PortailAccueilCalendrierFAQRechercherS'enregistrerMembresGroupesConnexion

Partagez | 
 

 Quand les jours s'égrainent en toute quiétude...

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Aubaine
Historien
Historien
avatar

Nombre de messages : 204
Age : 24
Localisation : Devant une immeeeeeense marmite qui sent très bon.
Date d'inscription : 13/11/2008

MessageSujet: Quand les jours s'égrainent en toute quiétude...   Mar 9 Mar 2010 - 17:22

Il neigeait aujourd'hui. Aubaine s'approcha de la fenêtre et l'ouvrit en grand pour laisser entrer à l'intérieur les senteurs fraiches de cette fin d'hivers. Elle tendit une main calleuse par l'ouverture, laissant quelques flocons s'y déposer. C'était froid, fin, beau et pure. Un petit sourire vint aux lèvres de la jeune fille mais elle se résigna bien vite à refermer la vitre pour que la maison ne se refroidisse pas trop. Elle ne pouvait pas se le permettre avec les trois jeunes enfants qui y dormaient. Qui étaient ils ? Elle ne le savait pas bien elle même. Sans doute des fils et filles de voleurs mais elle ne pouvait tout de même pas les laisser dehors. Et puis, avec l'élevage, elle avait de quoi vivre. Bien sûre, les taches ménagère lui prenait un temps fou puisqu'elle accueillait un peu tous ceux qui en avaient besoin sans poser de question. Peut être sa demeure était elle devenu un véritable repaire de brigands. Qu'importe, ils ne s'en étaient jamais pris à elle jusque là mis à part quelques voles d'argents. Jamais ils ne s'étaient montré violent ou n'avaient pris ses possessions matériel. Pour ses réserves financières, tant qu'elle avait de quoi vivre, ils pouvaient bien prendre le surplus. Et elle s'arrangeait pour qu'il soit correctement distribué en le cachant à divers endroit par petite somme.

Un gamin était revenu avec de graves marques de blessures hier. Ce n'était pas la première fois, les bagarres étaient fréquentes. Aubaine l'avait soigné comme elle avait pu et il se reposait maintenant sur un lit de fortune à même le sol, comme les autres. Elle n'avait pas les moyens de fournir à chacun une couche correcte. La plupart de ses pensionnaires avaient moins de douze ans de toutes façon alors peu leur importait. Les adultes ne pénétraient que rarement ici si bien qu'elle avait fini par les soupçonner de se servir d'elle comme garde enfant. Les représentants de l'ordre ne risquaient pas de venir dans une humble petit maisonnette où seul des enfants habitaient. Elle même n'était pas tellement plus âgée que ces petits protégés.

Les journées étaient si bien remplit... Le matin, elle préparait à manger pour tous le monde et même un peu plus car les gamins chipaient souvent plus que leur part. Mais elle savait qu'ils apportaient le reste à leurs frères, sœurs et parents logés ailleurs. Souvent, une couverture disparaissait et elle ne s'en formalisait pas tant que ce n'était pas trop fréquent. Quand elle n'en avait plus assez, elle ordonnait aux enfants de se débrouiller pour s'en procurer de nouvelles et elle se retrouvait alors avec largement assez de tissus pour en coudre d'autres. Malgré leur manque d'éducation, ils l'aimaient bien et la considéraient comme leur grande sœur, voir leur mère pour les plus jeunes. Parfois, certains orphelins venaient l'aider à s'occuper des bêtes durant la journée et elle leur apprenait la cuisine et l'élevage. Personne n'avait la vie facile mais la plupart en semblaient satisfait. Quant à Aubaine, elle était heureuse d'être sans arrêt entourée, toujours occupée.

Les plus beaux moments restaient les soirées quand elle contait aux enfants de longues histoires de son invention. Malgré son jeune âge, elle en avait assez vu pour être capable d'imaginer les mondes les plus fou. Parfois, elle contait même des fragments de sa propre histoire en les enjolivant et regardait le cœur plein de joie l'étincelle s'allumer dans le regard de ses jeunes auditeurs, avant que le sommeil ne les prenne. Elle n'avait bien sûr pas oublié le royaume, mais sa vie l'en éloignait pour le moment. La vie évoluerait, elle n'en doutait pas, et la ramènerait vers les siens quand le temps serait venu. Pour le moment, elle grandissait tranquillement dans une bulle de douceur au beau milieu d'un monde impitoyable.


Spoiler:
 
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://www.brin-d-if.info/
 
Quand les jours s'égrainent en toute quiétude...
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Le PSG ou l'OM peuvent-ils gagner la coupe UEFA?
» Des passagers d'Air Algérie bloqués pendant trois jours
» [RESOLU]quand c'est qu'on recontre la cha-cha
» [KAZEBUL] Derniers jours avant fermeture définitive !
» Tu sais que GC devient trop important pour toi quand ...

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Le Royaume de Jade :: La Contrée de Jade :: La Barbiche du Bwork :: La table du Rat conteur-
Sauter vers: