PortailAccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Le parchemin du dragon (sans correction)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
Aller à la page : 1, 2  Suivant
AuteurMessage
krogan-drad
alias Cynn, alias Fuay, alias Ugo
alias Cynn, alias Fuay, alias Ugo
avatar

Nombre de messages : 465
Age : 28
Localisation : Loin de tout, mais le plus près possible de sa belle ... mort ? disparu ? Il reste le vent.
Date d'inscription : 02/12/2006

MessageSujet: Le parchemin du dragon (sans correction)   Lun 4 Déc 2006 - 22:26

Cado pour ceux qi veulent le voire maintenant et un peut de boulot pour natch ^^ encore merci nach ^^
et pour ceux qui ne supporte pas les fautes d'hortographe et qui veulent le lir et bien je mettrait un poste après connection .....

Citation :
Il continua sa course et arriva à Synn alors que Rashka prenait juste conscience du danger. Le maître de l’eau pris la femme chat par le bras et de son autre main appliqua une petite pierre sur le front de Synn, les deux disparurent sans se rendre compte qu’une petite sphère bleuté c’était collé dans les habits du prince. Et alors que Dudul se réveillait Rashka s’énervait de sa propre incompétence. Alors Secret se releva rangeant ses deux bourses et déclara de sa voix sifflante :
« Je sait où il se trouve mais nous n’arriveront à rien avec dans nos rang un estropié, un ébahit et un énervé. Tout d’abord c’était bien l’empereur-mage il possède donc une importante par de la magie de l’eau ne t’en étonne plus Elion! Rashka dépêche toi de trouvé tes armes sinon nous continuons sans toi ! »
Puis il s’approcha de Dudul et envoya une forte dose d’énergie ce qui eu pour effet de rechargé entièrement Dudul à nouveau près au combats … Et d’un commun accord il s’approchèrent de Rashka et plongèrent dans son esprit pour l’aidé sans s’attardé sur les multiples sort qui l’entourait et l’embrouillait. Il trouvère vite la partie recherché et Rashka ressentie encore cette impression de tout savoir sur la magie en jeu, et en lui s’éveilla une nouvelle partie avide d’apprendre à combattre avec cette arme toute neuve. Tous se relevèrent et un téléportation eu lui. Se n’est qu’un fois les lieu vide qu’un femme sortie de l’ombre, personne ne l’avait remarqué enfin si mais elle n’y attachait pas d’importance. Elle aussi activa sa magie et une rune se forma sous elle, puis elle disparut.
Les compagnons de Rashka reparurent près d’un grand château au couleur bleuté renvoyant à celui qui s’approchait son image, sa plus haute tours se perdait dans les nuages et ses remparts haut d’une vingtaine de mètres était surveillé par des dizaines de garde. Planté sur toute la circonférence d’une île le château de Zengo siégeait comme une étoile imprenable au milieu d’une foule de gens sur des bacs qui cherchaient à rejoindre le château pour diverses raisons.
Traversé les lac ne fut pas une tache ardus, les citoyens de ce pays étaient connut pour être facilement corruptible mais Rashka ne s’imaginait pas à quel point et dès que le faite de payer en onyx noir lui vint à l’esprit un dizaine de contrebandiers et de passeurs lui proposaient leurs services, soit disant, infaillible. Toujours est-il qu’il arrivèrent entier et sans débourser la moindre pièce à peine le bac les avait-il déposé qu’il repartie sans prier pour un pourboire en voyant les yeux serpentin de Secret. Derrière leur buisson dans une petit grotte creusé par l’eau ils attendirent que la nuit ai tissé sa toile d’obscurité et étendu ses ombres, dans le noir total tous se préparèrent et une sphère bleu foncé sortie d’une des bourses du puissant et partie a la recherche de la princesse de la résistance. L’opération de sauvetage pouvait commencé.
Il sortirent de la grotte Elion premier dans son habit blanc et or reflétant la moindre lumière et gardait sur ces yeux se bandeau qui intriguait tant Rashka et Dudul. Epée à la main il bondit passant par dessus le mur d’enceinte en un saut et atterrit derrière les gardes qui étonné par la puissance de ce saut n’avait pas sonné l’alarme. Deux éclaire puis tout redevint calme et les dix gardes du rempart sud-est ne purent plus jamais sonné l’alarme. Dudul puis Rashka montèrent à la corde envoyée par Elion en quelques minutes tandis que Secret utilisait encore sont pouvoir de téléportation. Caché dans sa grande toge noire ce dernier était invisible, ombre parmi les ombres il ouvrit le chemin suivit par Rashka qui ne s’était pas encore changé réservant sa botte secrète pour plus tard tandis que Dudul courait porté par ces petite jambes derrière Elion. Ce groupe atteignit sans une égratignure la tour central laissant ceux qui les avait vu étendu un regarde étonné sur leur face. Sans un bruit ils montèrent la tours central jusqu’à la seul chambre éclairé dans laquelle il trouvèrent Synn en prise avec un être munit d’une queue de scorpion, d’ailes membraneuses et de poils de lion sur tout le corps. La porte se ferma quand tout le groupe fut entrer et l’on aperçu Zengo dans son habit royal, la chambres délimitait l’arène dans la quelle notre groupe allait affronter ces deux ennemis. Mais avant que la bataille eu commencé les forces en présence ce rééquilibrèrent et deux nouveaux adversaire apparurent : une lamia, femme serpent armé d’une épée et un minotore armé de leur traditionnel hache. Les duel furent réparti par la charge des allier de l’empereur : Elion se retrouva face à la lamia dont il esquiva le premier coup de sabre sans la moindre problème, Secret fit face au minotore et le minotore fit très vite face à un mur de lame et de magie qui le mis et à mal et tandis que Rashka fut désigné pour affronter Zengo Dudul libéra Synn dont l’ennemie comme un certain capitaine ne pu jamais retenter de volé… Face au minotore Secret avait envoyer un décharge de magie et il ne s’en relava pas tandis qu’Elion plus agile et plus rusé que la lamia la mit hors combats d’un coup de point dans la nuque. Mais personne ne pouvais aidé Rashka le duel avait été lancé par des mots bien puissant et le champs de force qui s’était élever autour des deux combattants ne pouvait être brisé que par la mort d’un des deux adversaires. Alors le messager de Kroaksy dévoila ses cartes et dans un geste théâtral il ferma fermement sa main sur la poigné d’une épée invisible. Alors l’air crépita autour de lui et un sabre en onyx noir se révéla, cette lame possédait trois emplacement dont l’un était remplis d’une petit sphère verte contenant une aile membraneuse. Puis les étincelles suivirent sont bras le vêtissant d’un gant noir partant des premières phalanges et s’arrêtant au niveau du coude, puis vint une épaulette sculpté à son blason une armure fine se plaça sur son torse, sa ceinture resta en place mais deux dagues s’y fixèrent, sur son épaule droite rien puis au autre gant cette fois si complet et dans sa paume une opale se dessina puis son pantalon se tinta de noir. Il était près à l’affrontement … Zengo reprit vite ces esprit et attaqua dès la fin le la transformation de Rashka, une vague venu de nul part déferla dans le champs de force le remplissant à moitié d’eau. L’empereur avait pris l’avantage en ce plaçant dans son élément mais c’était sans conté sur la maîtrise de l’air de Rashka : il s’entoura d’un bulle d’air et fit de même avec le maître de l’eau qu’il coupait ainsi de son élément. Puis il chargea sabre au clair en direction son adversaire qui était embourbé dans un air tellement dense qu’on aurait pu le croire solide. Les deux bulles se rencontrèrent, fusionnèrent, puis l’eau rouge de sang redescendit. Le champs de force s’effaça et seul debout au milieu de ce dernier se tenait Rashka qui s’effondra sur le sol encore mouillé.


Dernière édition par le Jeu 7 Déc 2006 - 18:07, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://krogan.canalblog.com/
Nachew
Impératrice
Impératrice
avatar

Nombre de messages : 1634
Age : 30
Localisation : Surement pas sous les fesses de Primo !
Date d'inscription : 04/12/2006

MessageSujet: Re: Le parchemin du dragon (sans correction)   Jeu 7 Déc 2006 - 16:22

Voila correction finie :) :
http://upload.is.free.fr/upload/al9aiop0.doc

Petite remarque du jour : évite de faire de trop longues phrases, remplace tes "et" par des "." Cela sera plus facile à lire.

PS: S'il te plait krog, même si Natch sonne très bien ^^, appelle moi Nach, j'y tiens ;).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
krogan-drad
alias Cynn, alias Fuay, alias Ugo
alias Cynn, alias Fuay, alias Ugo
avatar

Nombre de messages : 465
Age : 28
Localisation : Loin de tout, mais le plus près possible de sa belle ... mort ? disparu ? Il reste le vent.
Date d'inscription : 02/12/2006

MessageSujet: Re: Le parchemin du dragon (sans correction)   Ven 12 Jan 2007 - 16:15

voilà la suite, je me suis beaucoup amuser en l'ecrivant j'espaire que ce sera de même pour vous en le lisant ^^

Citation :
Tout le troupe se rassembla et au lieu d’accueillir le héros qui avait tuer l’un des empereur il virent un corps sans vie avec une dague plantée dans le cœur. Puis il virent l’empereur qui un rire sournois sur les lèvres se téléporta hors du château. L’alarme retentie. Dans l’esprit de tous il fallait fuir mais une lueur étrange attira leurs regards sur le corps de Rashka : la dague se désintégrait, et une petite pierre sortie d’une pochette de sa ceinture. Elle voltigea jusqu’à sa bouche et s’y enfonça, puis Rashka toussota et avala la pierre, une lumière blanche sortie de son corps puis il se réveilla. Dudul s’excita :
« D’ou z’est qu’tu tiens zette pierre de rézénérazion ? Z’est trop rare comme artefact za…»
Mais Rashka ne répondit pas, premièrement par ce qu’il n’en savait rien mais aussi parce qu’il était un peut troublé par son ressent voyage dans le royaume des morts. Mais comme tous était heureux de la renaissance de leur compagnon Dudul n’insista pas. Et puis quelque chose de plus important encore les préoccupait : l’alarme continuait a sonné et s’il ne fuyaient pas il allait tous mourir…
Mais une foule de gens entrait déjà dans la pièce beaucoup trop d’innocents et surtout ils étaient trop nombreux. La troupe se rassembla donc autour de Secret qui activa ça téléportation, mais à peine l’avait t’il lancé qu’il ressentit un léger vent de magie, pas assez puissant pour contré son propre sort mais assez bien lancé pour la redirigé…
Ils atterrirent dans les couloires de ce même château l’alarme continuait à sonner et des brouit de pas s’approchait rapidement. Alors la main de Dudul s’illumina d’une lumière violacer puis tournant à l’angle du couloire il appliqua ça main sur le front d’un garde en poste devant une grande porte.
« Z’était l’arzitecte impérial qui venait de ze faire punire pas Zzengo » dit il avec un grand sourire « et vous zaver quoi ? Il connaissait les plans du zâteau par cœur et maintenant ze les connaît auzzi »
Alors il se précipita rapidement dans la pièce ce qui eu pour effet de bousculer l’architecte qui sous l’effet du sort était devenu pierre et se cassa donc à terre. Synn tout en courant derrière Dudul lui demanda :
« Qu’a-tu donc lancer comme sort ? »
« Zimplement un fouille zbirituel. Pourquoi z’était pas bon ? »
« Mais un fouille spirituel doit simplement tétaniser l’ennemie pas le transformé en pierre de plus ce sort n’est que partiel alors que toi tu a lu toute sa mémoire »
« Zut trop nul z’ai encore rater »
s’indigna le gamin qui courrait devant. Alors qu’il finissait sa phrase les choses se compliquèrent une vague venait de chaque coter du couloire et il se trouvèrent coincer. Et le rire de dément de l’empereur-mage des flots se fit entendre. Et alors que tous se préparait Elion restait calme, il venait de repérer une trace qui se formait sur le sol et petit à petit naquis une rune. De celle-ci sortie une femme, une belle elfe. Une autre rune se forma autour d’elle et alors que les vagues allaient happer le groupe elles se disloquèrent et la magie qui les constituait repartie en se choquant contre une paroi invisible délimité par le trait extérieur de la rune. La voix de Zengo reprit :
« Vous avez trouver une belle compagnie, une elfe qui utilise de l’ani-magie c’est exceptionnel, pour ne pas dire merveilleux ou digne de convoitise.
« Mais même avec cette aide vous ne sortirez pas vivant de mon château… »
Et sont rire reprit. Mais la belle elfe répondit :
« Tu veut parier ? »
Et une autre rune se forma s’était une rune de téléportation à n’en pas douter mais elle possédait aussi autre chose… Et quand Zengo tenta de les dévier il fit les fraie d’une rune combiner.
« Trois en un. » dit la voix de l’elfe qui disparaissait avec le groupe dans la rune « Tout d’abord une téléportante, et une traceuse puis une explosive qu’en dit tu ? »
Il ne put rien en dire, il était allonger sur le sol de ça chambre et tout les mages-blancs du château s’affairaient autour de lui. Il n’était pas loin d’y laisser la vie mais la mort le laissa continuer son chemin pour cette fois…
Notre groupe arriva près d’une grande montagne et Dudul s’exclama :
« Ha Dur-Gang on vas voire mes parents ? »
Rashka était très intriguer de savoir qui avait mis au monde ce gnome zeuzottant à poil roux mais se retint de tous commentaires, pour le moment il était un fardeau et ça le gênait…
Alors une idée farfelue passa dans l’esprit de Dudul et il la mit en pratique tout de suite. Il fit mine de s’effondrer en mettant la main aux fesses de l’elfe… Elle ne dit rien, maintenant il était sur.
« T’est pas z’une elfe, et au minimum t’est pas z’une femme. »
« Tu doute de moi ? Bien petit et comment le sais-tu ? »
« Et bien d’abord une femme ne zert pas la main en riant un peut grazement en retrouvant zes z’amis… Ze sait que ze zuis le zeul à l’avoir remarquer. Bon et en pluze quand on met la main zur les fesses d’une fille même si on ne l’a pas fait exzepret elle reazie. Alors voilà tu es quoi ? »
« Et oui je ne suis pas un de ces arrogants elfes, il n’aurait jamais réussit à maîtriser les runes, tu es douer petit. Qui je suis a voilà la question ! » Pendant qu’il disait cela sa voix redescendait dans les graves, il rapetissait et prenait de la carrure. « Je suis Grag-Verkras-Kelgore-Alkalos-Zeugnas-Ighnoneras-Elcolag d’Enjigor aussi dit : La montagne d’adamantium, le colosse d’onyx, maître runomorphe, maître rune d’Enjigor, tonneau-sans-fond, et bien d’autres noms encore et si c’est ma race qui t’intéresse : je suis un nain d’un petit siècle. »
Lorsqu’il eut fini sa phrase sa transformation s’acheva et ils eurent devant eu nain d’un mètre vingt de haut et de presque un mètre de large. Il ne portait pas d’armure, une simple tunique verte était sur lui et une cape plus foncer lui ornait les épaules, ces cheveux flamboyants juraient avec sa tunique et il portait une longue barbe non entretenu. De grosses bottes marron lui protégeaient les pieds et à sa ceinture marron pendaient des dizaines d’armes et d’objets contendants ou tranchants.
Alors Dudul s’approcha du nain, se mi-face à lui fit un pas à droite puis deux vers sa gauche et revint tout contant vers Synn et lui dit à l’oreille :
« On le prend avec nous, on en peut en chazer deux comme moi derrière lui »
Synn avait déjà son opinion quant à ce sujet et l’avis de son petit élève du moment n’allait pas changer grand chose.
« Pourquoi nous as-tu aidé ? » Sa question claqua, presque agressive.
« Ha madame ne veut pas de moi ! Et bien je vais vous dire, j’ai été envoyé par les nains pour vous seconder, ils ont eu vend de ce sujet et ont décidé de vous seconder discrètement. Ils m’ont enlevé à une autre mission pour que je vienne c’est pour ceci que je ne suis pas arriver à l’heur au conseil !! »
« Elion tu le connais ? » Sa seconde question demandait une réponse dans l’instant et elle ne se fit pas attendre.
« Oui j’ai déjà eu à faire à ses talents mais il était mon adversaire la dernière fois. »
Synn regarda un moment Grag qui finit par sortir un papier d’une poche intérieur de sa tunique. Elle portait un seau constituer d’une maison dans un arbre et de deux haches, Synn le reconnut tout de suite les nains d’Enjigor grands mercenaires, ils avaient donc décidé de se rallier à la résistance. Elle ouvrit la lettre et la lue.
« Tu es accepté. »
Fut la clé de la joie de Dudul qui éclata en se rependant sur tout le groupe.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://krogan.canalblog.com/
Nachew
Impératrice
Impératrice
avatar

Nombre de messages : 1634
Age : 30
Localisation : Surement pas sous les fesses de Primo !
Date d'inscription : 04/12/2006

MessageSujet: Re: Le parchemin du dragon (sans correction)   Ven 12 Jan 2007 - 23:31

Hop, correction terminée :)
http://upload.is.free.fr/upload/roihlqmu.doc

Pour l'histoire en elle même, elle me plait toujours autant ^^
Chouette un nouveau personnage ! (Tu vas devoir tous les dessiner hihi)
Des petites scènes bien marantes en effet... je ne dénoncerais pas un certain Dudul un peu coquin sur les bords :p


Sinan pour le côté syntaxe, 2 remarques principales :

- Evite la répétition des "Et" à chaque début de phrase, c'est assez lourd.
- Tu as un problème avec les participes passés xD. Au moins pour les verbes du 1er groupe utilise la méthode du verbe "prendre" (moi je préfère le verbe "mordre" ^^) : lorsque dans ta phrase tu as un verbe finissant par le son "é", remplace le par un le verbe "prendre". Si tu dois conjuguer ce verbe, alors il faudra mettre "é", si tu dois le laisser à l'infinitif, alors cela sera "er". Bon c'est pas très clair expliqué comme cela, mais normalement on apprend ceci en primaire ;).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
krogan-drad
alias Cynn, alias Fuay, alias Ugo
alias Cynn, alias Fuay, alias Ugo
avatar

Nombre de messages : 465
Age : 28
Localisation : Loin de tout, mais le plus près possible de sa belle ... mort ? disparu ? Il reste le vent.
Date d'inscription : 02/12/2006

MessageSujet: Re: Le parchemin du dragon (sans correction)   Lun 15 Jan 2007 - 20:36

Elion personnage intrigant voilà un peut de son histoire ^^

Pour natch scuse j'y arrive pas à corriger mes fautes et pour l'info je tape sous word >< (et j'ai déjà perdu 4 point au bac de français aussi ^^)

Citation :
Puis Synn pris la lettre et elle s’embrasa sous les yeux ébahis de Rashka.
« Mais tu maîtrise le feu ? »
Elle l’avait presque oublié, lui qui était sensé les sauver… Elle y avait cru un instant mais maintenant elle se demandait pourquoi elle restait avec lui … De plus elle venait de ce trouver un élève vraiment ignorant. Soudain une idée germa, plutôt que Rashka soit inutile il lui servirait à passer son diplôme, ce diplôme dont elle avait rêver de « Maître ».
« Voilà je vais te répondre mais je vais aussi te poser une question. La réponse c’est tout corps inflammable en contacte d’une trop grosse quantité de magie s’embrase. Maintenant ma question : Rashka veux-tu devenir mon élève ? »
Même si Dudul faisait du brouit et que le nain bien vite entraîner chantait très fort Secret avait entendu. Il réagit très vite en se plaçant à coter de Synn et prit la parole :
« Tu veux passer ton diplôme de Maître, la prise d’élève se fait en présence d’un puissant. Mais le puissant c’est à toi et à ton élève de le choisir, de choisir votre protecteur … Mais je ne pense pas que ce soit le bon moment pour prendre un élève, ce choix est tien mais réfléchit à mon conseil. »
Il hésita puis reprit
« Et on ne prend pas un élève par défaut ou par absence de candidats, certain cherchent des années avant de trouver leur élève. C’est un pacte complexe que tu compte faire. »
Synn hésita à son tours puis se tourna vers Rashka qui était un peut perdu et déclara :
« On en reparlera plus tard profite du campement. »
« Un campement mais quel … »
Sa phrase s’arrêta le nain venait de poser une main par terre et une rune se formait. Elle s’élargit jusqu’à faire un bon diamètre puis six arbres se mirent à grandir et formèrent d’eux même un campement : des lits se créèrent dans les branches …
Mais déjà Dudul se faisait remarquer. Il grimpa sur l’arbre central où était déjà le nain car lui aussi était au centre de la rune et invita les autres à le suivre. Il montèrent tous dans les arbres : Elion en quelques bonds de branche en branche, Dudul semblait à un écureuil qui avait trop but mais sa méthode marchait, Synn se fit remarquer par son agilité et Secret montra encore sa maîtrise de la téléportation. Puis se fut au tour de Rashka de monter : il commença laborieusement à se hisser de branche en branche puis à une dizaine de mètre du sol il se rendit compte que Synn le regardait son cœur rata un battement et il glissa, lâchant toute prise.
La magie résonna d’un juron et Rashka prit conscience d’une autre facette de son art du vent. Synn s’était cacher les yeux et aucune personne ne vit deux ailes entièrement constituées d’une magie verte se former sur son dos, ni ne vit les ailes devenirs de grandes ailes noires membraneuses et personne ne le vit se rattraper d’extrême justesse et monter en flèche vers le ciel. Puis il se posa pas loin de Synn et ses ailes disparurent. Personne ne l’avait vu. Puis Dudul arriva en criant :
« Hé ! Razhka vient donc voir, il a fait pouzer un Zevenol »
Synn enleva les mains de ses yeux et crut à une illusion et partie avec Rashka vers le centre de l’arbre en suivant Dudul dans ce labyrinthe de branche. Dudul encore plus joyeux que d’habitude ponctuait ses zigzags entre les branches de petit hic. Puis il arrivèrent au centre de l’arbre où le nain avait recrée une grande chambre commune et surtout au centre une fontaine d’où coulait un liquide ambré. En les voyant arrivé le nain déclara :
« Ce petit a du flaire, il à sus et est arriver au centre avant moi. Quand je suis arrivé, il était déjà sur la fontaine du Sevenol et vous savez ce qu’il m’a dit ? « Il est bon ton Zeverol z’est le meilleur que z’ai zamais bu, auzzi c’est le premier » et il est partie vous chercher… »
Synn se demanda pourquoi elle l’avait accepté et commença à lui courir après pour lui donner une bonne correction. La course fut longue et bien que Synn soit plus rapide chaque fois que Dudul hoquetait, il se téléportait et récupérait assez d’avance pour reprendre un peut de se liquide qu’il convoitait dans la fontaine. Secret s’était assit et ne semblait attacher aucune importance à la poursuite ce qui n’était pas le cas du reste du groupe. Grag s’était poser à coter d’Elion et regardait la course en sirotant un peut de Sevenol et Rashka suivait Synn des yeux sans savoir que faire. Puis elle passa à coter d’Elion et Rashka se résolu à lui poser la question qui l’embatait tant :
« Elion tu es aveugle ? »
Le sourire de ce dernier retomba mais il s’attendait à ce que tombe la question un jour ou l’autre.
« Si tu te refaire à mon bandeau que je porte sur les yeux c’est que je vois trop bien… Synn t’a dit que je suis un perce-cœur, ma race à quelque aptitudes hors du commun : Nous tenons notre nom de notre pouvoir à regarder à l’intérieur des gens. Je veux dire par-là que rien qu’en croisant le regarde de quelqu’un je peux savoir ce qu’il pense, ses envies du moment, son histoire et même toutes ses pulsions inconscientes. Il y a encore quelques années encore nous étions les juges impartiaux de ce monde. Cela fait maintenant quelques centaines d’années que j’ai décidées d’arrêter de voir car le monde devient trop rude, c’est une sorte de fuite je te l’accorde et j’en suis conscient. J’ai donc développé une autre technique pour voir j’utilise la magie comme un sonar en envoyant mon aura, cela me permet de voir mais dans un sens différant de celui que tu l’entends, réfléchit y si tu le souhaite… »
Puis Dudul, qui s ‘était arrêté comme Synn pour entendre l’histoire d’Elion, pris la parole :
« Montre-nous tes yeux Elion je vais bloquer ton pouvoir, juste quelque seconde je ne serais pas capable de mieux mais essayons… »
Elion eut un rictus comme s’il ne croyait pas Dudul capable de cette action puis commença à dénouer son bandeau. Alors secret se leva et rejoignit le groupe, il connaissait le seul sort capable de bloquer se pouvoir hors peut de gens le savaient.
Alors qu’Elion ôtait son bandeau une énergie noire commença à tournoyer autour de Dudul, tous sentire leur magie leur échapper, puis l’énergie se cala devant les yeux d’Elion et devint transparente. Alors pendant une fraction de seconde on peut voir ses yeux d’un bleu pur, ces yeux d’aveugle qui semble sans fond, ses yeux dans lesquels on se perd, ses yeux que l’on pourrait contempler pendant des heures, cette mer de pureté dans la quel on plonge les siens pour ne jamais en ressortir. Elion remis son bandeau alors que Dudul tout fier se pavanait. Synn en avait oublier sa poursuite et Grag ne semblait pas étonner. Rashka en quittant les yeux d’Elion avait entendu un son venant de Secret et qui semblait avoir un écho en lui : « Non-magie ».
Après ce petit aparté tout redevint normal. Dudul s’amusa à taquiner Synn alors que cette dernière réfléchissait au après. Grag reprit une conversation avec Elion et Secret reparti dans son coin. Rashka qui n’avait toujours pas trouver sa place déambula un long moment hésitant entre rejoindre Synn ou essayer de rentrer plus en contacte avec d’autres membres du groupe.
Puis vint la nuit et tous rejoignirent leurs chambres. Rashka n’arrivant pas à dormire rejoignit la pièce centrale et y découvrit Elion qui d’un air calme lui déclara :
« Je t’attendais, je savais que tu n’arriverais pas à dormire, tu te sens trop faible et trop inutile voilà la raison de ta venue, je me trompe ? »
Non il disait toute la vérité Rashka décida que le silence serait une réponse satisfaisante. Elion reprit donc :
« J’ai donc décidé d’organiser pour toi un entraînement dont Synn ne serait pas au courant, toutes les nuits tu rejoindras l’un de nous qui assurera ton entraînement pendant une partie de la nuit, qui que se soit tu suivra son entraînement. Si tu ne viens pas trois nuits de suite sans raison valable nous considèrerons que l’entraînement est terminer. Cette nuit c’est moi qui assurerai ton entraînement. Es-tu près ? »
Rashka sans un mot s’inclina pour signifier que oui et qu’il les remerciait
« Et de plus au moindre signe de réveille de Synn l’entraînement s’arrête. »
Puis Elion dégaina sa lame, silencieux, et sans un bruit attaqua. Rashka lui aussi sortie sa lame, et para le coup inextremiste. Pour Rashka son adversaire semblait d’une rapidité fulgurante alors qu’Elion lui retenait ses coups et sa vitesse. Le combat se résuma à des attaques de la part du maître alors que l’élève incapable de trouver la moindre faille dans la défense de son supérieur ne faisait que parer. Le combat se finit lorsque que Rashka tentant vainement d’attaquer Elion pour la première fois trancha une branche qui tomba en faisant un grand bruit. Alors Elion rangea son katana et partie en courant Rashka resta sur place un moment ne comprenant ce qui se passait que lorsqu’il entendit des bruits de pas. Ne sachant que faire il fit sortire les ailes et s’envola vers la voûte à la quelle il s’accrocha. Une petite rune apparut sur la branche couper qui disparu aussitôt. Puis Synn rentra, inspecta la pièce et à défaut de trouver quelque chose retourna se coucher croyant à un rêve ou à une autre illusion. Rashka rejoignit sa chambre et exténuer s’endormi aussitôt.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://krogan.canalblog.com/
Nachew
Impératrice
Impératrice
avatar

Nombre de messages : 1634
Age : 30
Localisation : Surement pas sous les fesses de Primo !
Date d'inscription : 04/12/2006

MessageSujet: Re: Le parchemin du dragon (sans correction)   Jeu 18 Jan 2007 - 20:41

Correction disponible ! : http://upload.is.free.fr/upload/9dh057kv.doc

Cette partie a été assez longue à corriger du fait des (très) nombreuses répétitions.
Je vais rajouter un lien dans le post-it "La chasse aux fautes !" sur les synonymes.


Sinan, le travail fini et après une petite relecture, je me suis bien marrée, notamment lors de la course poursuite Dudul/Synn ! ^^ (il est trop fort ce p'tit gars :) )

Bonne idée aussi que celle de l'entraînement...

Continue ;)


PS: Tu l'aimes ton "t" à Natch ! hihi *fait sa casse-couille*
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
krogan-drad
alias Cynn, alias Fuay, alias Ugo
alias Cynn, alias Fuay, alias Ugo
avatar

Nombre de messages : 465
Age : 28
Localisation : Loin de tout, mais le plus près possible de sa belle ... mort ? disparu ? Il reste le vent.
Date d'inscription : 02/12/2006

MessageSujet: Re: Le parchemin du dragon (sans correction)   Ven 19 Jan 2007 - 14:19

Et voilà la suite encore ^^

Citation :
Le lendemain fut des plus normal : Dudul avait trouvé comment faire de la musique et il s’en donna à cœur joie. Or Dudul était un lève tôt et dans un arbre que peut-on faire d’autre que taper sur tous ce qu’on trouve avec des branches. Ceci permis un réveil tranquille et de bonne humeur. Puis Synn exposa son plan :
« Aujourd’hui nous allons au cœur de Dur-gang voir ma demi-sœur, elle fait aussi partie de la résistance et nous accueillera sans doute en grande pompe… »
Puis elle descendit de l’arbre et mis son plan à exécution de façon simple en se dirigeant vers Dur-gang. Tous la suivirent sans discuter, elle avait une sorte de charisme inné qui lui permettait de se faire respecter par tous et à peut près obéire par tous hormis Dudul. La petite fille se mis donc en route sans encombre, Elion à coter de Grag discutait calmement tandis que devant Synn côtoyait Secret sans échanger le moindre mot et qu’à l’arrière Dudul essayait de mener un Rashka plutôt absent vers une conversation mouvementer. Puis le nain éclata d’un rire tonitruant et Dudul glissa deux mots à Rashka qui firent leurs effets :
« Tout de même un arbre en un zeul coup zoli zoli … »
Tout de suite le cerveau de Rashka se remettait en mouvement il avait tous assister au premier entraînement sauf Synn et il ne les avait même pas remarquer… était-se un compliment ?
Puis Dudul reprit :
« Ze soir z’il y a-le temps tu zera entraîner par Zecret, tu a trop de chance moi zamais un puissant n’aurait bien voulut m’entraîner, comment za ze fait ? »
« A vrai dire je n’en ai aucune idée… »
« Même pas une toute petite ? » Dit Dudul en ouvrant de grands yeux de biche.
Rashka se résolut à mener ça petite enquête :
« Dudul, toi qui sais tout… » ces mots eurent l’effet souhaiter et Dudul gonfla son poitrail.
« Qu’es-ce qui te vient à l’idée si je dis Kroaksy ? »
Dudul répondit fièrement :
« Z’est un dieu que l’on ne connaît presque pas, mais il est vénérer de partout pour za puissance. Tu ne trouveras zamais aucun prêtre de Kroakzy car il refuse soit disant un culte en son nom, il existe quand même un grand prêtre pare-t-il mais son nom reste zecret. »
« Et si je te dis Rashka ?
« Humm… il y a un pièze ? Sinon ze dirais que z’est ton mon… »
Ce n’était pas la réponse qu’il attendait mais leur discussion devait s’arrêter car il arrivait dans la montagne et Synn appela Dudul. Celui-ci passa devant et aucun des oiseaux étranges qui peuplait cet endroit, qui pourtant semblait de redoutable chasseur capable d’emporter un homme, ne les attaqua. Il apprit par Elion que Dudul était de leur race sauf que lui ne se transformerait jamais car il possédait de la magie et pas uniquement de la non-magie. Ces oiseaux appeler reygans pondait des yeux d’où sortait des humanoïdes qui redevenait après quelque année en quittant leur cocon des oiseaux de proie mortel pour les humains.
Ils arrivèrent bientôt près d’un grand escalier qui s’enfonçait dans le cratère de la montagne puis dans une grotte. Le parcours était un vrai labyrinthe pour les non initier or Synn connaissait le chemin. Le petit groupe arriva dans une ville construite dans un canyon, construite en longueur la ville était en partie troglodyte mais le plus remarquable c’était son château. Il s’élevait jusqu’en haut du canyon et on devait voir dépasser sa plus haute tour comme une pointe de flèche dans un océan ocre, comme un défi lancer aux cieux.
Mais Synn ne s’attarda pas sur la contemplation de la ville et continua sa route imperturbable. Comme tous s’écartait sur leur passage ils arrivèrent vite au château. Les portes s’ouvrirent devant eux et… Synn fut déçut : Personne pour les accueillir, personne pour leur souhaiter la bien venu. Elle pris un couloir et tous la suivirent, et elle les mena dans une grande salle vide de toute personne seul des gardes poster devant la porte s’étaient écarter en voyant la fureur dans les yeux de Synn. Il était encore dans la salle quand une voie retentie à l’extérieur :
« Quoi ??! Vous les avez laissé enter alors que la princesse … »
Les mots se perdirent et seul le nain sembla les avoir entendu et se transforma instantanément en une elfe couverte de tatouage, la même qui les avait délivrer de Zengo. Rashka et Dudul se retournèrent vers le couloir d’où venait la voie et Synn comme Grag fixait une fontaine…
Puis l’onde fut briser par la sortie d’une Vénus, sans coquillage ni atours, sortie de l’eau une femme chats à la fourrure plus importante que celle de Synn recouvrant tout son corps sans voiler ces formes. Elle avait pour seul arme une dague à ça cuisse droite et sa beauté. Elle regarda à sa droite, elle avait entendu la voie de ça gouvernante mais qu’y avait t’il de mal à se monter seulement recouverte de sa protection naturelle à deux femmes et à un aveugle ?
Puis Dudul se rendit compte que l’action se passait en faite de l’autre coter et il se retourna et poussa un peut Elion pour voir ce qui se passait. Il ne fut pas déçut, à part par le faite que cette jolie demoiselle criait beaucoup mais beaucoup plus fort et plus aiguë que lui.
Des gardes entrèrent en trombe dans la pièce alors que femme chat replongeait dans l’eau. Secret repéra tout de suite que ça ne servait à rien de se débattre et il leva ses bras, il aurait put tous les tuer mais à quoi bon attaquer un possible allier ? Les autres firent de même sans hésiter et ils furent envoyer dans une geôle sombre et humide comme se doit de l’être toute prison. Les mures en onyx enchanter bloquait toute magie et faisait de cette cellule un trésor à elle seul.
Très vite Synn se mis à refuser le traitement qu’on lui proposait et demanda à ce que l’on lui permette de voir la princesse. Ce qui fut fait dès qu’elle eut chuchotée quelque chose à l’oreille du garde. Synn partie et le soir tomba. Secret se leva et regarda Rashka :
« En voilà un bon entraînement, fait de la magie dans cet espace. Ceci va me permettre d’introduire les règle de base… Cela vaut aussi pour toi Dudul alors écoute bien. Dans se monde il existe des centaines de magie et des milliards de façon de les utiliser. Mais toutes ces magies peuvent être regrouper en trois grand type : La magie, la contre-magie, et la non-magie. Chacune à ces propriété et ses effet propres et toutes répulsent ou s’assemble avec un autre type. »
Il dessina sur le sol : il écrivit les non de chaque type puis fit des flèches, de non-magie vers magie, de magie vers contre-magie et de contre magie vers non-magie.
« Voici le sens répulsif tourné dans l’autre sens et vous aurez le sens aditif. Un bon mage peut toujours gagner contre un non mage… Ceci ne veut rien dire de plus que ce que j’en ai dit. »
Rashka faillit lancer un « vivre les phrases sibyllines. » mais il se retint pour ne pas vexer son entraîneur du jours.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://krogan.canalblog.com/
Nachew
Impératrice
Impératrice
avatar

Nombre de messages : 1634
Age : 30
Localisation : Surement pas sous les fesses de Primo !
Date d'inscription : 04/12/2006

MessageSujet: Re: Le parchemin du dragon (sans correction)   Mar 23 Jan 2007 - 16:52

Suite corrigée : http://upload.is.free.fr/upload/e2gy6rek.doc

Hum que dire à part qu'il y a moins de répétitions mais pas mal de fautes d'accord que tu pourrais corriger seul avec une bonne relecture.

Sinan Dudul est toujours en forme (le coquinou !! ^^) et Synn à toutes les raisons d'être déçue : quel accueil ! x)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
krogan-drad
alias Cynn, alias Fuay, alias Ugo
alias Cynn, alias Fuay, alias Ugo
avatar

Nombre de messages : 465
Age : 28
Localisation : Loin de tout, mais le plus près possible de sa belle ... mort ? disparu ? Il reste le vent.
Date d'inscription : 02/12/2006

MessageSujet: Re: Le parchemin du dragon (sans correction)   Dim 25 Fév 2007 - 11:55

Une petite suite au retour des vacances ^^
Nach si ça te dit encore voilà du boulo ^^

Citation :
Dudul tenta un moment en vint de faire de la magie et se fut de même pour Rashka qui se laissa tomber sur le sol humide de la prison. Elion n’avait rien tenter et les deux apprentis s’en étonnèrent Dudul lança donc :
« Tu te croit trop fort pour ne rien ezzaier ? »
Le perce-cœur un sourire indulgent lui répondit :
« Il existe aussi des milliards de façon d’utiliser la magie moi elle coule dans mes veines me venant en aide de façon physique il est donc impossible pour moi de l’extérioriser. Je suis ce que l’on appelle un moine-guerrier… »
« Hum … »
Lâcha Dudul mécontent que la réponse soit si simple.
Puis Synn revint heureuse avec la clef de la cellule.

Il s’installèrent dans cette grande ville le temps de connaître plus précisément le déplacement des empereurs et d’avoir un plan. Synn avait même réussit à leur faire avoir des chambres dans le château et tous les soirs ils mangeaient au repas de la princesse des lieux sans pour autant en apprendre plus sur elle. Mais cette utopie changea le trois jour après leur libération…
C’était la fin du dîner qui s’était passé sans encombres majeurs : Dudul avait mangé pour six et Secret était parti en mission de reconnaissance avec un groupe d’élite prêter par la princesse. Tous montèrent dans leurs chambres respectives.
Dudul une fois arriver s’effondra sur son grand lit à baldaquin et s’endormit aussitôt sans remarquer les deux élémentaires d’eau qui se formait au coin de la chambre mais étant un être normalement non-magique ces derniers ne le remarquèrent pas.
Elion lui rentra dans ça chambre par la porte et en sortie aussitôt par la fenêtre après avoir remarquer le mouvement magique du à l’invocation qui avait lieu dans sa chambre. Courant sur les mures du château tel une araignée il arriva à sortir de la ville canyon sans que personne ne s’en aperçoivent une fois à l’extérieur et loin de tous il se battit contre les élémentaires qui lier à lui par magie l’avait retrouver. La bataille fut longue et dura une bonne partie de la nuit mais Elion en sortie vainqueur grâce à son épée qui forgé par des perces-cœurs pouvait même blesser des créatures élémentaires et donc éthérées.
Synn quant à elle fut capturer dès qu’elle entra dans sa chambre sans avoir eu le temps d’opposer la moindre résistance.
Rashka arriva dans sa chambre ignorant tout de se qui se passait dans des chambres à l’autre bout de château et se posa comme tout les jours les même questions : « Pourquoi nous avoir tant écarter les uns des autres ? Les chambres d’à coter sont vide pourquoi les autres ne sont pas loger ici ? Pourquoi suis-je le seul à loger dans cette aile du château ? Quel est le piège ? ». Mais ce soir il allait trouver la réponse …
Alors qu’il ouvrait sa fenêtre il entendit quelqu’un toquer à sa porte pensant que s’était un de ses amis qui venait pour l’entraînement il déclara un simple « entrez » sans se retourner et finit son geste. Alors que les bruits de pat se rapprochaient. Il ne se retourna pas quelque chose n’allait pas se n’était pas un des ses compagnons qui arrivait : ce n’était ni le pas souple d’Elion, ni les petites enjambés de Dudul, ni le pas appuyer ne Secret. Mais quand il arriva à cette conclusion s’était trop tard les pas s’étaient arrêtés. Puis il sentit deux bras passer devant lui et se rejoindrent pour l’étreindre … Qui ? La personne posa sa tête contre le dos de Rashka qui en resta bouche bée. Puis il fit glisser son regard jusqu’au fin bras de femme qui lui enserraient le tors, ces bras reconnaissables entre mille, les bras de la princesse des lieux… La son étonnement n’en fut que grandit cette jeune femme distante avec tous et surtout avec lui était entrain de l’enserrer ? Pourquoi ? Qu’avait-elle derrière la tête ? Et s’il n’y avait rien d’obscure ?
Il respira une grande bouffer d’air frai et se retourna. Oui c’était bien elle qui enfouissait maintenant ça tête contre son tors et même s’il se demandait ce qu’elle faisait là il ne put s’empêcher d’étreindre à son tour cette belle jeune femme.
Ils restèrent comme ça un moment puis la femme chats leva la tête pour dévoiler deux magnifiques yeux bicolores qui fondirent sur ceux de Rashka. Les yeux de la princesse était vert et bleu mais pas vairon, les deux couleurs se retrouvait dans chacun des yeux leur donnant un effet envoûtant. Puis elle se hissa sur la pointe des pieds et déposa sur les lèvres de Rashka un long baiser. Puis elle lui demanda :
« Pourquoi suis-tu Synn ? »
Rashka ne sut que répondre vu que lui-même n’en savait rien. Puis elle ajouta d’une voix douce :
« Reste avec moi. »
Elle se blottit contre le corps de Rashka qui envoûté et scindé en deux ne savait que répondre. Pourquoi ne pas rester avec elle qui semble l’aimer ? De plus elle à tous les arguments pour ce faire aimer… Mais la cause de Synn lui avait sembler si juste au premier regard, et puis rester avec Synn qu’il avait aimer dès le premier regard dès sa naissance dans ce monde. Le choix, les dilemmes voilà qui ne lui avait jamais plut pourtant une voix en lui avait toujours chuchoter :
« Ce n’est que dans les choix que l’on sait vraiment qui on est. »
Alors que choisir ? …
Rashka resta assit sur son lit toute la nuit pensant à ceci alors que la belle l’avait quitté avec un dernier baiser et un :
« Fait moi part de ton choix demain. »

Alors que le jour se levait Dudul fut réveiller par une odeur de lapin griller à la broche. Il se trouvait en haut du canyon au coter d’Elion mais ceci ne l’inquiétait pas plus que ça, tout ce qui l’importait c’était manger.
« Sa va pas de problème ? »
Lâcha Elion à Dudul qui en plus de zezotter répondit avec la bouche pleine :
« Non mais ton lapin est très bon. »
Puis une fois qu’il eut finit de manger il demanda :
« Heu quez qu’on fait là ? »
« Et bien pour simplifier, je t’ai tiré des mains de deux élémentaires d’eau qui en avait après toi dans le palais de la princesse »
« Yazouh ben dit donc za va toi, tien za me fait penser que z’ai soif et que ze prendrait bien eu peut de viande salée. Ou plutôt un coup de viande salée puis après de l’eau par ze que la viande salée donne soif. »
Dit Dudul identique à lui-même surtout dans les situations les plus bizarres.
« Bon si on allait zauver les autres… par ze que tu a eu le temps de ne zauver que moi. Zuper moi à la rezcouzze !! Alors le plan heu ze te zuis… hou za z’est de plan bien za !! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://krogan.canalblog.com/
Nachew
Impératrice
Impératrice
avatar

Nombre de messages : 1634
Age : 30
Localisation : Surement pas sous les fesses de Primo !
Date d'inscription : 04/12/2006

MessageSujet: Re: Le parchemin du dragon (sans correction)   Dim 4 Mar 2007 - 15:04

Toujours là pour corriger ! ^^ : http://upload.is.free.fr/upload/v33ug08t.doc

Et encore de nouveaux rebondissements dans cette histoire ! Haha ! Mais que va choisir Rashka ?! Et que vont devenir ses amis ?!

La suite la suite !


PS : Pour la critique, il faut vraiment que je prenne le temps de tout relire d'un trait, hors en ce moment je n'ai pas ce temps de libre, ou tout simplement pas le coeur à le faire... Mais un jour tu l'auras ! x)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
krogan-drad
alias Cynn, alias Fuay, alias Ugo
alias Cynn, alias Fuay, alias Ugo
avatar

Nombre de messages : 465
Age : 28
Localisation : Loin de tout, mais le plus près possible de sa belle ... mort ? disparu ? Il reste le vent.
Date d'inscription : 02/12/2006

MessageSujet: Re: Le parchemin du dragon (sans correction)   Mer 4 Avr 2007 - 23:08

petite suite ^^ mais que vas choisire Rashka

Citation :
Mais rien ne se passa dans la chambre du nain jusqu’à l’aube. Mais peut avant le lever du soleil la porte grisa légèrement mais Grag ne dormait pas : trop de magie avait lieu dans ce château…
Il se leva d’un bond, et il se trouva face à un être encapuchonner de la taille d’un humain.
« On m’envoie un mage c’est gentil … Mais vous n’êtes pas là pour m’apporter le déjeuner, je me trompe ? »
La réponse ne se fit pas attendre et une sphère entièrement constituer d’eau fondit sur le mercenaire, il l’intercepta dans la main et la fit disparaître en fermant le poing.
« Ts pour qui me prenez-vous ? »
Une deuxième sphère bien plus grosse fusa de sous la toge… le nain y opposa une paume et une rune se forma avant l’arriver de la sphère. Puis la magie repartie vers son envoyeur qui n’eux le temps de se protéger qu’au dernier moment laissant entrapercevoir sous la toge … du poil bleu.
« C’est bien ce qui me semble. Vous maîtrisez l’eau, vous faite même parti des empreur-mage. Vous nous aviez bien mais pourquoi nous avoir laisser sortire de prison ? »
Une vague se forma devant le mage, elle semblait coupante et capable de déchiqueter n’importe quoi, Grag y opposa le tranchant de ça main et celle-ci se fendit et passa des deux coter du nain.
« Rashka c’est ça ? Alors finissons de jouer, vous vouliez le prendre avec vous pour qu’il vous aide à grandire et pour ceci vous ne pouviez le prendre par la force. »
« Et oui et il va nous rejoindre mais comme tu sais qui je suis, tu dois mourir. Il est vrai que j’ai laissé Synn vous sortire de prison car lorsqu’elle m’a dit qu’elle était accompagner de Rashka un plan m’est venu à l’esprit. Et la résistance sera perdue qui aurait cru que la princesse de la résistance viendrait elle-même se jeter dans la gueule du loup. »
« Du loup, vous ne savez pas de quoi vous parler c’est vous qui vous y jeter… »
Puis sur ces derniers mots le nain tourna sur lui-même la main en avant. Une rune se formait autour de sa taille, puis il se mit en position de combat tel un ninja. Dans sa main légèrement fermée apparut une grande hache tout en fer.
« Je te présente Grisgare, elle à déjà goûter du sang des tiens et en redemande … »
Puis il chargea déviant de sa hache la multitude de boules d’eau que lui envoyait son adversaire. Il abattit sa hache sur le bras du mage laissant sur ce dernier une plaie béante qui le cloua au sol puis il se téléporta sur un dernier « On se reverra » alors que l’empereur-mage se préparait à lancer ça contre attaque.
Il tomba sur un coussin qu’Elion avait installé par terre au grand étonnement de Dudul.
« Et toi auzzi tu fais encore partie de l’équipe fun !! »
Puis il attaqua son sixième poulet.
Elion regarda Grag qui lui répondit :
« Secret revient dans trois jours en attendant, je vais vous raconter ce qui c’est passer pour moi et nous allons trouver un plan adapter. »

Trois jours voilà le temps qu’elle avait pour mettre Rashka avec elle, alors pourquoi hésitait-elle a faire ce plan qu’elle avait prévus. Comme si blesser l’envoyer de Kroaksy pouvait la gêner, pourtant elle attachait de l’importance à ce jeune homme, c’était le premier alors pourquoi lui !! De toute façon elle allait mettre son plan à exécution comme ça elle le garderait près d’elle. Elle avait sous estimer ce nain et maintenant elle avait une plaie sur tout le bras.
Elle était installer dans la grande salle avec devant elle un bol d’eau de divination, Synn en avait trop dit, elle était ridicule elle avait même parlé de l’anneau. Puis la porte s’entrebâilla et Rashka entra l’air penaud.
« Voilà je ne peux accepter ta proposition … »
« Pourquoi ? »
Déclara la princesse en larme et même si elle avait prévu un sort pour ça ces larmes étaient vraies !
« Et bien j’ai fait une promesse à Synn et … »
« Je le sais et je ne voulais pas te montrer ça mais il ne faut pas que tu reste dans l’erreur »
Elle marmonna quelque chose entre ses pleures qui ressemblait beaucoup à ce qu’avait dit l’elfe noir et Synn apparut dans l’eau. Sous les ondes former par les larmes de la princesse elle tournait dans une chambre en jurant puis elle déclara au comble de son énervement :
« Tu ne sers à rien Rashka, tu n’es vraiment bon à rien !! »
Puis elle jeta l’anneau qui se brisa à terre. Le loup se sépara du lynx et une corde lâcha dans le cœur de Rashka un son roque et tenu et un sort disparut de son aura. Puis il s’effondra la tête dans les mains.
« Un idiot voilà ce que je ne suis rien qu’un idiot stupide. Je savais qu’elle ne voulait pas de moi et pourtant je m’accrochais désespérément et voilà que ma cordelette lâcha. »
La princesse l’enlaça pour le consoler et il la laissa faire pour finir il allait accepter son offre elle au moins était gentille avec lui et semblait réellement l’aimer. Il s’était bien accrocher à un coup de foudre ça devait bien exister pour les autres. Il bascula sa tête qui se retrouva coller à celle de la princesse puis il hurla son chagrin comme n’importe quel loup l’aurait fait.

Secret regarda autour de lui en plein désert le pied poser sur un cadavre dont l’âme s’était repentie et l’avait rejoint. Le moissonneur d’âme quel telle était son surnom frissonna devant la puissance émotive de ce hurlement qu’il savait venir de Rashka. Alors elle avait été plus rapide que prévus à lui de les étonnés…

Après un long moment Rashka se releva étonner la femme chats le regarda une nouvelle lueur brillait dans ces yeux. Une lueur d’un noir profond d’un noir onyx. Puis elle l’embrassa oui elle l’aimait et maintenant qu’il était avec elle, elle voulait bien l’admettre. Le nouveau seigneur de ce château lui rendit son baiser et regarda autour de lui comme s’il venait de renaître : une belle demoiselle qui l’aimait, un lui où vivre … que demander de mieux ! Une vie dehors pour défendre un monde qui n’était pas le sien contre des gens qui ne lui avait rien fait de mal.
Dehors un crie monta et la femme chat sursauta. Un garde entra et déclara :
« Le seigneur Grenzare nous attaque. Il veut ces terres. »
Bien que les empereur-mages se soit installer au pouvoir les guerre de territoire n’avait pas cesser.
Rashka regarda le garde donna un baiser à sa bien aimée et dégaina son épée puis sortie de la pièce, le pas souple d’un combattant aguerri.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://krogan.canalblog.com/
Myazu
Ancetre
Ancetre
avatar

Nombre de messages : 397
Age : 26
Localisation : surement en train de cuvé une nouvelle potion quelque part...
Date d'inscription : 13/01/2007

MessageSujet: Re: Le parchemin du dragon (sans correction)   Jeu 5 Avr 2007 - 12:13

Krogan, tu me diras quand ce sera fini, je ne la lit pas encore je préfère que tu l ai fini pour pouvoir la tiré papier avec word, ça a l air pas mal pour ce que j ai lu Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
krogan-drad
alias Cynn, alias Fuay, alias Ugo
alias Cynn, alias Fuay, alias Ugo
avatar

Nombre de messages : 465
Age : 28
Localisation : Loin de tout, mais le plus près possible de sa belle ... mort ? disparu ? Il reste le vent.
Date d'inscription : 02/12/2006

MessageSujet: Re: Le parchemin du dragon (sans correction)   Mer 11 Avr 2007 - 19:20

la suite (et pour myazu pas en citer ^^):

La femme chats se précipita à la fenêtre et depuis là elle vit un spectacle étonnant. La ville était prise par l’armé adverse les prisonniers avaient été faits dans les règles mais toute son armée avait été fait prisonnière et pas une goûte de sang n’avait toucher le parvis. Ni une gorge tranchée ni aucun cœur transpercer : pas un mort ne jonchait le sol de la ville. La dame à la faux ne faisait pas partie de cette bataille. Pourtant l’étendard de Grenzare représentait un tigre monté sur une montagne de cadavre et ses hommes n’étaient pas connut pour les prisonniers qu’il faisait vu que ce nombre était infime.
La grande porte s’ouvrit. Les deux battants vinrent se loger en position ouverte et laissèrent place à Rashka en habit de combats et deux gardes tremblants. Le nouveau champion de la princesse était droit et fière et ne semblait ressentir aucune peur face à cette armée, vision accentuer par la terreur visible sur tout le corps des deux gardes qui l’entouraient.
« Je vois que vous ne faite pas de blesser. » Avança Rashka « je propose de suivre votre règle. Proposer trois champions que j’affronterais les uns après les autres, à eux le choix des armes … Si je gagne les trois combats vous partez si je perds, je ne serais plus là pour défendre ce château et vous finirez votre conquête. »
« Nous acceptons mercenaire. » Déclara l’homme qui paraissait être le chef de cette expédition.
Le premier homme s’avança, choisit l’épée et Rashka déclara :
« Je crois que l’on devrait plutôt me qualifier d’amant ou de prince. »
Puis la bataille commença. La main de Rashka vint rejoindre le pommeau de l’épée et il la dégaina. Son noir se mariait parfaitement avec la lueur meurtrière de ces yeux. Si la mort semblait avoir éviter le début de la bataille son aura montrait qu’elle se tenait au coter du prince prête à détruire ces ennemies. Le silence tomba rude et dure comme une préparation à la défaite d’une armée entière face à un seul homme.
L’homme en face de lui sortie son épée, un grand katana aiguiser et pris une position de combats. Les deux hommes face à face attendaient la faille de l’ennemi, décalant leur garde de quelques millimètres en fonction de celle de l’adversaire. Il se jaugeait du regard mais aucune faille dans les deux gardes. Que faire les déplacements latéraux se succédaient, il était entouré d’une ronde de soldats dont aucun ne soutenaient Rashka ni ne pariaient, le combats se jouait dans les regards et aucun ne voulait en perdre une miette puis ayant déceler une légère faille dans la garde du prince l’homme au katana chargea. Trop tard changeant de position rapidement Rashka monta en appuis sur son épée qui pointe par terre était son seul contacte avec le sol. L’arme para le coup de l’adversaire et le prince se glissa entre l’homme et son katana. Là il lui appliqua son épée au-dessus de la tête et la fit glissa jusqu’à la nuque et dit :
« J’ai gagné qui est le suivant ? »
L’homme sorti vaincu l’air piteux. Un autre se présenta à lui :
« Je te propose de te mesurer à moi sans arme précise. Ou plus précisément avec la magie, le corps et l’arme de ton choix. Moi je choisis la lance. »
« Je choisis donc de garder mon épée. » Répondit simplement le seul défenseur du château depuis que les gardes s’étaient bassement enfuis quand personne ne les regardait.
Le combat cette fois si démarra en trombe. Une cascade de coups de lance s’abattirent sur Rashka qui les parait avec ça seul épée et devait les trop audacieux du plat de sa main. Une pluie commençait à tomber mais les gouttes semblait plus à des grêlons près du prince et à des fines gouttes rafraîchissantes et apaisantes près du nouvelle adversaire du héros de la princesse. Le prince se projeta en arrière et fit autour de lui une bulle d’air sur laquelle les grêlons devenus de la taille de petits œufs rebondissaient. Puis il envoya une rafale de vent dont les ondes semblaient tranchantes comme des épées. L’homme tenta de se protéger derrière ça lance qui se retrouva découpé en petit bois. Il leva les mains et arrêta son sort avant que Rashka envoi un nouveau sort. Puis il déclara :
« J’ai été vaincu, à vous père. »
L’homme qui était le chef s’avança :
« Tes talents de guerriers ne font aucun doute. Je vais choisir l’arme suivante en conséquence. Ma préférence se porte donc sur l’esprit. Je vais te poser mon énigme à toi de tenter d’y répondre en trois minutes. Puis se sera à toi d’en poser une… Le duel se finit si l’un de nous ne peut répondre dans le temps appartis. Les énigmes impossibles à répondre son prohibée tu t’en doute. »
Un « qu’ai-je dans ma poche » résonna dans l’esprit de Rashka sans qu’il ne sut pourquoi. Et il répondit :
« Et bien j’accepte ton duel, j’attends ton problème … Mais sache que de là où je viens nous aimons les énigmes. »
Tous le regardèrent interloquer et le déclique se fit. C’était l’Homme dont on leur avait parlé…
« Combien font deux fois trois ? »
Rashka interloquer par la facilité de cette question faillit ne pas répondre mais un « six » sortie de sa bouche. Voulant voir s’il avait bien comprit, il posa comme question :
« De quelle race suis-je ? »
« Je ne sais pas tu as gagné … Nous nous en allons. »
« Non ce duel fut fausser par une triche mutuelle je demande un autre duel ! »
« D’accord l’Humain » déclara le chef d’un ton dédaigneux « en garde et tout est permis … »
L’elfe chef de la garde dégaina ces deux lames qui étaient fixer dans son dos et chargea sabre au clair. Le prince fit un appelle à sa magie alors que les deux lames se rapprochaient de son torse et fit un bond digne d’Elion.
Six mètres au-dessus de son adversaire il demanda calmement :
« A mort ? »
« A mort ! »
Répondit le chef de la garde en puisant dans ces forces magiques. Une vague démesuré se précipita vers Rashka. Ce dernier créa ses lames d’air et perfora la vague qui s’effondra et alors qu’il arrivait au faite de son saut il fit sortie de son dos ces deux ailes de vents. Dans sa main droite se fit voir une concentration d’onyx noir et dans sa gauche une boule verdâtre qui semblait faite de vent déchaîner. D’un geste théâtral il rassembla les deux boules devant lui et elles se fondirent l’une dans l’autre. Dans ces mains il possédait maintenant des shurikens aiguisés en onyx noir aux reflets verts. Il en lança une douzaine dans toutes les directions en hurlant :
« Monsieur vous êtes mort ! »
Et toutes les étoiles, ayant pour père l’onyx et pour mères les vents, fondirent sur lui en esquivant les eaux déchaînées par les magies, les lames des attaquants et du principal viser et les corps des soldats qui se jetait sur la route des armes du prince en espérant sauver leur chef de leur corps. Mais tout ceci fut vain on n’arrête point une étoile, et le corps du général fut transpercer par douze shurikens. Rashka redescendit alors que les assaillants fuyaient.
« La vie n’est qu’un passage, elle doit commencer par une naissance et se finir par une mort. »
Voilà ce que déclara le prince au fils qui pleurait sur la dépouille.
« Emmène ton père et ne revenez plus nous défier. Tel est ma sentence. »
Tout l’armé se téléporta hors du château et le fils laissa à la place du cadavre un pierre tailler.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://krogan.canalblog.com/
Myazu
Ancetre
Ancetre
avatar

Nombre de messages : 397
Age : 26
Localisation : surement en train de cuvé une nouvelle potion quelque part...
Date d'inscription : 13/01/2007

MessageSujet: Re: Le parchemin du dragon (sans correction)   Ven 13 Avr 2007 - 11:46

merci Wink
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Nachew
Impératrice
Impératrice
avatar

Nombre de messages : 1634
Age : 30
Localisation : Surement pas sous les fesses de Primo !
Date d'inscription : 04/12/2006

MessageSujet: Re: Le parchemin du dragon (sans correction)   Mer 6 Juin 2007 - 22:49

Oui j'ai tardé cette fois ! x]
Mais ça y est ! La voila enfin ! LA correction !
---> http://upload.is.free.fr/upload/x69sb0r8.doc

Alors chouette cette petite bataille... ça rigole plus ! :p
Rashka commence a bien se débrouiller...


Par contre pour une fois, je vais me plaindre un peu :p.
Je veux bien que tu ais des difficultés pour tourner tes phrases correctement, que tu fasses des fautes d’orthographes pures, voir que tu ais des ennuis dans le temps des verbes, mais je ne veux plus de fautes d’accord ! Je parle surtout de celles concernant le pluriel. Je ne veux plus de « des + nom au singulier » ni de « Ils + verbe au singulier » et inversement. Ne me dis pas que tu n’es pas capable de corriger seul ce genre de fautes. Encore une chose, il y a deux erreurs que tu ne devrais plus faire à la longue :
    - On écrit « aux côtés de » et pas « au coter de » ou quoi que ce soit d’autre.

    - Lorsque « sa » est un déterminant, donc suivi d’un nom, il s’écrit avec un « s » et pas avec un « ç ». Le « ça » s’utilise uniquement lorsque tu peux le remplacer par « cela » dans ta phrase. De plus tu sais ce que je pense de ce petit mot… ^^’

Pour finir, passons aux conseils.
Premièrement, et je le répète (---> []), prends soin d’éviter de faire des répétitions… Cela saute aux yeux si tu prends la peine de relire tes paragraphes après les avoir écrit. Cinq fois le même mot en trois ligne, c’est légèrement lourd x).

Sinan, essaye de ponctuer un peu mieux tes phrases. Relis-les, mets des virgules là où tu fais des pauses. Utilise des « . » au lieu de faire des phrases à rallonge et n’hésite pas à rendre tes dialogues plus vivants en y insérant des points d’exclamation, d’interrogation ou même de suspension.


Enfin, j'ai trouvé un nouveau site qui pourra t'aider à corriger tes erreurs, Je vais de ce pas l'ajoutter dans le post-it "La chasse aux fautes !"

Aller ! Courage !

PS: Qui c'est qui va être content ?! La critique est terminée, je te l'envoie en mp Wink.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
krogan-drad
alias Cynn, alias Fuay, alias Ugo
alias Cynn, alias Fuay, alias Ugo
avatar

Nombre de messages : 465
Age : 28
Localisation : Loin de tout, mais le plus près possible de sa belle ... mort ? disparu ? Il reste le vent.
Date d'inscription : 02/12/2006

MessageSujet: Re: Le parchemin du dragon (sans correction)   Jeu 7 Juin 2007 - 16:25

Pour les amateur la suite et merki Nach ^^. je suis très très très contant

De celle-ci sortie une petite silhouette légèrement enrobée et amicale. L’image de Dudul se précisa.
« Kikou Razka, sa farte ? Alors qu’est-ce que t’as fait de beau auzourd’hui ? T’as tuer quelqu’un z’est la loi de la guerre après tout tuer ou être tuer… Bon et ho t’a une nouvelle copine elle est mignonne, z’est celle qui crie plus fort que moi. Bravo mamzelle. Heu t’a fait quoi de Synn ? »
Ces dernières paroles eurent l’effet escompté une deuxième lueur apparut dans les yeux de Rashka mais elle fut très vite englobé par la lueur onyx. Puis il écrasa la pierre alors que Dudul déclarait :
« Bon z’est pas que je t’aime pas mais il faut que ze te quitte je zens que ze vais pazzer zous un pied… »
La princesse arriva et se jeta dans les bras de Rashka qui l’enserra à son tours.
« Tu as été extraordinaire. » Déclara-t-elle. « Tu débute en magie et tu arrive déjà à fusionner des magies ce qui est souvent l’apanage des grands mages ou des maîtres forge-mages. »
Puis elle l’embrassa passionner alors que tous les habitants fièrent de leur nouveau roi hurlait en cœur :
« Vive le Prince !! »
« Vive la princesse Mya !! »
Puis un son retentie dans la foule de plus en plus fort, de plus en plus près jusqu’à devenir compréhensible :
« Mademoiselle, mademoiselle, vous allez rater votre cours de magie. Maître Altar s’impatiente : il faut que vous y ailliez rapidement… Qui est ce jeune homme ? »
Puis prennent conscience des choses, la femme de chambre, une éfrit bien en chair, perdit connaissance une fois de plus. Mya se tourna vers Rashka qui lui emboîta le pat vers le château. Les citoyens leur firent une haie d’honneur et ils rentrèrent dans le château, que tout les gardes avaient déserté pour les caves, en crainte de représailles suite à leur cuisante défaite.
Ils entrèrent dans une grande salle ressemblant à une demi-arène avec sa forme de demi-cercle et son sable. Au fond se trouvaient des pantins accrochés au sol et au plafond voir poser à terre. Au centre un elfe un peut bedonnant :
« Vous êtes en retard mademoiselle, c’est un être de la race principal qui vous en informe. Par qui êtes vous accompagné ? Depuis quand avez-vous besoin de mercenaire ? Tss ridicule !! »
« Oui, mademoiselle a besoin de mercenaire pour défendre son château. Vous n’étiez pas là quand ils ont attaqué ? Si mais vous vous terriez. C’est vous qui êtes ridicule messire… »
« Heu ! mais enfin… bon commençons le cours. »
Altar regarda Rashka d’un air supérieur, comme on regarde celui à qui l’on va faire une démonstration de force, comme on regarde celui que l’on va humilier !
« Vous êtes ici dans un cours de magie et mademoiselle est sous ma protection, je m’apprêtais précisément à lui apprendre à lever de vraie barrière de protection, pas de simples vaguelettes. Voyez la mienne ! »
Il créa une barrière, qui l’entourant d’un halo vert, lui donnait un air de nécromant.
« Essayer de la détruire. Vous monsieur le mercenaire, ou vous princesse, ou même tien les deux ensemble… »
Les amoureux se regardèrent puis Rashka s’avança, son pas de chasseur ne laissait aucune trace sur le sable. Il entama une rotation autour d’Altar. Puis il attaque fluide et rapide comme à son habitude et deux lames de vent virent s’écraser sur la sphère sans faire plus d’effet qu’un beau nuage de sable. Alors qu’Altar aller lui faire une remarque cinglante il remarqua qu’il n’était plus en face de lui. En quelque seconde il le retrouva dans les airs, il avait une boulle d’énergie dans chaque main. Puis une dizaine de shuriken fondirent sur lui et traversèrent la barrière sans autre forme de procès s’arrêtant à quelque millimètre d’un elfe qui avait vu défilé toute sa vie de luxe devant ces yeux.
« Bien excuser moi mais je dois m’en aller j’ai un rendez-vous que je ne voudrai rater pour rien au monde… »
Lâcha Altar en fuyant vers un endroit plus sûr.
« Ha ma mère vas encore en être informée … Ce soir elle va vouloir manger avec nous … De plus tu t’es fait un ennemi et non des moindres : L’amant de ma mère. »
« Alors nous aurons un beau dîner mais qui serai-je moi ? »
Mya réfléchi un moment puis déclara :
« Un beau mercenaire que j’ai engagé… Ou peut être bien toi-même … »
Finit-elle tout bas, mais le sujet ne fut pas reborder et la suite de la journée passa très vite et le soir venu quelqu’un vint les chercher dans la salle d’entraînement où ils étaient restés. Cette personne, bien que visuellement inconnu, rappela quelqu’un à Rashka mais qui ? Lui-même n’en savait rien. Il les conduisit à la salle de festin sans mots dire et se calla près d’une porte.
« Ha vous voilà donc. »
Déclara une grande et belle femme chats au même pelage bleu que Mya.
« C’est donc vous qui avez, sans raison, attaquer maître Altar ? »
Cette question n’attendait pas de réponse et le simple mercenaire le savait très bien il ne fit pas de rhétorique cinglante. Mya vint s’asseoir sur une chaise en face de sa mère et son garde du corps se plaça debout derrière elle. Puis son regard se posa sur Altar qui assit à coter de la reine semblait vouloir la contrôle sans pour autant que son influence ne soit complète. Puis regardant à travers le vent Rashka vit un fils qui partait du nécromant et entourait la reine. Il en distingua trois et quatre … Mais c’était en fait une bonne vingtaine de fils de sort qui les reliait. Tous faisaient partie d’un même sort très complexe et sous la voile de la magie Altar ressemblait à une araignée ayant pris dans ça toile un beau papillon. Mais il n’y avait pas que ça en regardant la belle on pouvait voir que le venin de l’araignée était déjà en elle presque incurable…
« Arrêter de me dévisager ainsi, avec ces yeux !! »
Mya se retourna vers Rashka ces yeux étaient totalement verts, puis il redevinrent normal.
« Pardonner moi madame … »
Déclara calmement le fils du vent. Puis Altar attaqua le vif du sujet alors qu’un magnifique dragonnet en sauce arrivait sur la table. Il se fit servire une bonne pièce de viande et déclara entre deux bouchées.
« J’étais donc en train d’aborder le cours de mademoiselle, j’avait prévus de faire un cours sur la vision de la magie. Enfin bon toujours est t-il que ce monsieur, que mademoiselle votre fille à introduit comme son garde du corps, m’attaqua sans raison. »
« Mais … »
Eut juste le temps de clamer la princesse avant que le nécromant ne reprenne.
« De peur de le blesser, je n’ai riposté et j’ai juste monté une barrière magique. Ses attaques fusaient de tout coter et j’avais beau lui demander pourquoi il m’attaquait, il ne voulait me répondre. Je ne pense pas qu’il agissait sous le joue de votre fille, mais plutôt qu’il l’avait manipuler pour se jouer de moi et tenter de m’assassiné. Sachant que moi mort plus personne ne défendrait ce château. »
Rashka fit apparaître une frêle boule d’énergie dans sa main et Altar écarquilla les yeux :
« Regardez madame il me menace !! »
Mais le papillon ne vit rien et le fit remarquer alors le mercenaire répondit :
« Certaines choses sont invisibles quand on est emmêler … des fils passent devant vos yeux et bouche partiellement votre vision… »
Les deux femmes le regardèrent étonner mais le nécromant avait comprit son allusion. Comment avait-il vu ces fils de magie si fins ? Lui spécialiste en enchantement c’était fait avoir par un mercenaire inconnu ? Non c’était impossible ! Alors qui était-il ? Puis une idée lui vint. Il dévisagea le garde du corps de la princesse et comprit.
« Mais où est donc passez le messager de Kroaksy ? Vous avez des nouvelles de lui et de sa bande de fouineur ? »
La princesse tiqua mais la reine répondit avant qu’elle eut le temps de dire quelque chose.
« C’est vrai tu étais sensé t’en charger … Qu’est-il devenu ma chérie. »
Lui il le savait. La petite sotte de fille l’avait bien capturé mais c’était fait avoir à son tour. Elle l’avait capturé parce qu’il le voulait mais maintenant il en avait peur et préférait le tuer ! Il y avait trop de chance qu’il ruine ses plans ! Lui maître de la manipulation et le maître de l’Eau le mieux cacher risquait de sombré si ce dernier vivait ! Il fallait toujours dissimuler son identité maintenant c’était lui l’enchanteur qui tenait les cartes ! Cet idiot de Zengo avait faillit se faire avoir, lui il allait le mettre au tapis, l’écraser jusqu’à ce qu’il le supplie de l’achever là il l’ensorcellerait sans pitié et le réduirait à néant. Il aurait donc en son pouvoir la mère la fille et un puissant guerrier ! Il allait même pouvoir gouverner seul.
Un rictus s’afficha sur la bouche d‘Altar :
« Ne serait-il pas tout simplement parmi nous ? »
Les gardes réagirent au quart de tour. On les avait laissés sortir, lui et ses amis, sur ordre de la princesse mais peu savait qui il était.
« Ne serait-il pas derrière un siège ? »
La princesse se leva près à réagir et prit la main de Rashka.
« Ne voudrait-il pas devenir prince ? »
A cet instant précis alors que les gardes commençaient à comprendre, la grande porte s’ouvrit et apparut un gnome portant un plateau six fois plus grand que lui suivit par un nain en habit de cuisiner. Il portait un magnifique gâteau qu’il regardait avec envie. Une envie que Rashka avait souvent vue. Mais le gnome trébucha alors que les gardes sortaient les armes. Le gâteau vola et le gnome courut après. Puis ils s’écrasèrent sur deux gardes différents.
« Dudul ! »
Lâcha Rashka alors que dans ces yeux la lueur avait changé de couleur. Une troisième femme chat vint se joindre au tableau, Synn s’extirpait laborieusement du gâteau. Le majordome qui était venu les cherche fit tomber sa couverture magique et Elion devint visible dans son habit blanc resplendissant. Puis une autre porte s’ouvrit en envoyant voler deux gardes et Secret fit son apparition.
« Alors le groupe de figurant est au complet … la fête va donc pourvoire commencer. Je me présente, je suis Altar : L’empereur-mage inconnu, même parmi le conseil peu savent quelle est ma véritable identité. Référencer comme archimage de quatrième cycle je contrôle en plus deux magies interdites… »
« Pourquoi dire tout cela à vous ennemis ? »
« Probablement car l’un des groupes va mourir, peu être aussi pour vous prévenir, et surtout pour que vous sachiez qui sera votre assassin… »
Aucun garde ne semblait vouloir apparaître par les portes et les quelques gardes de la salle étaient déjà assommer.
« Vous aviez donc bien prévus votre assaut ! »
« Oui depuis trois jours. »
Répondit Dudul tout joyeux,
« Et ceci même si on à disparut qu’hier soir, ou ce matin pour être plus précis… »
Altar ne répondit rien interloquer.
« Le temps est malléable pour un initier. Tu devrais le savoir Altar. »
La voix semblait venir d’outre-tombe et se répercuta dans la pièce comme un écho à une infâme magie. Altar releva la tête mais ses yeux étaient devenus entièrement verdâtres, d’un vert pale qui rappelle les esprits. Il leva ses deux mains et la reine bougea, elle se leva et se prépara à l’attaque alors que Mya criait :
« Mère. »
Mais ce simple mot n’eu aucun effet. Secret sans bouger para les multiples sorts de glace et d’eau par des boucliers qui apparaissait n’importe où dans la pièce. Tous comprirent que le vrai mal venait d’Altar, et surtout que l’attention du puissant était monopoliser.
Altar rebaissa ses mains, la machine était lancer il allait lui aussi pouvoir entrer en jeu.
Il mit sur ces mains d’elfes des gants bizarrement conçus : ils semblaient fait de magie pure et rayonnait de pouvoirs obscurs.
« Des gants d’obsidienne… »
Fit remarquer Grag.
« Tu à eu accès à ça ?! Des gants en onyx pur … Fabriquer par les elfes-noirs dans leur grande époque, presque introuvable de nos jours, mais destructeur, faites donc attention … »
Mais l’archimage attaquait déjà, d’une main il envoyait une sphère d’énergie verdâtre sur le nain, et sa main ganter se pointait vers Dudul. Le nain réagie avec dextérité et devant lui apparut une rune, le sort fut dévier et alla s’exploser sur la main d’Altar, ce qui arrêta la transformation de son artefact. Synn sortie son bâton, et sa bague qu’elle portait toujours luisit à la lumière de la lune. La lueur dans les yeux de Rashka revira vers cette lueur innocente qui l’avait accompagnée un long moment, et il regarda Mya.
« Tu m’as trompé ! »
Fut la seule phrase qu’il arriva à sortire de sa gorge enserrée.
« Oui c’est moi qui vous est fait sortir et pas Synn. Oui … »
Répondait la princesse en larme au moment au Altar répondit :
« Assez ! Vous êtes ridicule … Mais bon si s’était tes dernières volontés j’étais bien obliger de les écouter. Rashka tu vas rejoindre tes ancêtres ! »
Et il dirigea sa main gantée vers lui. En quelques secondes elle fondit et se transforma en une grande lance qui transperça … Mya, elle avait sauter pour le protéger s’était reçut à sa place la lance meurtrière. Les yeux du messager de Kroaksy renvièrent au noir, la mort engendre soit la mort soit la survit. Les chosent furent très rapide, alors que des centaines de shurikens se formait autour de l’ami de Mya, Altar se tenait la main : Il se faisait broyer par son propre gant qui recouvrait petit à petit le reste de son corps avec le même effet destructeur. Puis les shurikens fusèrent et le sang coula, celui d’Altar rejoignit celui de Mya sur le sol de la grande salle.
Rashka s’agenouilla à coter de Mya en larme, il fouilla dans sa ceinture à la recherche d’une pierre mais rien, il n’y avait rien dans sa ceinture cette fois si. Il se sentait inutile, encore une fois il ne pouvait aider ceux qu’il aimait. La rage l’envahie, une rage contre lui-même, et avant que personne n’aie eu le temps de réagire il courut vers la fenêtre et la traversa dans un grand fracas de verre briser. Ce qui fit se retourner tout le monde, même Synn qui administrait les premiers soins à une Mya bien amochée.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://krogan.canalblog.com/
krogan-drad
alias Cynn, alias Fuay, alias Ugo
alias Cynn, alias Fuay, alias Ugo
avatar

Nombre de messages : 465
Age : 28
Localisation : Loin de tout, mais le plus près possible de sa belle ... mort ? disparu ? Il reste le vent.
Date d'inscription : 02/12/2006

MessageSujet: Re: Le parchemin du dragon (sans correction)   Jeu 7 Juin 2007 - 16:26

pour pas s'enbèter on reponge dans notre ami Rashka ^^ ou pas ^^ Very Happy

Les souvenirs de Rashka :
Le kroash




Je cours. Mes pas sont légers, puissant. Autour de moi des sons, des odeurs, des formes. Tout se côtoie et se confond. Là-bas un crissement, une odeur de peur, un tressaillement de branchage. Un lapin fuit. Je ne le vois pas mais je le sais. Je fuis une grande battisse de pierre qui me rappelle un souvenir confus d’amie baignant dans le sang. Mon visage fend le vent. Ici un feu, des bruits, des rires. Tapis dans l’herbe je les vois. Et là un signe qui me rappelle quelque chose, qui fait monter en moi une rage sans borne. Je me jette dans le camp. Ces hommes sont entraîner à réagire vite, mais je suis plus rapide, plus souple, plus puissant.. Le bruit de mes crocs déchirant la chair apaise ma rage et la nourrit à la fois. Le son de mes griffes la déchirant par de las les armures l’enhardie, la soutient et calme le souvenir du sang de mes amies et le remplace par celui d’ennemies. Les morts, je n’en ai cure, je veux juste venger. Je ressens les auras, certaine maîtrise des magies et tente de m’atteindre avec. Je les devis sans soucis car elles sont mes amis. Je m’élève dans les airs. De grandes ailes membraneuses me propulsent. Je fonds sur ces hommes apeurés. Mon corps s’enflamme et je détruis, ne laissant que cendres méconnaissable et corps éventer.
Je m’élève dans les airs à la recherche de mes prochaines victimes, ma rage nourrit mais à peine apaiser, Les hommes du mage au gant vont souffrire, la mort sera leur sentence.
Je poursuivit longtemps ces ennemis sans jamais trouver un autre groupement d’homme marquer par ce mage. Mais après trois coucher de soleil successif j’ai trouver autre chose de bien plus important. Quelque chose qui à étain ma rage, un ami.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://krogan.canalblog.com/
krogan-drad
alias Cynn, alias Fuay, alias Ugo
alias Cynn, alias Fuay, alias Ugo
avatar

Nombre de messages : 465
Age : 28
Localisation : Loin de tout, mais le plus près possible de sa belle ... mort ? disparu ? Il reste le vent.
Date d'inscription : 02/12/2006

MessageSujet: Re: Le parchemin du dragon (sans correction)   Jeu 7 Juin 2007 - 16:27

Puis on en ressort ^^, les autres aussi on leur mots à dire ^^

Les écrits de l’œil :
Amour et Lyncantropie



Mya c’était fait soigner par Synn, et cette dernière était partie en dévalant les marches quatre à quatre et avait hurlé qu’elle allait se débarrasser d’une dette ennuyeuse. Elle arriva en bas en même temps que les autres qui l’avaient rattraper. Mais là pas de corps, juste des éclats de verre brisé. Elion s’agenouilla et regarda un moment le sol très vite rejoint par Dudul qui s’écarquiller les yeux en se mettait dans toutes les positions possibles pour essayer de voir ce qu’Elion pouvait bien chercher là où il passait sa main. Puis l’aveugle se releva et se dirigea vers Grag et Secret qui l’attendaient. Là, il discutèrent un moment alors que Synn avait rejoint Dudul et que tout deux cherchait l’indice qu’avait trouver Elion. Le nain arriva et dit avec malice :
« Rashka n’est jamais tombé ici, c’est un autre être qui à poser pied, ou plutôt patte, sur ce sol. Après discussion nous penchons pour son emblème. Pour faire simple il a découvert une de ces magies assez inconsciemment comme se découvre toutes les muto-magie, en l’utilisant. »
« Il va donc falloir que nous le retrouvions avant de pouvoir continuer notre voyage. Maudite dette. »
La Mya répliqua :
« Je vous accompagne ! »
La réplique n’admettait aucune condition et tous trois partirent.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://krogan.canalblog.com/
Nachew
Impératrice
Impératrice
avatar

Nombre de messages : 1634
Age : 30
Localisation : Surement pas sous les fesses de Primo !
Date d'inscription : 04/12/2006

MessageSujet: Re: Le parchemin du dragon (sans correction)   Sam 23 Juin 2007 - 22:17

Haha ! Me revoilà !!
Je m'étais interdit de poster avant de terminer cette correction, même si ce n'était pas l'envie qui m'en manquait. (auto-motivation, qu'est ce que vous voulez^^).

Donc mon cher Krogan, voici la correction : http://upload.is.free.fr/upload/7puw2dzo.doc

Je commence par le négatif : des fautes d'inattention qui m'agaces a la longue... Tu écris encore "à coter" ce qui me sort par les yeux (ok, tu avais écris la suite avant que je ne post mon précédent message, mais c'est la dernière fois que je vois cela. Compris ?).
Ensuite j'ai eu le droit à "Tu à" et "Les chosent"... Tu vas pas me dire que tu ne pouvais pas corriger ces fautes en te relisant ? D'ailleurs est ce que tu te relis attentivement ?

Sinan il y a beaucoup moins de répétitions, je te félicite sur ce point =).

En ce qui concerne l'histoire, on retrouve notre Dudul préféré, toujours aussi gaffeur x). Repas mouvementé avec surprise du chef ^^.
Rah ! Et le passage sur "Les Souvenirs de Rashka" est magnifique. J'ai bien aimé le rythme "phrases courtes" ^^.

Où vont-ils le retrouver ...?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
krogan-drad
alias Cynn, alias Fuay, alias Ugo
alias Cynn, alias Fuay, alias Ugo
avatar

Nombre de messages : 465
Age : 28
Localisation : Loin de tout, mais le plus près possible de sa belle ... mort ? disparu ? Il reste le vent.
Date d'inscription : 02/12/2006

MessageSujet: Re: Le parchemin du dragon (sans correction)   Mer 6 Aoû 2008 - 17:05

[Aller je vous donne la totale et server vous ce qui on pas tout ^^ pit si nach veut continuer à corriger voilà du boulot !!]

Ils suivirent Dudul un moment qui marchait fièrement en tête de colonne. Ils l’escortèrent précisément jusqu’à ce que Elion oblique légèrement sa trajectoire, là ils prirent comme guilde Elion et Dudul dût courir pour rattraper la colonne, qu’il incendia une fois arriver :
« Et mais faut me prévenir quand vous zanger de direction, moi ze suis devant, ze peux pas zuivre ce que vous faite. Vous z’avez essayer de me perdre… c’est sa hein, z’êtes que des méssants bourreaux d’enfant … »
Puis il se tue pendant, s’emmurant dans un mutisme forcer pendant trois jours que Synn bénit, Grag ne parla qu’à voix basse avec Elion et Secret ne fut pas plus causant que d’habitude. Mya tenta d’engager la conversation avec Synn mais après plusieurs essaye infructueux elle désespéra et le reste du voyage fut tendu. Jusqu’à l’arrivé dans un village où tous étaient affolés. Les hommes fuaient car là au centre du village se dévoilait un avatar de la mort : Un loup noir aux grandes ailes membraneuses et donc le corps était enflammé. Celui-ci jeta un regard aux nouveaux arrivants.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://krogan.canalblog.com/
krogan-drad
alias Cynn, alias Fuay, alias Ugo
alias Cynn, alias Fuay, alias Ugo
avatar

Nombre de messages : 465
Age : 28
Localisation : Loin de tout, mais le plus près possible de sa belle ... mort ? disparu ? Il reste le vent.
Date d'inscription : 02/12/2006

MessageSujet: Re: Le parchemin du dragon (sans correction)   Mer 6 Aoû 2008 - 17:06

Les souvenirs de Rashka :


Face à moi, dans une trouée de la foule fuyante, se tenait des hommes fiers. Eux ne me craignaient pas. Exceptionnelle. Ce petit groupe était composé d’un enfant bipède, d’un bipède très trapu et deux grands dont l’un rayonnait de charisme et l’autre de puissance. Une puissance que je n’aurais osé l’affronter. J’avais aucun mal à comprendre que ce dernier ne fuie pas. Mais les autres. Surtout les deux femmes qui avaient un air bizarre. L’une semblait à la fois heureuse de me revoir et son regard était plein de reproche envers moi. Dans le regard de l’autre il y avait juste de la joie, la joie de me voir. Voilà ce qui apaisa ma rage, ce regard. Puis elle se mit à courir vers moi. Mais c’était un bipède et mon instinct reprenant le dessus je décollais.
Le lendemain je survolais cette ville qui était devenue déserte. Enfin pas totalement, les odeurs et les sons m’indiquaient que le groupe était toujours là. Et surtout cette odeur de viande griller, que j’avais repéré et qui m’avait ramené ici. Là, sur un toit, se tenait le plus jeune. Seul mais entourer des réserves de nourriture du village qu’il avait du pillées. Pourtant il ne semblait pas pétrie de mauvaise intentions. Bien au contraire, il voulait juste manger ! Il me repéra. Me lança une cuisse. Je l’attrapais au vole. Mais je continua, je cherchais un regard. Il me fit un signe facilement compréhensible. Je le suivit. Stupidement ou pas, il fallait que je retrouve ce regard. Brûlant toutes les règles de sûreté je rentrai dans une maison. Là, au fond de la pièce m’attendait la bipède. Mais personne d’autre dans la pièce. Des larmes coulaient le long de ses joues et je retrouvais ce regard que je cherchais. Une joie de me revoir, un regard qui n’était adresser qu’à moi. Elle laissa tombé à terre ses genoux et m’enserra. Je ne savais pourquoi mais je voulut lui rendre cette étreinte. Je ne pus, je dut rester comme ça jusqu’à ce qu’elle daigne à nouveau me regarder. Et ce regard, profond, joyeux, amoureux je ne pouvais m’en séparer. Pourquoi avais-je fuit au premier coup ? Je le regrettais. Mais le soir tombait. Je me suis couché à même le sol. Elle fit de même tout contre moi.
La nuit fut belle pleine de rêves où les loups et les hommes l’entremêlait, mais toujours restait Mya !
Le lendemain je la réveillais en posant ma main sur son épaule. Elle se tourna et me sourit. Puis elle m’enlaça et je lui rendis son étreinte…
La porte claqua alors que le battant rejoignait le mur. Une voix, que je connaissais bien, se fit entendre :
« Moi auzzi ze veux un câlin, pourquoi tu n’en m’en fait zamais à moi z’est quand même moi qui l’ai guider zusqu’ici tout de même !! Tzz, bon on vous zène ? Dite le… Nan parze que moi ze ne sene pas ze sait mais ze zuis pas tout zeul quoi… Et Synn à un méssant air zaloux ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://krogan.canalblog.com/
krogan-drad
alias Cynn, alias Fuay, alias Ugo
alias Cynn, alias Fuay, alias Ugo
avatar

Nombre de messages : 465
Age : 28
Localisation : Loin de tout, mais le plus près possible de sa belle ... mort ? disparu ? Il reste le vent.
Date d'inscription : 02/12/2006

MessageSujet: Re: Le parchemin du dragon (sans correction)   Mer 6 Aoû 2008 - 17:07

Les écrits de l’œil :
Rengo


Synn virait au rouge et se cachait derrière Elion alors que Grag déclara :
« Alors mon loup ? Comment te sens-tu de retour chez les hommes ? T’as des ressources quand même. Dit merci à Elion qui t’a retrouvé sinon tu allais avoir tous les chasseurs de prime du pays sur ton pelage. Destruction de villages et de l’armée entière de notre cher ami Altar… »
A ce nom Rashka réagit au quart de tours mais Mya posa sa main sur son épaule ce qui l’arrêta.
« Et après on me dit que mon destin est lier au sien… foutu prophétie ! »
Déclara Synn ce qui fit réagir Secret :
« Tu crois à ces inepties ? Les prophéties… ou comment tromper son temps. Rien n’est fixer tout est à advenir comment peu tu croire à des choses qui fixe ton futur. Je ne dis pas que c’est toi qui le choisis non plus … »
Déclara t-il de sa voix sifflante avec un léger sourire qui laissait entrevoir deux crocs.
« Bon bon bon, z’est bien beau tout za mais on va plonzer dans les amourette, z’est qu’on a une mizzion nous et en pluz comme des idiots on l’a aczepter. Bon chti résumer pour notre ser ami dont z’arrive zamais à prononcer le nom. T’es trop fort !! Comment tu fais tout za z’est abérant on te laisse… trois minutes, tout seul avec un prinzesse et là tu te retrouve prinze ou prèsque, tu tus, zans mon aide, prézieuse et nécessaire, un méssant et son armée, tu découvre que tu peu te tranzphormer à volonté en une bête trop puissante et … tcétéra !! »
Un bon fou rire partie et envahie toute la troupe ou presque car on ne voyait qu’un léger sourire sur la bouche de Secret, mais c’était une ouverture bien assez grande pour faire peur et dévoiler ces crochets. Mais il fut très vite arrêter par un bruit de sabot à l’extérieur…
« Sortez ! Nous savons que vous êtes là !! L’empereur-mage veut vous parler ! »
Synn réfléchit rapidement et reprit possession du groupe :
« Combien sont-ils Elion ? Si nous y allons nous avons nos chances de nous échappé ? Pouvons-nous nous échapper par derrière ? »
Elion sembla se concentrer quelque seconde et répondit :
« Nous sommes encercler mais nous pourrions sûrement faire une troué, ceci ne sera pas facile car c’est Rengo et sa garde personnelle qui nous attend dehors. »
« Pour finir revenons en au z’amourette… »
Répliqua Dudul.
« Je suis Rengo le frère aîné de Zengo, mais je ne viens pas pour le venger mais pour parler avec vous !! veuillez sortir car je n’ai pas envie d’utiliser la force nos relations commenceraient très mal … »
Annonça l’empereur d’une voix forte. Tous sortir en suivant Synn et se déployèrent devant la porte de sortie, Elion sortie son épée et Grag fit apparaître sa hache. Mais ni Rashka ni Secret ne dégénèrent d’armes.
« Je comprends que vous ne me fassiez pas confiance et je suis dans le même état d’esprit… »
Dit-il en montrant sa garde de sa main.
Il était grand à la peau mate et ressemblait peu à son frère. Il ne portait qu’un pantalon large revenant sur les chevilles, il était pied nue comme tout maître de la terre et sur le haut du corps il portait uniquement des tatouages qui appuyait ça forte musculature. Il descendit de cheval à la façon d’un guerrier aguerri.
« Sa ne va donc pas être facile de parler d’intérêts communs … »
Murmura-t-il pour lui-même.
« D’intérêts communs ? »
« Vous êtes Elion, le maître d’arme aveugle…. On m’avait prévenus que vos autres sens était hors du commun. Je ne pensais pas à ce point là…. Oui je parle d’intérêts communs car nous en aurions si vous étiez mieux informé … »
« Nous sommes très bien informés, et ne comparez pas nos intérêts aux vautres, nous défendons les lois à la place du puissant que vous avez tué. Vous avez pris le pouvoir par un poutch, vous n’êtes rien d’autre que d’ignobles lâches indignes de confiance !! Vos seuls intérêts sont vos intérêts personnels !! »
S’emporta Synn.
« Alors vos renseignements sont faux… On ne s’intéresse pas tous prioritairement à nos intérêts personnels, ceux qui s’y intéressent sont ceux que vous avez élus. Comme mon frère… Les autres nous agissons contre un ennemi, un ennemi très puissant : les psykeurs sont de retour !! »
« Tout ça n’est qu’ineptie et discours pour nous tromper !! Le seul psykeur potentiel je le connais et je le surveille étroitement !! Il ne veut aucun mal au monde et encore moins le contrôler ou quoi que se soit en rapport !! De plus ce n’est qu’un enfant et … »
Elle fut arrêtée par le poids du regard de Secret. Puis elle reprit :
« … Nous n’allons pas tomber dans un piège aussi grossier !! »
« Réfléchissez-y aujourd’hui et cette nuit, la nuit porte conseil et permettra à toute votre équipe d’en être certain… Je pose mon camp, là en bas de la colline, ne tenter pas de vous enfuire… Demain vous serez soit des ennemis soit des alliers ! Je laisse les étoiles guider votre choix. »
Puis l’empereur mage remonta sur son cheval et appliqua ses dires.
La petite troupe, quant à elle, rentra dans la maison d’où elle était sortie. Et tous se dirigèrent, à la suite de Synn, dans un petit salon où ils s’assirent.
« Yazouh on à parler de moi !! Mais ze croyait que z’était unique… Bon d’accord ze zuis unique même zi d’autres que moi ont mon pouvoir héhé !! Et oui les psssschh, psss, pchhh …. Enfin nous quoi on peut contrôler la mazie psss… qui à le même nom … et donc les zens !! Za fait de nous des z’ennemis très danzereux !! Yark yark yark ze zuis danzereux… »
Synn reprit de relais coupant Dudul.
« Les psykeur furent une vraie plaie pour le monde, les rois de jadis ont donc installé un réseau de surveillance magique qui permet de les détecter. L’elfe noir, qui t’a dévoilé tes magies Rashka, fait partie de ce réseau et est aussi un des grands lieder de la résistance il m’aurait dit s’il y avait d’autres psykeur que Dudul. C’est d’ailleurs lui qui a détecté Dudul !! Nous devrions même pouvoir le contacter … Le trouver prendra je pense toute la matinée, je garde pour cette tache Secret … et Mya !! »
Dit-elle en la voyant accrocher au bras de Rashka. Puis elle continua :
« Les autres vous avez quartier libre mais interdiction de rentrer dans cette pièce pour tout le monde jusqu'à ce qu’on vienne vous chercher : Des défenses magiques vont êtres ériger vous y risqueriez votre vie ! »
Elion sortie le premier suivit de Grag, Dudul les rejoignit vite puis Rashka sortie en dernier à contre cœur. A l’extérieur Grag et Elion avaient engagé un combat pour s’entraîner. Rashka s’assit à coter de Dudul qui les regardait. Les esquives et les feintes s’enchaînaient. Ils avaient tous les deux sorti leurs armes. Elion menait la danse grâce à son style souple et rapide, Grag devait souvent faire appel à sa magie pour survivre et la rapidité l’Elion faisait que tout les coups de Grag ne touchaient pas leurs cibles. Pourtant les runes fusaient sans pitié : ce combat ne ressemblait pas à un entraînement ! Pourtant le sourire sur leurs visages et l’air détendu, qu’il affichait, prouvaient la vérité : il était bien entrain de s’entraîner ou plutôt entrain de faire un combat pour se concentrer sur quelque chose qu’ils maîtrisaient à merveille, pour éviter de se tourmenter sans aucun vrai renseignement… Puis une rune apparut derrière Elion … il l’esquiva sans aucun soucis. Le combat dura deux bonnes heures et aucun combattants ne semblaient fatiguer, mais un gargouillis vint troubler la concentration des combattants et tous éclatèrent de rire sauf Dudul qui croyant qu’on se moquait de lui tapotait son ventre en chuchotant :
« Tu nous z’a encore fait remarquer, tu n’veux pas te calmer un peu non ? »
Ce dernier répondit par un immonde :
« Sggggrrrlllllglllooouuuuuu … »
Et Dudul se mis à rire lui aussi en déclarent entre deux éclats.
« Vas falloir que ze m’habitue à lui, en plus z’arrive zamais à le rézonner ! »
Et le rire de tous reparti de plus belle alors même que Synn sortait de la pièce pour venir les chercher.
« Nous l’avons trouvé nous allons entamer une discussion avec lui si vous souhaiter venir… »
Tous revinrent dans le salon et s’assirent, cette fois si au centre trônait une sphère et dans cette sphère on entrapercevait l’image de l’elfe noir. Synn entama la discussion :
« Nous avons parler avec Rengo, il dit que les psykeurs sont revenus !! »
L’elfe eut un moment d’étonnement et répondit :
« Les psykeur serait de retour et je ne serais pas aux courant… Ce serait le comble ! Les quelques psykeur existant sont sous surveillance, on ne va quand même pas faire un génocide ! Ils n’ont rien contre le monde. Non ce n’est qu’ineptie. Je suppose qu’il vous à dit que votre intérêt était dans le faite de les aider plutôt que de les combattre… Il veut vous envoyer contre un ennemi imaginaire pour que vous n’interfériez pas dans ses plans !! Je vous assure que les quelques psykeurs présent ne sont pas des ennemis. Qu’avez-vous prévu par rapport à Rengo ? C’est un ennemi comme son frère ! Si vous l’affronter faite attention il est très puissant : il est monter au pouvoir en tuant celui qui était à sa place ! … »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://krogan.canalblog.com/
krogan-drad
alias Cynn, alias Fuay, alias Ugo
alias Cynn, alias Fuay, alias Ugo
avatar

Nombre de messages : 465
Age : 28
Localisation : Loin de tout, mais le plus près possible de sa belle ... mort ? disparu ? Il reste le vent.
Date d'inscription : 02/12/2006

MessageSujet: Re: Le parchemin du dragon (sans correction)   Mer 6 Aoû 2008 - 17:08

Il se tue pour les laisser réfléchir et comme Synn ne donnait pas de réponse il réitéra la question :
« Quelle sera la place de Rengo ? Rejoindra-t-il le royaume dans lequel il a envoyé son prédécesseur ? … »
Toujours aucun réponse, personne ne voulait répondre à la place de Synn et soir
« Nous allons y réfléchir … »
Et la sphère disparue. Puis Synn reprit la parole :
« Nous n’avons que peu de possibilité : ou une attaque ou une fuite. Parmi les attaques nous pouvons tenter une attaque de nuit … »
« Que je reprouve, il nous laisse choisir notre camp, il ne nous a ni capturer, ni quoi que ce soit d’autre. Nous lui dirons notre camp ! »
Déclara Elion plein de droiture et tous approuvèrent du regard.
« Il ne nous reste donc plus qu’une possibilité : L’attaque de front ! »
« Houla z’adort zette pozzibilité moi, on va leur attaquer le front !! … Quoi z’ai rien comprit ? Ze zuis un pro de la mazie de l’esprit ! Za a rien à voir ? … Bon alors préparons un plan… »
Finit-il par dire pour détourné la conversation.
« Heu non z’ai mieux préparons un plan autour d’un bon repas ze vais cercer mes vivres ! »
Ajouta-t-il alors que son ventre produisait un concert.
Il revient quelques minutes plus tard avec un gros sac qu’il vida sur la table, il y avait maintenant sur cette table une bonne partie des vivres de la ville. Mais personne ne fit de remarque tous mangèrent peu, sauf Dudul…
« Et bien je crois que le plan est sans complexité… Nous lui dirons simplement que nous n’acceptons pas son offre, j’aimerais que tout soit près pour demain. Je vous conseil de prendre une bonne nuit de sommeil : Il ne nous trahira pas et n’attaquera pas pendant la nuit. »
Elion et Grag sortir pour continué leur combat mais à la surprise de tous Secret les suivit en faisant signe aux autres de faire de même. Il se retrouvèrent sur le toit. Et Elion pris la parole :
« Secret propose un combat d’entraînement : deux équipes formez-les ! Et faite attention quand vous porter vos coups ! »
Elion recula suivit de Grag. De l’autre coter Rashka et Mya s’était rassemblé ou plutôt était rester ensemble et avait été rejoint par Dudul. Synn avait déclaré qu’elle n’y participerait pas et Secret avait décidé de ne pas trop faire pencher la balance en s’abstenant de combattre.
Les deux équipes se firent face Grag et Elion dégainèrent leurs armes, Rashka la fit apparaître, Mya se mit en position de combat et Dudul croqua dans un bout de poulet qu’il avait à la main. Grag posa sa main à terre et une rune se créa au niveau de sa main, mais aussi une derrière le groupe de Rashka et elle leur fonça dessus. Rashka attentif au moindre sifflement se baissa entraînant avec lui Mya qui lui tenait la main, Dudul se baissa aussi… pour récupérer un bout de poulet qui était tombé… La rune revint à la charge. Rashka la bloqua de son épée et en y transférant de l’énergie la fit exploser. Exactement ce qu’attendaient Grag et Elion, le premier chargea dissimuler par son nuage de poussière et le second pris son envol. Quand le nuage disparut Grag était à quelques centimètres de Rashka qui eux juste le temps de parer et de se faire éjecter à la limite du toit par la puissance du coup ! Grag continua sa course jusqu’à Mya qui n’était plus protéger par son preux chevalier. Il frappa de sa hache qui s’entourait de rune, Mya tenta une passe mais les runes bloquait toute action magique sur la hache, la cognée se rapprochait dangereusement lorsqu’elle fut bloquer par une main gantée de noir.
« Le combat devient intéressant, je savais que le déclencheur se trouvait par ici. »
Fit Grag en un souffle, il dégagea sa hache et envoya une volée de runes qui visait Mya et Rashka, obligeant ce dernier à monter une barrière magique. C’est à ce moment la qu’Elion choisit de retombé, sa longue épée se posa là où se trouvait Rashka quelques instant au par avant. Il avait esquivé, mais les pieds d’Elion n’avait pas encore touché terre et il décidèrent de faire un détoure avant au niveau de la tête de Rashka qui encore dans son mouvement ne put esquiver. Il fut envoyer vers Grag libérant ainsi l’accès à Mya. Elle ne faisait pas le poids face à Elion et ceci se sentie très vite par le fait qu’elle fut mise hors combats très rapidement. Rashka monopoliser par la puissance de frappe de Grag ne put rien faire.
Puis une carcasse sans aucune trace de viande tomba par terre, Dudul se lécha les doigts. Il regarda autour de lui comme s’il découvrait l’étendu du combat, regarda Mya qui était à terre assommé en disant :
« Déjà ? Il te rezte quelques pommes pour moi ? »
Rashka entouré par Grag et Elion ne fit pas long feu. Dudul resté seul face aux deux guerriers expérimentés déclara calmement :
« Vous pouvez touzours creuver ze ne me rendrait pas ! Même zi mes camarades zont aller zucrer les fraises aux pays des rêves bleus ! »
Puis il leva les deux mains, la première vers Grag, la second vers Elion. Le premier déploya des boucliers de runes alors que le deuxième sauta en hauteur. Secret lui regardait attentivement, quel était les vrai pouvoir de Dudul ? Il en avait eu un aperçut lors de l’attaque du château. L’attaque de Dudul passa outre les barrières défensives de Grag et il se fit éjecter du toit Elion quant à lui dévia de sa trajectoire et vint percuter le sol. Une rune se crée devant Dudul et Grag apparut hache au claire et frappa. Secret se leva et le coup s’arrêta net :
« Ce combat est un entraînement ! Nous sommes des coéquipiers ! Ce combat se clôture ici ! Dudul je te remercierais de faire attention la prochaine fois. »
« Mais l’attaque contre Grag était juste zenser exploser zes barrières pas l’ezecter aussi. Et Elion ze voulait le dévier de za trazectoire zinon il me zerait tomber dezus et za fait mal ! »
Elion le regarda amuser et lui fit signe qu’il ne lui en voulait pas. Ils furent soigner par Synn. A la fin de la séance de thérapie le soir tombait et les chambres furent distribuer par Synn. Hors celle de Rashka se trouvait être celle la plus proche de celle de Synn et la plus loin de celle de Mya…
Des bruits. Le plancher grinça. Un pas se fit entendre et résonne. Pas un mouvement. Soupir silencieux. Un regard circulaire. Un choix. Un autre pas plus précis. Pas un bruit. Puis un bruit, une porte qui s’entrebâilla ! Que faire ? La porte s’ouvrit complètement, une personne sortit cacher par la porte. Pas un bruit pourtant l’autre personne bougea… Dans l’autre direction. Soupir. Les deux êtres s’éloignèrent l’un de l’autre. Une autre porte grinça et l’être inconnu revêtu d’ombre entra. Plus qu’une personne dans le couloir, elle entra par une autre porte.
Mya l’attendait assit sur un siège pas loin de la porte. Elle lui sauta au cou dès qu’il fut entièrement dans la pièce.
Le lendemain le réveille fut fait par la personne habituelle : Dudul entra en premier lieu dans la pièce de Synn en hurlant :
« Z’est l’heure d’aller au combat ! »
Puis comme elle était vide il se mit à arpenter la maison en entrant dans toutes les pièces en chantant à plain poumon :
« Debout les gas réveillez-vous, la grande fosseuse est avec nous.
Debout les gas réveillez-vous, l’heur de la mort aprosse !
Prenez vos faux et suivez-moi, va falloir aller au combat
Prenez vos faux et suivez-moi, on va aller z’taper !
N’vous laisser pas impressionner par les pouvoirs de zette empereur.
Dudul zera à coter avec Zecret et tant d’autre !
… »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://krogan.canalblog.com/
krogan-drad
alias Cynn, alias Fuay, alias Ugo
alias Cynn, alias Fuay, alias Ugo
avatar

Nombre de messages : 465
Age : 28
Localisation : Loin de tout, mais le plus près possible de sa belle ... mort ? disparu ? Il reste le vent.
Date d'inscription : 02/12/2006

MessageSujet: Re: Le parchemin du dragon (sans correction)   Mer 6 Aoû 2008 - 17:08

Puis après avoir fait la chambre de Rashka et s’être apperçut que ce n’était pas la bonne personne qui l’habitait il se dirigea vers celle de Mya où il déclara :
« Rashka il y a Zynn qui est endormit à coter d’un tas de cousin mis de telle façon qu’il donne l’impression que ze zoit toi ! »
« Un seul problème à la fois. Rashka sort de là et va sur le toit. Tu y as réfléchi toute la nuit !! Et tu t’es aussi entraîner mais tu voulais être tranquille c’est pour ça que tu as mis des coussins à ta place ! Et plus vite que ça, nous viendrons te chercher d’ailleurs Dudul va bientôt y aller ! »
La phrase de Grag était strict et Elion et Secret appuyaient sa décision du regard. Rashka s’exécuta. Dudul le suivit en chantonnant contant d’aller le chercher pour la troisième fois aujourd’hui…
Tous sortirent Rashka en dernier suivant Dudul qui tous contant dit :
« Ze l’ai trouvez il était sur le toit entrain de regarder le payzage, sose qu’il ne verra peut être plus zamais ! »
Rashka avait le regard bas, mais la faucheuse brillait dans ses yeux qui avait rejoint la couleur du néant.
Rengo apparut à pied, toute sa garde montait la colline avec lui et avait entouré le groupe. Dans le groupe tous avaient leurs armes en main même Secret qui avait déjà sortie ça double hallebarde. En voyant ceci l’empereur-mage annonça :
« Je pense que par cet acte vous nous annoncez que vous n’êtes pas de notre coter… Ceci est très dommage surtout pour le seul puissant qui est capable d’immunisé les autres, comme vous l’avez fait pour moi, aux pouvoir de contrôle. Oui nous avons tué un puissant mais une seule personne y est aller et elle s’est sussider pour ceci en exécutant un rituel complexe qu’elle ne connaissait pas ! Ma femme a été contrôlée par un psykeur est ceci l’a mené à sa perte !! Aujourd’hui je les combats donc et j’en ai déjà tué ! Mais il va falloir que je vous achève votre puissance et votre but fait de vous des ennemis trop important pour que je vous laisse partire. »
Il leva son pied puis l’appliqua.
« L’eau sera votre juge. »
Alors le terrain devint marécageux, et nos amis commençaient déjà à s’enfoncer alors que la garde de Rengo semblait dans son élément. Elion réagit tout de suite en exécutant un magnifique bond et Dudul en baissant la tête et en disant :
« Il y a des crocodiles au moins ? Z’aime bien les crocodiles… Z’est bon en grillade. »
Les autres mirent quelques second à réagir, interloquer par l’exclamation de Dudul pour la plus part, réfléchissant au meilleurs moins d’attaquer et cherchant la faille pour les autres. Quelques secondes que Rengo mit à profit pour attaquer. Il frappa le sol de son autre pied et déclara :
« Et la terre exécutera la sentence : La mort ! »
Des pics de terres sortirent aux places stratégiques empalant de l’air et des anciennes présences. Rashka courrait sur l’eau sabre au claire, Grag était poser sur une rune et volait à vive allure hache à la main, les deux filles n’était plus visible, Secret s’approchait calmement de Rengo et avait dévié la magie. Tandis que Dudul sautait derrière une belle grenouille qu’il avait décidée d’attraper et sa chance légendaire ne l’avait pas quitté. Un garde tomba et l’eau retomba derrière lui, il portait dans le dos une trace de dagues. Rashka, Grag et Elion étaient arriver au niveau des gardes et engageaient de rapide duel. Les gardes se rassemblaient vite et les trois féroces guerriers se retrouvèrent dos à dos parant le flot de coup. Elion ne tenta même pas un saut tellement ces personnes étaient entraînées. Mais aucun pic de terre ne sortie de la terre : L’empereur-mage affrontait Secret.
Le puisant était face au à un de ceux qui étaient mêler à l’assassina de Justice, et même en l’absence de ce dernier il avait été jugé coupable !
« Je sais que même si tes acolytes nous avaient rejoint, tu aurais du nous tuer moi et les autres empereur-mages. Tu as prêté serrement et comme Assassin tu dois faire valoir le jugement de la cour suprême, et ce serrement ne peut être rompu. Pourtant bêtement j’avais espéré que tu épargnerais ceux que tu avais aidés quelques années au par avant. »
« Ce serrement ne peut être brisé, et ce n’est pas faute d’avoir essayé. Je suis tenu au silence pour beaucoup de chose est à en exécuter d’autres que je réfute pourtant. Je dois le faire ! Je t’ai aider alors que je n’en avais pas le droit … Je vais devoir te tuer sous des ordres ! »
Répondit Secret en prenant sa double hallebarde à deux mains. Personne ne les regardait tous étaient trop occuper, il avait une bonne chance de gagné, il était beaucoup plus puissant que Justice !
La hallebarde paraît le poing et inversement… la magie de Rengo fusait alors que Secret la déviait sans difficulté tout en incantant. Et alors que l’empereur-mage semblait se fatiguer rapidement, lui possédait une réserve d’énergie hors du commun. La fin de l’incantation arriva alors que les trois guerriers étaient de plus en plus en mauvaise posture et que les deux filles étaient rester invisibles.
Une lueur enveloppa Rengo et secret ne dit qu’un mot :
« Dudul ! »
Le petit gnome se retourna et envoya sa main en direction de l’empereur-mage qui suite à l’incantation n’était plus protéger face à la magie du psykeur. Ce dernier eut beau tenter de monter des boucliers de fortune rien n’y faisait. La magie telle une flèche en plein vol ne percevait plus que sa cible. Et lorsqu’elle l’atteignît cette dernière reprit la course de la flèche pour aller percuter un arbre l’envoyant voler en éclat puis un deuxième… une maison s’effondra au loin.
Les combats s’arrêtèrent et tous regardèrent Dudul sauf Secret qui regardait au loin et murmura :
« Et oui je n’avais même pas le droit de te tuer de ma puissance, les règles sont compliquer, et plus on acquière de la puissance plus elle le devienne… »
Les soldats, en apercevant le sang sur les arbres, commencèrent à se disperser, à quitter leurs positions… à fuir. La mangrove crée par la magie se dissipa, elle aussi, peu à peu. Tous se regardèrent puis Grag posa sa main sur la terre redevenue sèche et la magie opéra. Sous eux, avait été poser un magnifique sceau : l’emblème de chacun y était. Puis tous partirent.

Après une petite journée de marche sans encombre majeur ils arrivèrent dans une grande forêt. Grag s’arrêta et déclara :
« Voilà où nous pourrons trouver hospitalité. »
Deux nains sortirent des broussailles :
« Bonjours Grag, Ô toi qui chasse l’eau ! Le roi t’autorise à faire un arrêt de trois jours ici pas un de plus. Toi et tes amis, vous êtes, ce soir, conviés au banquet. Le prince en sera ravi… »
Puis ils entèrent dans ce labyrinthe d’arbres et de broussailles, précédé par les deux nains. Il arrivèrent, à la tombée de la nuit, dans une magnifique ville qui était un rassemblement d’arbre. Là, y vivait principalement des elfes couvèrent de tatouage et des nains, qui en possédaient aussi pour la plus part. Les nains les menèrent à une belle maison qui se situait sur la première branche d’un grand arbre.
« Le banquet aura lieu dans une heure merci de vous y préparer convenablement. Surtout vous mesdemoiselles. »
Puis ils sortirent. Rashka déclara calmement.
« Synn ? »
Mais cette dernière avait déjà changé de pièce et occupait une des multiples salles de bain. En l’absence de réponse tous allèrent se préparer. Seul Secret resta dans la pièce principal. Tous, sauf Dudul et Synn, étaient dans la salle principale quand les nains revinrent. Rashka avait passé ses vêtements de combats, Mya portait un magnifique ensemble bleu qu’elle avait trouvé et qui semblait avoir été taillé pour elle, Elion portait ses vêtements habituels blancs et or, Secret avait gardé sa toge. Tandis que Grag ne portait plus qu’un pantalon large et des bracelets aux poignets, laissant voir dans son dos son emblème tatoué : (Aide-moi Nach j’ai trop du mal à trouver ! Sa principale caractéristique est sa puissance et je cherche un animal(mystique ou pas.) Merci d’avance.)
On frappa à la porte de Synn et de Dudul une première fois, Synn sortit. Elle était magnifique dans ses habits blancs, c’était toujours les même bandes de tissu mais elles avaient été réarrangées… Et alors que tous contemplaient Synn, ils entendirent un puissant ronflement venir de la chambre de Dudul. Un des accompagnateurs sortis une clef et ouvrit la porte. Dudul était allongé sur un tas de vêtement et ronflait à en faire trembler l’arbre. Tous éclatèrent de rire quand en se réveillant en sursaut il se leva avec un chapeau dans la main, une robe trop longue pur lui et sur la tête un espèce de turban fait avec diverses vêtements.
« Bon d’accord la robe ne ma va pas très bien mais ze garde le turban hein ! Ou alors ze mais le tricorne ze n’sait pas. Et on m’a touzours dit que dormir portait conseil ! Alors ze dormait pour reflssire ! »
Les rires explosèrent de plus belle. Dudul fut finalement habillé d’une tunique longue marron et mis son tricorne sur la tête.
Tous se dirigèrent vers le lieu du rendez-vous encore enivré par le rire sans pensé à ce qui les attendait : Il était chez leurs alliers… Tous rentrèrent dans la grande salle et furent annoncer les uns après les autres :
« Elion Dil’Warnar, mercenaire. Grag Verkras-Kelgore-Alkalos-Zeugnas-Ighnoneras-Elcolag d’Enjigor dit : le colosse d’onyx, maître rune d’Enjigor. Secret le puissant. Synn Ward princesse de la résistance et sa demi sœur Mya princesse des eaux claires. Rashka… mercenaire et Dudul … barde »
Lui souffla Grag puis il ajouta:
« Et pour les noms on oublie. »
Puis lorsque tous furent rentrer l’annonceur déclara :
« Bien venu à la pré-hyménée du prince. Nous remercions toutes les demoiselles qui s’y présentent. Que la fête commence et qu’au final notre princesse soit choisit ! »
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://krogan.canalblog.com/
krogan-drad
alias Cynn, alias Fuay, alias Ugo
alias Cynn, alias Fuay, alias Ugo
avatar

Nombre de messages : 465
Age : 28
Localisation : Loin de tout, mais le plus près possible de sa belle ... mort ? disparu ? Il reste le vent.
Date d'inscription : 02/12/2006

MessageSujet: Re: Le parchemin du dragon (sans correction)   Mer 6 Aoû 2008 - 17:09

Rashka regarda Synn d’un regard plein de reproche et elle détourna le regard, pourtant dans son regard se trouvait une dose de satisfaction qui semblait malsaine. Mya s’accrocha au bras de son amant et ils partirent de leur coté. Dudul se dirigea vers le buffet d’un air déterminé et personne n’osa se mettre sur son chemin.
Le prince et le roi présidaient la grande salle assit sur des trônes, C’était des elfes couverts de tatouage et non des nains. Rashka en voyant ceci posa la question à Mya qui répondit :
« Ces nains ci ont toujours été gouvernés par des elfes, se sont des elfes des bois. Ils sont plutôt énigmatiques mais leur alliance avec les nains de la forêt est ancestrale ! Ils utilisent comme Elion une magie de guerre et sont de redoutables combattants. »
« Mais il peut choisir n’importe qui ? »
« Peu importe, femme marier, fiancer, amoureuse d’un autre… Et c’est ça qui me fait peur ! »
Dit-elle en se serrant contre son bien aimer.
Rashka croisa le regard du prince. Ou plus précisément le captura alors qu’il observait Mya. Ce regard percuta le prince de plein fouet l’obligeant à détourner ses yeux de la femme chat. Ces yeux pleins d’animosité avec cette lueur noire au fond des yeux, restèrent dans sa mémoire quelques minutes, le regard de la mort était identique d’après ce qu’il en savait !
L’elfe regarda une nouvelle fois dans la direction du couple, le regard de se mercenaire avait totalement changer, il était redevenu celui d’un jeune homme naïf.
La musique commençait. L’heur des danses avait sonné. Le prince se leva et se dirigea vers Mya. La coutume veut qu’il soit le premier à proposer une danse et que sa première danse soit pour la plus belle demoiselle de la soirée.
Mya voyant la direction du prince regarda Rashka pour éviter tout incident diplomatique. La lueur dans les yeux de son amant était redevenue d’un noir intense, et perçait l’elfe. Qui ne le regardait pas !
Il tendit la main à la belle demoiselle qui accepta en diplomate averti. Puis elle regarda son amant qui suivant son ordre implicite se rassit. Dudul continuait à s’empiffrer tandis qu’Elion était entouré d’une vingtaine de demoiselle qui voulait danser avec lui. Grag et Secret supervisait la scène en priant pour que Rashka ne fasse pas un écart.
Alors que la première danse se terminait et que le prince se préparait à en proposer une deuxième à sa belle cavalière une main attrapa la main de Mya et la soutira de l’emprise de ce prince. Rashka la tira contre lui et ils se mirent à danser. Le prince dansa donc avec une autre demoiselle mais à chaque danse il retentait sa chance. Rien n’y fit les deux amants étaient collés l’un à l’autre. Synn fut la cavalière du prince de nombreuses fois.
Puis la musique s’arrêta. Les musiciens elfes quittèrent l’estrade et un groupe de nain monta à leur place. De grand tonneau arrivèrent dans la pièce et furent mit en percer. Pendant toute cette installation le roi fit un discourt :
« Je vous remercie encore d’avoir tous acceptés nos invitations. Ce soir mon fils choisira sa future femme comme je l’ai fait des années avant lui. Si la demoiselle lui plait toujours l’hymen sera fêté dans sept jours comme le veut la tradition. Et comme il a toujours été la fête va changer de face. Ce soir le monde peu s’effondrer, les elfes blancs maîtriser les runes, nos ennemis nous attaquer, mais tant que durera la fête la bière coulera à flot ! »
Les chopes s’entrechoquèrent, les rires montèrent rejoindre les cieux, les nains se mirent à chanter et Dudul roula sous une table à la première chope. Grag, Elion et Secret s’étaient assis à une table et discutèrent. Synn ne semblait plus être dans la salle. Rashka s’était assit dans un coin de la salle, loin de tout avec Mya sur les genoux. Ils semblaient avoir oublier le prince. Lui, les regardait de temps en temps, entre deux conversations. Grag lui avait bien remarqué le petit manège de son prince et en fit par aux autres.
« Notre prince est jeune et je craint qu’il face une erreur, une très grave erreur qui serait de choisir Mya. Alors la réaction de notre assassin sera démesurée. Or seul lui est apte à abattre les empereur-mages… »
« Et à protéger le royaume de cette véritable menace que son les psykeur ! »
Ajouta Secret. Face à cette révélation les deux autres sursautèrent étonné.
« Je viens de contourné une règle, je ne vous le répèterais pas ! Mais Rashka est essentiel ! Il est de faite que nous ne pouvons nous occuper que d’une menace à la fois, or la plus urgente est celle des tyrans ! Le but primaire de la confrérie de l’eau était bien de s’opposer au psykeur mais seul Rengo avait gardé son but en tête. Son âme est de notre coté maintenant. »
En disant cela il sortit de sa sacoche quatre petites pierres et en donna deux à Elion et deux à Grag. Trois étaient bleu, et la dernière qu’il avait donnée à Elion était rouge sang.
« Comme vous vous en douter se sont des pierres d’âmes contenant des âmes qui ont choisi de nous rejoindre après leur mort ! Ce sont des armes extrêmes puissantes faites en bon usage. Pour en revenir à notre conversation de départ : Si Mya est choisi Rashka sera incontrôlable, même par moi. Comme vous l’avez déjà sans doute remarqué, il est couvert d’enchantement de provenance divine ! Or à cause de l’un d’eux il est follement amoureux de Mya, bien que je doute que l’enchantement y soit pour quelque chose. Ce sort est de même nature que celui qui l’enchaînait à Synn : Indestructible ! Alors la question qui se pose est simple : Si le prince choisit Mya, nous aurons, nous aussi un choix à faire continuer notre quête sans Rashka ou avec lui ! »
Finit Secret de sa voix sifflante. Puis comme pour lui répondre tout le monde se tue. Puis le roi pris la parole :
« Voilà le moment que vous attendez tous : le moment du choix de notre, de votre futur reine ! »
Le prince se leva et regarda la salle, dans le regard de toutes ses femmes on y voyait de l’espoir, de l’espoir d’être la choisit ! Sauf dans le regard d’une ! Elle espérait ne pas être choisie. Il fit deux pas et descendit de l’estrade sur laquelle se trouvait son trône et celui de son père. Tous attendaient sa décision, tous étaient suspendus à ses gestes. Il adorait ses moments où il sentait le pouvoir en lui, il avait dans ses mains des destins et rien ne l’empêcherait d’en faire ce qu’il voulait !

Tous le regardaient, même Rashka. Lui, le regardait approcher avec un mélange de haine et crainte, mais dans sa propre tête deux voix s’entrechoquait sur la conduite à tenir. Lui se comprenait rien à ce qu’elles disaient, mais elles semblaient ne pas s’entendre sur la conduite à tenir si ce qu’il redoutait se passait. Alors que le prince elfe s’approchait les voix semblaient de moins en moins d’accord, le son montait et donnait à Rashka l’envie de prendre sa tête dans ses mains. Autour de lui le temps semblait comme ralentit, il ne voyait plus réellement ce qui l’entourait. Puis le prince s’arrêta et les voix se turent, l’une avait gagné mais laquelle ?
Le prince tendit la main devant lui… Mya regarda Rashka, Rashka plongea dans ses yeux pour lesquelles il ferait n’importe quoi et y lut une demande d’aide. Puis Mya se leva, imité par Grag, Elion et Secret. Rashka fit de même, il leva sa main et ferma ses yeux.
Alors que le prince se retournait et passait son bras sous celui de la femme chat, l’énergie se condensait sous la main du mercenaire. L’apparition de son épée créa une faible lueur dans cette aura de ténèbres et de mort qui semblait le suivre. Il se mit en garde et hurla :
« Prince ! Vous me prenez ceux à quoi je tiens le plus ! Je ne peux vous le permettre et ceci même si votre rang et vos coutumes vous octroie ce droit ! »
Dans l’assemblé une voix cria :
« Je demande le Karkarasse ! »
Cette exclamation fut accueillit joyeusement, l’affaire allait être régler dans les règles.
Une main se posa sur l’épaule de Rashka et Secret lui susurra :
« Fait ton possible pour gagner c’est ta seule chance de le faire dans les règles je ne voudrais pas perdre l’un de nos quelques alliers… »
Le héraut se leva et cria :
« Le karkarasse aura lieux demain dans cette salle tous ceux qui veulent y participer le pourrons. Je rappelle que c’est une coupe de bars de fer ou la magie est permise ! Seul le vainqueur de la final affrontera le roi ou le prince et pourra demander à ce dernier une faveur !… »
« Nous nous dégazons de toutes rezponzabilitées zi vous z’êtes suzet à la perte d’un membre etzetéra etzétera étzetéra !! »
Rajouta Dudul qui, tout joyeux, s’était réveillé.
Tout le monde retourna dans sa propre chambre, sauf Mya… Cette nuit Rashka ne dormit pas. Ou plutôt il la passa dans un état de transe, l’esprit ouvert à la magie un lien immatériel encré dans sa bien aimée ! Si elle avait besoin de lui il le serait.
Secret ne se reposa non plus pas cette nuit là. Il était passa la nuit dans la nouvelle chambre de Mya surveillant les faits et gestes du prince. Ce dernier très vite repousser par Mya sous le prétexte qu’elle ne resterait pas longtemps avec lui, dût passer la nuit dans une autre chambre. Il ne pût, à son grand étonnement, retourner dans la chambre de sa future femme qui semblait bloquer par une magie d’une extrême puissance.
Le lendemain, toute la troupe, même Secret, s’inscrivit au Karkarasse. Synn reparut même pour l’occasion. Des gens étaient venu de tous les pays proches pour espérer gagner la sur-finale !
Le héraut prit la parole, il se trouvait sur une estrade devant des tables.
« Je me permets de vous rappeler les quelques règles : les magies honnies sont interdites ! Les combats se jouent en une seul et unique manche, en cas d’égalité les deux joueurs perdent ! Les deux mains des combattants doivent êtres visibles ! Seul les deux combattants s’affrontent toute aide extérieur sera sanctionner par une disqualification ! Seul l’arbitre suprême, c’est à dire moi, est en mesure de contester la parole d’un arbitre ! Aucun échange d’adversaire n’est autorisé ! Nous vous demandons d’éviter, autant que possible, de blesser vos adversaires mais ne vous retenez pas pour autant ! Battez-vous de votre mieux et que le Karkarasse commence ! »
Rashka, comme Dudul et Grag, se retrouva contre un nain. Elion affronta un elfe et Secret quand à lui dût affronter un centaure, et surtout enlever ses gants ! Sa main était couverte d’écailles brunes, ce qui impressionna le centaure et permis au puissant de gagner sans faire acte de magie. Dudul explosa son adversaire au sens propre du terme : Ce dernier fut projeter contre un mur et le petit psykeur gagna par absence d’adversaire. Elion gagna facilement comme Grag. Rashka lui aussi gagna facilement, la magie du vent appuyant sa force. Synn quand à elle fut battu par un adversaire dont on ne voyait que les yeux verts, ces cheveux longs et un foulard cachait le reste de son visage.
La deuxième manche vit la défaite d’Elion qui dût s’avouer vaincu face à un troll. Rashka écrasa un elfe. Dudul fière de sa technique réitéra ses exploits face à un autre troll. Grag battit un de ses compatriotes. Secret du affronter l’individu masqué. Le puissant lui envoya une fabuleuse décharge de magie à travers le bras, ce qui ne lui fit aucun effet ! Les multiples tentatives d’attaque de Secret ne le firent pas bouger d’un pouce, puis l’individu retourna sa main et réveilla un cristal. Secret eut juste le temps de dire « Alchimiste ! » alors que toute l’énergie précédemment envoyer se retourna contre lui : il dût s’avouer vaincu par un autre puissant.
Les quatre compatriotes encore en lice s’étaient mis en position lorsque passa derrière Dudul un nain qui vendait de la nourriture. Dudul quitta son poste et hurlant :
« Vous z’auriez des mèlocaux pour moi ?! »
Son adversaire gagna par abandon. Grag vaincu, grâce à ces runes, le troll qui avait battu Elion, tandis que Rashka battait un nain sous les encouragements de Mya.
Alors que la quatrième manche commençait, il le restait plus beaucoup de gens encore en lice. Grag fut vaincu par Alchimiste et Rashka vaincu encore un autre adversaire.
A la demi-final, Rashka combattit un soldat nain qu’il eut du mal à vaincre. Mais il ne pouvait se permettre de perdre ! Pour Mya !
La finale se présenta et Rashka du affronter Alchimiste. Les deux hommes se regardèrent longuement alors que la femme chats hurlait des encouragements à son bien aimé ! Ce dernier ayant assisté à la défaite de Secret n’envoya pas de magie, il créa dans son dos ses ailes et s’accrochant à la table il les fit battre. Alors que le puissant fermait les yeux face à ce vent naturel pour lequel il n’avait rien prévu. Rashka plia le poignet s’assurant d’une bonne position, banda ses muscles les alimentant de sa magie. Et écrasa la main du puissant sur la table ! Il avait gagné, plus qu’un matche et Mya serait sauvée !
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://krogan.canalblog.com/
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Le parchemin du dragon (sans correction)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Le parchemin du dragon (sans correction)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 2Aller à la page : 1, 2  Suivant
 Sujets similaires
-
» deck chaos dragon
» l'Ordre du Faucon.
» Le récit d'une vie ...
» Estimation Panzer Dragoon Saga complet
» Michael jackson (Thriller Mix)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Royaume de Jade :: Le coin Irréel :: Lézards et couleuvres :: La plume du piou-
Sauter vers: