis du monstre, Poème laisse échapper un petit rire léger qui tinte entre les coups de tonnerre, contrastant avec la froide et effrayante atmosphère. Les branches se penche sur le coté, entre les vieilles écorces, de petits yeux noirs écarquillés.
D'un bond, elle se relève, sa décision est prise. Elle veut savoir, elle veut connaitre ce mystérieux royaume que sa fille aime tant. Fouiller la bibliothèque, se faufiler, écouter les conversations, apprendre tout sur les étrangetés du vert peuple de Jade. Un somptueux regard, l'abraknide reste quoi en regardant filer la fillette trempée qu'il a, un court temps, protégé. Il pleut trop ici pour écrire, et elle veut faire cette lettre. Il le faut, l'art de l'écriture cache si bien le mensonge, en espérant qu'entre les lignes, la sombre vérité ne soit pas par mégarde révélée. Mais pourquoi chercherait il ? Ils n'ont rien de sombres ces gens là... Sauf si le barde parle, ou sa sœur peut être ? Ces deux là sont trop étrange pour qu'elle cherche à les comprendre. Tant pis, quels sont les risques après tout ? Le royaume n'a que faire d'une petite fée fourbe, au pire, ils sauront et elle sera refuser. Oui, sûrement... Oui, il ne faut pas qu'ils aillent plus loin...


- Au revoir, mon beau messire, je n'oublierai jamais avec quelle délicatesse vous me couvrîmes de vos nobles branches.

Petits bonds joyeux, elle s'éloigne sous la pluie en sautillant. D'abord, écrire la lettre, elle ira ensuite la porter. Que dira Aubaine ? Qu'importe en fait, cette fichue gamine passait bien trop de temps à s'apitoyer sur elle même pour se soucier de l'arrivée au royaume de sa mère. D'ailleurs, comme elle restait sans arrêt enfermée dans les locaux de l'empreinte, elle ne s'en rendrait probablement même pas compte ! Gâcher sa jeunesse ainsi... Mais tant mieux, ainsi elle aurait probablement la voie libre...
Poussant la lourde porte de bois, Poème partit s'installer dans la cave. La demeure de la caravane était si tranquille, la nuit, surtout dessous, dans l'ombre effrayante et protectrice. Elle sortit une grande bougie et l'alluma, avant de déposer à coté, avec un soin presque exagéré, ses encres, un parchemin et une belle plume blanche. À genoux, regard plongé dans les ombres dansantes que la bougie faisait apparaitre sur le mur, sourire attendrit sur les lèvres, elle resta là un temps, puis, sans le moindre battement de cils pour prévenir d'un quelconque changement, elle pris la plume et se mit à écrire, s'allongeant sur le ventre avec souplesse et sensualité. Déjà, le parchemin se noircissait de longues lignes, de traits pures et déliés.


Citation :
Habitants du royaume de Jade,

Sans doute certains ont ils eu vent de mon nom, sans doute certains ont ils déjà aperçut mes traits, mais peu ici me connaissent vraiment. Je ne cherche pas la célébrité, j'aime rester discrète, à l'abri des tentions et des combats qui détruise le monde. Peut être y reconnaitrez vous un trait de caractère de ma douce petite Aubaine ?

Si en ce jour Je vous laisse ces mots, c'est que je désire me fondre dans l'immensité verte, sur les trace de ma fille. Tant de fois elle me fit les éloges de ce cher royaume, et pourtant, Eniripsa sait qu'il en faut beaucoup pour l'apprivoiser... Si vous avez réussit ce miracle, on doit se sentir merveilleusement bien chez vous.
J'ai mis bien longtemps à me décider à quitter la maison de retraite, mais après tout, rien ne m'empêchera de revoir mes vieux sages quand je le désirerai si le royaume avait la bonté de m'accueillir en ses rangs. Et, si mes soins sont des plus utile dans la vieille maison, ils le seront tout autant parmi vous, je l'espère.

Sans doute serait il temps que je vous en conte un peu plus sur ma petite personne, bien qu'il y ai peu à dire, et à la fois tant. Je suis mercenaire de métier, je prête mon bras au coté de Fuay, LordAsriel, et du jeune Zoyan qui vous a quitté. Si je le suis, ce n'est pas par appât du gain ni par soif de pouvoir, mais simplement en espérant travailler à rendre le monde meilleur. Sans violence, sans m'opposer, juste pas les mots, juste par une calme présence. Voici pourquoi je porte sur mon dos des ailes de bois en plus de mes fines ailes d'éniripsette.
Que dire d'autre de moi ? Je suis comme ma fille journaliste et nous parcourons ensemble le monde pour en découvrir les trésors et les inconnues beautés. Apprendre à connaitre les peuples, sonder et comprendre les plus secrètes communautés, la passion d'une vie qui entraine bien souvent ma fille loin des étendues verdoyantes. Par mes devoirs, je ne peux comme elle me laisser mener par les rêves, mais l'esprit s'envole dans les tâches quotidiennes aussi sûrement que quand je parcours les plaines et les mers à la recherche de la fleur rare, de la lumière, d'un scintillement qui pourrait attirer mon attention.

Perdue dans les mots, je m'égare à nouveau. l'encre s'épuise alors que la cire coule au bas de la bougie, la lumière s'amenuise. Je ne peux m'attarder éternellement sur ce parchemin qui a d'ailleurs une fin. Vous expliquer est pourtant un devoir auquel j'entends bien me conformer, car je ne peux sans rien offrir demander à entrer.
Dans ma vie, deux fillettes. Toutes deux vous les connaissez plus ou moins. La discrète et sensible Aubaine, et sa folle et intrépide sœur, Poésie. Toutes deux vivent leur vie, me demandant maintenant bien moins d'attention. Toujours à l'écoute, je me permet cependant, non pas des détentes mais plutôt de nouveaux buts. Dans ma quête de connaissance, dans mon désir de retracer le monde par ma plume, je crois que Jade constituerai une merveilleux antre de paix. Ici, les écrits ne sont pas rare, et les souvenirs brillent partout. Ici, je pourrais peut être mettre ma plume à votre service pour construire en douceur une agréable atmosphère.

Pour vivre parmi vous, pour vous apporter mon aide et mes attentions, je vous demande humblement de m'accorder une petite place près de votre cheminé. Pourquoi ? Vous connaitre, vous parler, voir où ma fille est tomber. Toujours, je l'ai encourager à suivre sa voie et me voilà maintenant lancé sur ses pas. Je vous laisse sur ces mots comme la bougie s'éteint, mais les lignes sont posées et je ne pense pas avoir besoin de la rallumer. Toujours, pourtant, je me ferai un plaisir de vous apprendre ce que vous désirerez ou de vous écouter me conter Jade et ses beautés.

Avec mes douces amitiés,

Poème.

Un sourire, elle rangea soigneusement tout son petit matériel. Dans son sac en fine toison de croc gland, les encres et les plumes se mêlaient aux dagues et aux poisons. Fioles et bourses de peau sans étiquette, soins ou substances mortelles ? Tout dépend de la dose, mais la jeune éniripsette était d'un naturelle très généreux et n'hésitait jamais à se démunir pour donner d'avantage et attendre les résultats escomptés.

Maintenant, Jade. Parchemin bien protégé de l'orage alors que sur elle, la pluie coulait à flot, elle se dirigea vers le royaume auquel se fille avait donné son cœur. Mais d'elle, ils n'auraient rien de doux, juste de sordides manipulations. Elle sourit en courant sous la pluie. Elle arriverai épuisée, tremblante et atrocement trempée, voilà qui était parfait. Enfin, déjà, au loin, la porte de la taverne apparaissait. Était elle prête pour les convaincre de vertueux dessins ? Serait elle faire oublier au barde et à la tavernière ce qu'ils savaient ? Qui viendrait l'accueillir ? Ami ou ennemi ? Ou simplement étranger ? Tant pis.

Petite main légère et douce, elle tapa délicatement sur la porte de la taverne, avant de la pousser d'un air timide sans attendre de réponse. Dégoulinante de pluie, elle s'abrita sur le seuil et sortit d'une main malhabile le précieux parchemin. Enfant incertaine, elle jeta un coup d'œil autour d'elle, puis, sourire joyeux, elle pris enfin la parole.


- Bonsoir habitant de Jade, puis-je abuser de votre hospitalité et me réchauffer à votre feu ? Je promet d'essayer de ne pas tout mouiller.

Voix légère et sourire charmant, elle posa le parchemin sur la table la plus proche, attendant l'autorisation avant de pousser plus loin son inspection. Avancer doucement mais sûrement, ne pas les effrayer.

- Je vous apporte ici l'explication de mon arrivé et vous porte le bonjour d'Aubaine.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.brin-d-if.info
ArThAs
Ancetre
Ancetre
avatar

Nombre de messages : 474
Age : 31
Localisation : Pas si loin que ca...
Date d'inscription : 05/11/2007

MessageSujet: Re: Poème [2nd perso d'Aubaine] [Acceptée]   Mer 29 Avr 2009 - 18:15

L'orage était la... tapissant dans l'ombre toujours plus le mal. Arthas savait cela... voila pourquoi il patrouillait autour des habitations. Il y avait déja les gardes pour cela... mais l'ennemi peut être puissant. Son pas était rapide, silencieux et son regard aiguisée... il ne ratait rien.

Il appercut alors au loin une silhouette qui s'approchait d'une maison dont la fumée ressortait de la cheminée.... la taverne. Il n'eut pas beaucoup de temps mais il grimpa la plus vite possible sur le toit et s'approcha discrètement de l'entrée.. la lame au poing... prêt à sauter.

Ce n'est que lorsque la personne ouvrit la porte qu'il pu distinguer la personne en question, une jeune femme.

Il réussit à entendre les quelques paroles prononcées.


"Une amie d'aubaine.."

Arthas se laissa alors tomber et atterrit sur le sol dans un bruit fracassant.
La porte ouverte laissa apparaitre sa silhouette qui se révéla par un éclair tombé non loin de la.

Il resta la... immobile... attendant une réaction.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Poème
(Personnage secondaire d'Aubaine)
avatar

Nombre de messages : 59
Age : 29
Localisation : Dans une sombre ruelle, voir plus profond encore dans l'obscurité.
Date d'inscription : 22/04/2009

MessageSujet: Re: Poème [2nd perso d'Aubaine] [Acceptée]   Jeu 30 Avr 2009 - 1:12

Poème sursauta et bondit mécaniquement sur la table pour se protéger. Elle s'immobilisa, fixant la silhouette illuminée par la lumière violente d'un éclaire. Un instant, sa main se rapprocha de sa dague camouflée, puis elle retint son geste en constatant que le l'homme attendait. Elle se détendit doucement, reprenant contenance et laissant réapparaitre sur ses lèvres son doux sourire si faux. Finalement, elle s'assit sur le bord de la table, laissant pendre ses jambes dans le vide.

- Bonjour monsieur, vous m'avez fait peur je dois dire.
*Plisse les yeux, essayant de reconnaitre l'homme dans la nuit.*
- Oh, je vous ai déjà vu me semble, vous êtes bien de Jade n'est-ce pas ?
*fouille dans sa mémoire, ou plutôt dans celle qu'elle a volé à la douce éniripsette prisonnière des âmes.*
- Oui... Artha n'est-ce pas ? Vous tombez bien mon ami, je cherchais justement un jadien, mais ne restez donc pas sous l'orage, nous serons plus à notre aise devant le feu pour discuter.

Elle pencha la tête sur le coté, jouant comme d'habitude de son pouvoir de séduction. Oui, l'enseigne de Jade sur lui, elle ne s'était donc pas trompée. Il semblait méfiant par contre, il faudrait le mettre en confiance... Oh, tout dans son allure enfantine reflétait la douceur et l'absence totale de danger, sauf peut être le bond bien trop souple et guerrier qu'avait causé l'arrivée fracassante du sacrieur.

(Poème) "Avance donc à la lumière que je puisse viser si besoin... Je n'aime pas du tout être exposée quand tu te cache, jadien."

Mais toujours un beau sourire d'une infinie douceur et des manières des plus accueillantes. Visage rond, teint plutôt pâle, elle semblait si fragile quant des dagues empoisonnées restaient cachées sous sa cape, toujours à portée de main.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.brin-d-if.info
FITS
Jadien
Jadien
avatar

Nombre de messages : 147
Date d'inscription : 12/04/2008

MessageSujet: Re: Poème [2nd perso d'Aubaine] [Acceptée]   Sam 2 Mai 2009 - 14:50

Une fois n'est pas coutume, FITS c'était encore perdu. Il cherchait sa route depuis un moment déjà, courant à grande enjambée sous cette pluie torrentielle. C'est trempé jusqu'aux os qu'il retrouva enfin sa route.

- "La taverne enfin !!!"

Pressé de se mettre à l' abri, il accéléra le pas. Il fonça tête baissée vers la porte, sans même penser à regarder si cette dernière était ouverte ou non. Quelques pas avant d'atteindre son but, il glissa sur le sol détrempé. Il fit un vole plané à travers l'entrée de la taverne. Il percuta Arthas qui se trouvait sur le passage et tout deux s'étalèrent devant la table sur laquelle se trouvait l'éniripsette.

*Marmonne.*
- Encore cette malédiction…

*Se relève et regard sur quoi il est tombé*
- Salut Arthas, merci de m'avoir rattrapé. Je crois que j'me serais fais mal sinon.

Le iop enleva sa coiffe et secoua la tête afin d'égoutter un peu ses cheveux qui était d'un magnifique bleu nuit. Puis il leva la tête en direction de la fée, celle-ci put voir que le guerrier avait une énorme cicatrice sur l'œil gauche.

- …

*Regarde Poème.*
- Heu… Salut…

*Souris bêtement.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Poème
(Personnage secondaire d'Aubaine)
avatar

Nombre de messages : 59
Age : 29
Localisation : Dans une sombre ruelle, voir plus profond encore dans l'obscurité.
Date d'inscription : 22/04/2009

MessageSujet: Re: Poème [2nd perso d'Aubaine] [Acceptée]   Lun 4 Mai 2009 - 4:43

Une ombre se détachait dans la nuit derrière la silhouette d'ArThAs. Il arrivait vite, bruyamment, , éclaboussure et démarche lourde perçant le bruit de l'orage. L'éniripsette faillit se saisir de sa dague mais se ravisa, jamais un assassin ou un quelconque combattant censé ne ferait un tel boucan. Plus il approchait, plus il semblait évident qu'il ne s'arrêterait pas à temps. Avait il l'intention de massacrer le sacrieur ? Quoi qu'il en soit, Poème n'eu pas le temps de réagir que déjà, un iop ruisselant de pluie s'étaler dans la taverne, se servant d'ArThAs comme d'un tapis pour amortir sa chute. Toujours assise sur la table, le jeune femme regardant le tas de jadiens à ses pieds avec surprise. Pourquoi diable cet homme ne s'était pas arrêté ? Et si la porte était fermée, aurait il foncé dedans sans plus d'égards ?

L'éniripsette se redressa en tentant de reprendre contenance comme FITS se relevait, marmonnait et s'excusait sans culpabilité apparente auprès du sacrieur piétiné. Enfin, l'homme sembla la remarquer et lui fit un beau sourire niait à souhait.


- Heu… Salut…

*prend un air gêné.*
- Bonsoir, quelle arrivée... fracassante.
*saute de la table et s'avance vers ArThAs, main tendue vers lui.*
- Et bien, vous ne vous êtes pas blessé au moins mon ami ? Quand je vous proposais d'entrer, je ne pensais assurément pas à une solution aussi radicale.

La main tendue était plus symbolique qu'autre chose au vu de la corpulence du sacrieur face à le fragile petite éniripsette, mais un beau sourire généreux compensa le ridicule de la situation. Et puis, ainsi, elle semblait une fois de plus attentionnée et bienveillante, il était important de préserver son image. Enfin, elle se tourna à nouveau vers le iop, toujours souriant et fixant ses grands yeux bleus.

- La pluie vous a donc à ce point étourdit que vous n'avez pas même pris le soin de regarder devant vous ?

Un timide sourire vaguement moqueur pour conclure cette phrase, un regard presque charmeur, elle posa tranquillement sa main sur la table, l'air détendue et calme.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.brin-d-if.info
ArThAs
Ancetre
Ancetre
avatar

Nombre de messages : 474
Age : 31
Localisation : Pas si loin que ca...
Date d'inscription : 05/11/2007

MessageSujet: Re: Poème [2nd perso d'Aubaine] [Acceptée]   Mar 5 Mai 2009 - 0:12

Arthas se releva seul tout en regardant la demoiselle qui lui tendit la main.

Il ne s'est même pas soucier du Iop qui l'avait bousculer, son regard était profond et vide, il était dans ses pensées.. et bien loin du monde qui l'entourait.

Sans dire un mot, il alla dans le coin sombre de la taverne le plus proche et s'adossa contre lui, le visage caché par sa coiffe..

Un Tofu entra alors dans la taverne...



[HRP]

Le tofu c'est pour faire un truc autour, j'ai pas encore d'idée, mais je veux ce tofu !

[/HRP]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
FITS
Jadien
Jadien
avatar

Nombre de messages : 147
Date d'inscription : 12/04/2008

MessageSujet: Re: Poème [2nd perso d'Aubaine] [Acceptée]   Mar 5 Mai 2009 - 0:43

Pendant que le iop ôtait ses vêtements trempés, Poème descendit de sa table pour aider le sacrieur à se relever. Puis elle revint en direction de FITS pour lui poser une question.

*Ne voit pas où est le problème.*
- Regarder devant moi ???

*Regarde en direction de l'entrée.*
- Je suis passé par la porte. Vous aussi vous étiez sous la pluie, vous êtes toute mouillée. Vous re… HHAAAaaaaa! Je vois, hinhin… A cause de la pluie vous vous êtes pris un mur, ou quelque chose d'autre. Et vous croyez que ca arrive a tout le monde.

*Plutôt (qui est le chien de mickey, ne l'oublions pas) content de sa déduction.*
- Mais je ne suis pas né de la dernière pluie. Vous devriez faire plus attention quand même.

FITS ne prêta pas vraiment attention à Arthas qui s'en allait, trop occupé dans ses déductions. Quand il sentit quelque chose lui cogner dans le pied.

*Regarde le tofu.*
- Toi aussi tu regardes pas devant toi quand il pleut ?

*Ramasse le volatile.*
*Ferme la porte.*
*Regarde à nouveau l'animal.*
- T'es tout mouillé… Attends, on va y remédier.

FITS chercha comment faire sécher le tofu. Il l'attrapa d'abord par les ailles pour le faire claquer comme un vêtement afin de l'égoutter, mais renonça. Puis il le prit entre ses deux mains prêt a l'essorer...



HRP -> [ON]

Post-Scriptum : FITS a les cheveux bleu et les yeux blanc, ralala faut lire. xD
Post-Scrotum : Ceci est la correction que me donne Word pour lui Sciptum -> Scrotum.
Patate-Soumise : Je m'attendais à des représailles pour t'avoir comparée à une vielle chaussette l'autre fois, mais nan. ^^
Petit-Suricate : Et mon niveau ??? CCHHAAUUUSSSEEETTTTTTEEEEE !!!!! (cf Donjon de Naheulbeuk)
Petit-Suppositoire : Non les autres ne viennent pas de Word, mais je suis fatigué et j'ai mal au crane. Comment ca c'est pas une excuse ?

HRP -> [OFF]
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Poème
(Personnage secondaire d'Aubaine)
avatar

Nombre de messages : 59
Age : 29
Localisation : Dans une sombre ruelle, voir plus profond encore dans l'obscurité.
Date d'inscription : 22/04/2009

MessageSujet: Re: Poème [2nd perso d'Aubaine] [Acceptée]   Mar 5 Mai 2009 - 5:40

Poème observait surtout ArThAs, cet idiot de iop ne l'intéressait pas. Pourtant, elle semblait aimable et à l'écoute mais son attention était concentrée sur le sacrieur. La suspectait il de quelque chose ? Pourquoi ce silence ? Elle ne pensait pas s'être dévoilée... Que savait il ? Tant savaient... bien trop...

(Espoir) "Héé ! Le... Tofu ! Arrête le !"

Poème jetta un bref regard pas franchement inquiet vers FITS, avant de repporter les yeux vers ArThAs sans plus d'attention pour la malheureux oisillon.

(Espoir) "Il va le tuer c't'imbécile !"

La petite guérisseuse n'attendit pas plus longtemps, elle se précipité d'un air affolé vers le iop au tofu et lui saisi le bras d'un air suppliant. Elle n'avait plus rien de son air séducteur et manipulateur, juste une petite fée effrayée.

- Arrête ! T'vas l'tuer ! Pauv' bête, faut pas faire comme ça !
*tente de desserrer les mains du iop pour délivrer le tofu.*
- Enfin, C'fragile ces p'tites bêtes, on les sèche pas comme ça...
*réussit à extraire la pauvre petite bêtes des douces mains de FITS.*
- Suffit d'le frotter douuuceeeemeeeent avec un linge, c'est l'linge qu'on essor, pas les oiseaux...

Espoir leva un regard désespéré vers le iop, poussant un profond soupire. Puis elle sourit simplement, heureuse de sentir la boule de plumes vivre entre ses mains, d'entendre l'orage gronder autour, d'être enfin libre de ses mouvements. L'autre ne semblait pas chercher à revenir étrangement, pourquoi ?

- Alors c'est ça Jade ?
*regarde autour d'elle.*
- C'est beau, tout vert. Dommage cette pluie, doit pas y avoir grand moinde du coup. Vous pouvez m'parler d'vot' contrée ?
*Regarde FITS gentiment, joyeuse et simple, pleine d'espoir.*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.brin-d-if.info
FITS
Jadien
Jadien
avatar

Nombre de messages : 147
Date d'inscription : 12/04/2008

MessageSujet: Re: Poème [2nd perso d'Aubaine] [Acceptée]   Ven 8 Mai 2009 - 19:45

La petite fée s'agripa au bras de FITS. Celui ci finit par desserrer les mains pour que l'éniripsette puisse récupérer le tofu. Après avoir expliqué au iop comment sécher l'animal sans lui faire de mal, elle regarda autour d'elle et posa quelques questions.

- Hum non, ici c'est la taverne. Sinon notre contrée...
*Cherche quelque chose à dire.*
- ... Elle a pas d'bout. Et puis, il pleut de temps en temps... Y'a pas beaucoup de monde aujourd'hui parce qu'y pleut, les gents reste au sec.

*Regarde la petite éni.*
- Vous etes qui au fait ???
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Poème
(Personnage secondaire d'Aubaine)
avatar

Nombre de messages : 59
Age : 29
Localisation : Dans une sombre ruelle, voir plus profond encore dans l'obscurité.
Date d'inscription : 22/04/2009

MessageSujet: Re: Poème [2nd perso d'Aubaine] [Acceptée]   Sam 9 Mai 2009 - 1:01

L'éniripsette relâcha le tofu effrayé et regarda le iop avec surprise. Qu'est ce qu'il pouvait bien vouloir dire ? Habituellement, les discours iopesque étaient facilement compréhensible mais là... Bon, pour la pluie ou moins c'était simple et les précipitations expliquaient les prairies verdoyantes au alentour. Elle jeta un regard rapide par la fenêtre, souriant au déluge, puis repporta son attention sur FITS.

- Elle a pas d'bout ? *rit* Oh, s'cusez moi, vous pouvez m'app'ler Poème ou Espoir, comme vous voudrez. Puis z'avez qu'à dire Poème, c'plus simple comme ça, oui. Comment ça pas d'bout ? Le déluge cache l'horizon vous voulez dire ?

*jette un regard interrogateur vers ArThAs, puis, voyant l'air perplexe - naturel quoi - du iop, elle changea de sujet.*

- Vous savez quand les aut' gens passeront ? J'aim'rai bien les voir. Puis Aubaine, elle est pas ici ? C'ma fille v'savez.

Toute joyeuse, pas le moins du monde intimidée, Espoir savourait simplement la vie. L'âme sombre de Poème gardait le silence, pourquoi empêcher la joyeuse petite femme rire quand cela lui servait ? Il serait bientôt temps de la renvoyer à sa place, mais pas tout de suite pourtant, l'autre lui avait semblé bien trop suspicieux.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.brin-d-if.info
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Poème [2nd perso d'Aubaine] [Acceptée]   

Revenir en haut Aller en bas
 
Poème [2nd perso d'Aubaine] [Acceptée]
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Un petit poème.
» [Blog] Présentation de Ackross (perso R.P.G)
» [Chenille]Etre suivi par un perso en pleine partie
» Représentations de mes perso'
» Création de perso D&D

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Royaume de Jade :: L'administration Jadienne :: Les intégrations jadiennes :: Archives-
Sauter vers: